Les falsificateurs et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 9,40
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 12 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Les falsificateurs a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Les falsificateurs Poche – 22 mai 2008


Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 9,40
EUR 8,00 EUR 1,43

Nouveauté : la collection Folio XL

pauvres_diables
Découvrez la nouvelle collection Folio XL avec notre sélection spéciale.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Les falsificateurs + Les éclaireurs + Les funambules
Prix pour les trois: EUR 23,60

Acheter les articles sélectionnés ensemble


Descriptions du produit

Revue de presse

Roman vertigineux et paranoïaque, qui convoque les obsessions de Borges, Dick et Le Carré, ce thriller mêle la réflexion sur l'information, et la représentation du monde, à celle sur le fantasme de l'écrivain démiurge transformant le monde par la magie des mots et de la littérature.

Présentation de l'éditeur

C'est l'histoire d'une organisation secrète internationale, le CFR (Consortium de Falsification du réel) qui falsifie la réalité mais dont personne ne connaît les motivations. C'est l'histoire de quelques une des plus grandes supercheries de notre époque : de Laïka, la première chienne dans l'espace, qui n'a jamais existé, de Christophe Colomb qui n'a pas découvert l'Amérique, des fausses archives de la Stasi. C'est l'histoire d'un jeune homme, embauché par le CFR, qui veut comprendre pourquoi et pour qui il travaille. C'est l'histoire d'une bande d'amis qui veulent réussir leur vie, sans trop savoir ce que cela veut dire. C'est, d'une certaine façon, l'histoire de notre siècle.


Détails sur le produit

  • Poche: 592 pages
  • Editeur : Folio (22 mai 2008)
  • Collection : Folio
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070355276
  • ISBN-13: 978-2070355273
  • Dimensions du produit: 18 x 2,5 x 11 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (34 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 16.758 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Antoine Bello est un auteur de langue française, né à Boston en 1970. Il vit à New York.

En 1996, il publie un recueil de nouvelles, Les funambules, aux Editions Gallimard. Couronnés du prix littéraire de la Vocation Marcel Bleustein-Blanchet, ces cinq textes mettent en scène des personnages surhumains lancés à la poursuite d'une perfection inaccessible.

Le premier roman d'Antoine Bello, Eloge de la pièce manquante (1998) remporte un grand succès et est traduit dans une dizaine de langues. L'histoire se déroule dans l'univers fictif du puzzle de vitesse. Le roman se présente sous la forme de cinquante pièces - articles de journaux, rapports, interviews - sans cohérence apparente.

Suivent deux romans formant un dyptique, Les falsificateurs (2007) et Les éclaireurs (2009), qui content l'ascension d'un jeune Islandais, Sliv Dartunghuver, au sein d'une organisation secrète internationale qui falsifie la réalité et réécrit l'histoire. Les Eclaireurs ont reçu le Prix France Culture - Telerama.

En 2010, Enquête sur la disparition d'Emilie Brunet joue avec les codes du roman policier en rendant hommage à Agatha Christie et Edgar Poe.

En 2012, il publie sur amazon deux nouvelles, L'Actualité et Légendes, initialement conçues pour figurer dans Les falsificateurs.

Mateo (2013) raconte l'histoire d'un jeune footballeur prodigieusement doué qui décline les offres des plus grands clubs pour jouer dans le championnat universitaire et décrocher le titre que son père était sur le point de gagner avant sa mort.

Dans une vie précédente, Antoine a créé, développé puis revendu la société Ubiqus, qui propose des services de comptes rendus aux organisateurs de réunions.

(Photo : Christopher Michel)

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

33 internautes sur 35 ont trouvé ce commentaire utile  Par Denis Urval COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS sur 30 juillet 2008
Format: Poche
Il y a une vieille notion philosophique qui est la notion de certitude morale (Descartes, Principes, IV, 205): n'étant pas allés à Rome, nous croyons pourtant qu'une telle ville existe, et cette croyance n'est pas gratuite puisqu'elle est fondée sur des témoignages, des lectures, aujourd'hui des images, dont nous ne remettons pas en cause la véracité dans la vie ordinaire. Ce dont nous sommes persuadés compose donc un ensemble bien plus vaste que ce dont nous avons connaissance en un sens tant soit peu strict. En falsifiant les rapports et les archives, il est donc possible d'induire des croyances tournées vers le faux, non seulement chez un individu, mais, si l'on est habile, chez le plus grand nombre.

C'est le point de départ de ce roman original et captivant, qui se lit sans reprendre haleine, roman ancré dans l'univers contemporain (et ses préoccupations: écologie, tiers monde) et non dans une vision paranoïaque du futur comme 1984. La manière dont une question fondamentale devient la matière d'une narration intéressante (qui contient un tableau édifiant du monde professionnel d'aujourd'hui et des multinationales) dénote un talent certain.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
23 internautes sur 26 ont trouvé ce commentaire utile  Par Saad Kadhi sur 27 novembre 2007
Format: Broché
Ce livre est troublant, à défaut d'autres qualificatifs. L'idée de base est simple. Une organisation secrète falsifie des faits à des fins fort mystérieuses. Mais au delà de la trame fictive, l'auteur n'est-il pas entrain de nous pousser, et sans forcément tomber dans la théorie du complot, à soumettre la plausibilité de cette idée et ses énormes implications à notre esprit critique ? L'Histoire est écrite par les vainqueurs, comme le dit d'ailleurs un des protagonistes. De là, nous pouvons nous poser des questions légitimes. Il n'y a qu'à voir le traitement de l'information, malaxée dans tous les sens et servie, dénuée de goût, à nos esprits si peu habitués à l'effort.

Malgré quelques faiblesses du scénario, Antoine Bello a réussi à m'accrocher très rapidement à son roman et à m'entraîner dans un effort de réflexion stimulant. L'écriture est belle et les personnages attachants. Un bon livre en somme. C'est rare de nos jours...

Une suite est prévue. Je l'attends avec grande impatience mais non sans peur; peur d'une suite fade ou mal ficelée. Espérons que l'auteur reste maître en falsification.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Ethernal sur 8 janvier 2011
Format: Poche
J'ai littéralement dévoré ce livre ainsi que son excellente suite, Les Eclaireurs.
Bello nous plonge ici dans le mythe de la manipulation de l'information et des sociétés secrètes modernes dans un livre au rythme effréné, qui nous invite à faire le tour du monde en compagnie de Sliv, jeune Islandais.
Le seul point négatif que je pourrais reprocher a Bello c'est d'avoir employé quelques fois des ficelles "un peu grosses", mais ce serait faire preuve de perfectionnisme.

Je ne voudrais pas donner trop de détails, de peur de vous gâcher la suite, je ne peux que répéter mon enthousiasme envers ce livre, et vous le conseiller ardemment!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile  Par Thi Phuong Mai Seve sur 8 juin 2009
Format: Poche
Ce 2eme roman d'A. Bello est bien different du 1er (Eloge de la piece manquante) mais reste tres original. J'ai litteralement devore ce roman au rythme bien mene et qui nous fait nous interroger sur la theorie de l'information. A l'ere d'internet et des images omnipresentes dans notre quotidien, comment faire la part des choses pour savoir ce qui est reel ou pas? Ce roman s'acheve sur une suite annoncee (les Eclaireurs) que je me suis empressee d'acheter...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par V. Massaut sur 31 janvier 2011
Format: Broché
Difficile de classer ce roman, qui vous entraîne dans une fiction fort proche de la réalité. Sliv Darthunguver est un garçon à l'intelligence assez fine (semble-t-il) qui est embarqué, un peu malgré lui, à faire partie d'une société secrète, qui s'occupe de falsifier la réalité, dans un but humanitaire.
Mais l'objectif final de cette société est-il bien aussi humanitaire qu'il n'y parait ? Et qui dirige réellement cette société ? Comment est elle organisée ? Quelles en sont les arcanes ? Qui est Gunar Ericsson, celui qui a "engagé" Sliv ? Toute une série de questions auxquelles certaines réponses seront données, mais pas toutes.
Je n'ai pas pu lâcher ce roman une fois commencé ! La seule petite déception: il n'y a pas de fin réelle... Sauf un "à suivre..." (comme dans les séries de BD) vous conseillant d'acheter le roman qui suit ("Les éclaireurs").
Ce n'est ni de la science fiction, ni du polar, ni de l'espionnage, ni du fantastique, mais un peu de tout cela à la fois. Et tout ça en plein dans notre époque. En plus il se laisse lire tout seul. J'ai vraiment bien aimé ! A lire donc, sans réserve.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?