undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles1
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: PocheModifier
Prix:15,30 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 31 décembre 2013
Il faudrait lire ce livre en parallèle avec le dernier œuvre de François CHENG : Cinq méditations sur la mort - autrement dit sur la vie – autrement dit sur la vie. Tous les deux partent du point de vue que la mort « donne un sens à la vie ». CHENG le dit avec moultes belles paroles, qui veulent faire muraille contre le « nihilisme » moderne. Son texte sombre dans a mousse de trop de mots vides. NOSAKA embrasse ce « nihilisme » pour trouver un sens au-delà des illusions, et dans vide parfait.

Je n’en veux pas dire plus – la beauté de ce livre est toute dans le coup de queue inattendu du dragon à la fin du récit (seule la fin du récit donne un sens à ce qui précède).

Mais il faut s’accrocher. D’une part le récit progresse par paliers : il piétine, puis il reprend de l’entrain. Ça rappelle l’effort du fossoyeur (la profession du personnage principal Laface) pour qui seul le résultat final est digne de sa profession. D’autre part, certains passages sont du macabre et grotesque répulsif – du pur Nosaka.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

15,20 €