undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles3
4,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: BrochéModifier
Prix:25,40 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 12 janvier 2014
ouvrage fascinant qu'il faut absolument lire pour comprendre les délires d'une époque tout en se souvenant que les personnes interrogées risquent leur peau et se donne le beau rôle : en un mot , ils ne savaient rien des massacres , de juifs notamment , avant de venir à Nuremberg ! c'est tout juste finalement s'ils avaient entendu parler de Hitler et tout cela c'est surtout le faute de Hitler et Himmler c'est à dire de ceux qui sont ... morts . des gens ordinaires comme on le sait aujourd'hui comme les génocidaires de Serbie étaient aussi des paysans ordinaires ... à lire absolument
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce témoignage d'un psychiatre, juif, officier de l'Armée américaine, dont la mission était de s'entretenir avec les anciens responsables de l'Allemagne nazie, jugés pour crimes de guerre à Nüremberg, est capital dans la compréhension du Mal. L'humanité de l'auteur est surprenante face aux démons. Ce livre est donc émouvant et riche d'enseignements.

Le procès de Nüremberg, très bien rendu dans le très grand De Nuremberg à Nuremberg de Frédéric Rossif, éclairé avec talent par Joseph Kessel Jugements derniers : les procès Petain, Nuremberg et Eichman, nécessité absolue pour donner un nouvel élan à l'Humanité, condamnant la sauvagerie absolue du nazisme permit ainsi à un psychiatre de nous rendre les témoignages précieux de ses entretiens avec les hauts dignitaires nazis, emprisonnés qu'il eut de janvier 1946 (six semaines environ après le début du procès) à la fin du mois de juillet de la même année.

Une photo, une brève notice biographique précède chacun de ces portraits.

Au rang des accusés :

Karl Dönitz, Hans Frank - le gouverneur général de la Pologne - , Wilhelm Frick, Hans Fritzsche, Walther Funk, Hermann Göring, Rudolf Hess, Alfred Jodl, Erns Kaltenbrunner, Wilhelm Keitel, Constantin von Neurath, Franz von Papen, Joachim von Ribbentrop, Alfred Rosenberg, Fritz Sauckel, Hjalmar Schacht, Baldur von Schirach, Alfred Speer, Julius Streicher.

Au rang des témoins :

Erich von dem Bach-Zelewski, Kurt Daluege, Sepp Dietrich, Franz Halder, Rudolf Höss (Le commandant d'Auschwitz parle), Albert Kesselring, Ewald von Kleist, Erich von Manstein, Erhard Milch, Rudolf Mildner, Otto Ohlendorf, Oswald Pohl, Walter Schellenberg, Paul O. Schmidt.

Ces voies surgies du passé sont à écouter dans la mise en perspective de ce dialogue qui ne juge pas, qui révèle. Précieux document pour comprendre l'Histoire.

La banalité du mal (Hannah Arendt à propos de Eichmann à Jérusalem). Aucun de ces anciens dignitaires nazis n'admet sa culpabilité. Chacun rejette la faute sur l'autre, souvent voisin de cellule, quand ce ne sont pas les morts (Hitler). Pitreries infâmes, lâchetés, misère intellectuelle, pathologies mentales constituent le lot de ces entretiens.
77 commentaires10 sur 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 mai 2005
Ce recueil d'entretiens de personnalité plus ou moins impliquées du triste gouvernement nazi brode, au fil des pages, le canevas de ce que fut le sinistre IIIe Reich. Les responsabilités et les horreurs perpétrés contre le genre humain transparaissent par intermitence, entrecoupés par les réminiscences de souvenirs de jeunesse des accusés. Un recueil de biographies/témoignages, dirigé par les questions de Léon Goldensohn, qui montre tour à tour le côté profondément humain, et le côté sombre de chacun des accusés.
0Commentaire15 sur 20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus