undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

3,8 sur 5 étoiles27
3,8 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:17,25 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 13 octobre 2013
C'est un pamphlet à charge, on en attendait pas moins. Des chiffres beaucoup de chiffres justes mais parfois sortis du contexte et qu'il s'agit de ramener à certaines réalités. Ce qui est vrai c'est que la fonction publique est un mammouth dont il est difficile de faire changer de cap. Des privilèges il y en a et pas qu'un peu (edf, ratp, sncf et j'en passe), du gaspillage il y en a (des projets sans fondements tout juste bons à justifier la place de quelques cadres). Mais de là à tout privatiser, car c'est bien la ligne ultra libérale que l'on nous tient dans ce livre. Certes nous payons beaucoup d'impôts, beaucoup trop, mais on ne voit pas toujours les retours sur investissement comme l'école, la santé, le système de protection sociale, la retraite. Certes tout ça bat de l'aile et nécessiterait de profonds changements, mais de là à vivre comme un américain, ce n'est pas pour moi un doux rêve... Et puis quand on parle des fonctionnaires le néophyte aurait la tentation de tous les mettre dans le même sac. Il y a une différence entre le cadre A d'une mairie qui se cure le nez et le policier dans le 93. Ou l'agent de la sécurité sociale mal léché toujours débordé et l'infirmière au service des urgences. Parlons aussi des catégories C notamment dans la fonction publique territoriale, qui ont le nom mais rien d'autre (salaire miséreux, peu ou pas de perspective d'évolution), certains bossent dur et d'autres sont de véritables feignasses. Moi je serai plutôt pour la fin de l'emploi à vie (mais c'est déjà le cas vu les suppressions de poste et qu'on propose de travailler au fin fond de la France), des objectifs de performance et d'optimisation du travail avec une mutualisation enfin efficace (fini les doublons), la suppression des cat B qui ne sont que des postes tampons) et dans l'idée d'une fonction publique moins chère avec par répercussion moins d'impôts la création d'un super service de contrôle du travail et des impôts comme aux states, faut savoir qu'on a que 3000 inspecteurs pour 40 millions d'actifs, autant dire qu'on a trop d'impôts ce qui tentent beaucoup de monde à gruger, si on devait les baisser il me paraît normal qu'il y est enfin un contrôle performant... Bref instructif, ça se veut rassurant on a l'impression quand virant la moitié des fonctionnaires ça ira mieux, ou pas...
0Commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avec un style direct et précis, éloigné de la langue de bois technocratique, Agnès Verdier-Molinié montre comment les intérêts des fonctionnaires et de l'Etat, donc des Français, diffèrent, et la prise d'otage de l'appareil de l'Etat par les intérêts organisés des fonctionnaires. Édifiant et, malheureusement, effrayant quand on voit ou part l'argent des contribuables...

Les amateurs de chiffres et d'études précises apprécieront en particulier la grande rigueur apportée à la dimension analytique de l'ouvrage qui, malgré un titre à charge, s'appuie toujours sur les dernières données disponibles, ce qui renforce d'autant la portée du livre et du message de l'auteur.
11 commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
On sent la colère de l'auteur contre les abus et les demandes des syndicats de la fonction publique.
Et même si l'auteur ne l'écrit pas, la colère larvée contre les hommes politiques qui préfèrent le clientélisme à l'intérêt de l'état.

Les français se plaignent de payer trop d'impôts... alors que nous n'en payons pas assez pour couvrir les dépenses de l'état et organismes sociaux.
Quand on lit que les prélèvements obligatoires représentent 46% de la richesse nationale (PIB) alors que les dépenses de l'état en font 57%... On voit bien l'écart qui crée cette dette monstrueuse de l'état, des organismes sociaux et des collectivités locales. Et dont le remboursement ne pourra pas se faire sans une spoliation des français et une baisse conséquente du niveau de vie et des biens, ainsi qu'une exode qui a déjà commencé.

Or, il n'y a aucun parti libéral en France qui propose de faire ce qu'à réalisé Margaret Thatcher : baisser la dépense publique de 57 à 46% de la richesse nationale et mettre des limites aux nuisances des syndicats. Et elle l'a fait parce qu'il n'y avait plus d'autres alternatives (le gouvernement précédent, socialiste, était placé sous tutelle du FMI). Elle l'a fait avec l'appui du peuple anglais qui l'a élue 3 fois de suite.

Quel parti politique oserait proposer de sortir 85% des fonctionnaires du statut, comme l'a fait l'Italie ? Ou de ramener le nombre de fonctionnaires au niveau de l'Allemagne (50 fonctionnaires pour 1000 habitants, alors que nous en avons 90 pour 1000 habitants). Nos partis ont trop l'habitude du clientélisme pour oublier que les fonctionnaires sont aussi des électeurs. Et les syndicats font passer la défense des avantages acquis bien avant l'égalité entre les français.

Un pamphlet est écrit dans la colère et génère la colère chez le lecteur.
Or la colère est utile quand on peut changer les choses. Or, c'est avec un sentiment d'impuissance qu'on lit ce livre.
Je me suis demandé si un ton humoristique n'aurait pas eu plus d'impact ; en parlant avec admiration des « merveilleuses victoires des syndicats de fonctionnaires ».

Après tout, quand on ne peut rien faire d'autre que de partir, rire devant la bêtise est la seule chose qui nous reste.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 mai 2013
Cet essai critique de la directrice de l'IFRAP m'a fait froid dans le dos et m'a donné des sueurs froides quand je l'ai lu. Pourquoi? Parce que l'auteure y décrit, dans un style délié et avec juste ce qu'il faut de détails, les agissements malveillants de certains fonctionnaires, souvent des syndiqués. On 'attend pas forcément des fonctionnaires dévoués corps et âmes à leurs tâches, mais là le constat est plus qu'accablant : la liste sans fin des malversations, grèves injustifiées, menaces de coupures de gaz ou d'électricité, corruptions, et autres, laisse incrédule. Comment laisse-t-on passer tout ça? Le pire, c'est que ce n'est pas inventé : tout est factuel, presque pas d'interprétation! Les dates, les noms, les lieux, les responsables, les enjeux : tout y est, donc c'est vérifiable.
A lire de toute urgence!

Service correct d'Amazon.fr, comme souvent.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 février 2012
liberté égalité fraternité, on en est bien loin
à lire avant les prochaines élections
mais qui serait capable de produire un tel changement
l'abolition des privilèges n'est pas pour demain
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 octobre 2011
Apprenez ce qu'est la justice en France et vous serez scandalisé!!!.
la justice est le reflet du peuple, avec tout ses documents perdus , ses complots , ses laissez faire de certains.
Je ne sais si on eut relever de telles choses , mais il est urgent de rétablir la vrai justice . Est encore possible ??.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 septembre 2014
Un excellent constat des maux de la France. Réquisitoire assez féroce, mais malheureusement tellement vrai, contre l'administration qui glorifie les fonctionnaires bien calés au chaud, qui veulent surtout que rien ne change, jamais... et qui noie les fonctionnaires qui veulent faire bouger les choses.

Si vous n'aimez pas les syndicats du publique, ce livre est fait pour vous. Si vous n'aimez pas les privilèges vous aurez des envies de révolte à la lecture de certains passages.....
Un livre à lire et à associer à : 60 milliards d'économie , oui, mais par an du même auteur (qui détaille les recettes possibles pour modifier le constat fait dans ce premier livre...)
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 juillet 2014
On est loin des débats droite-gauche qui, tels un combat de catch truqué, sont là pour occuper l'attention du peuple et lui faire oublier que la vrai fracture se situe bien entre la fonction publique accapareuse et le reste de la nation.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 mai 2011
ouvrage clair et très bien documenté soulignant le détournement du "service public" au profit de fonctionnaires jouissant d'une rente de situation et de privilèges d'une autre époque au détriment de leurs concitoyens du "privé"....à lire et à diffuser: il y a des progrès à faire pour l'égalité réelle des citoyens devant l'assurance d'un travail, sa rémunération, sa durée, la protection sociale et les systèmes de retraite, voire même, en fin de compte, devant la loi!
0Commentaire|19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Rien a changer , depuis des lustres ,
quand aura lieu le grand ménage le coup de balai , que notre pays puisse respirer , que les copains des copains soient , placés dans l'administration a des postes qui leur permettent exister par l'état (nos impot),
qui font grève quand ça leur chante et vraiment empêche les français d'aller gagner leur pain quotidien , a quand une France riche de chercheurs, de permettre a tous ces métiers manuel qui disparaissent de retrouver leur vrai place ,par un apprentissage sérieux , ne comptant pas ces heures , nous avons une génération qui arrive ,malheureusement elle n'a aucune énergie ,Léducation nationale a créer un grand tord dans cette génération , ne pensant qu'a en faire des fonctionnaires , surtout ne pas responsabilisé toute cette génération , notre pays s'enfonce c'est un grand dommage
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

19,00 €
18,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)