Amazon Rachète votre article
Recevez un chèque-cadeau de EUR 0,97
Amazon Rachète cet article
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Les habits presque neufs de l'empereur [Album]

Anne Millyard , Josée Bisaillon , Claudine Vivier


Voir les offres de ces vendeurs.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 0,97
Vendez Les habits presque neufs de l'empereur contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 0,97, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Amazon Famille : le programme pour les jeunes parents

Amazon Famille : le programme pour les jeunes parents
Découvrez Amazon Famille et économisez tout en vous simplifiant la vie avec 20% de réduction sur les couches, des promotions exclusives et la livraison gratuite et illimitée en 1 jour ouvré. Essayez gratuitement pendant 30 jours.

Description de l'ouvrage

7 février 2008 BANDE ROUGE
Anne Millyard tient à présenter ses excuses à Hans Christian Andersen pour avoir librement adapté son classique de la littérature jeunesse. Les thèmes de la loyauté, de la vanité et de la sécurité d'emploi sont encore et toujours de l'heure, mais quelques ajustements s'imposaient.
Le nouvel empereur, avec sagesse, humour et élégance (dans sa toque de père Noël ornée d'un diamant), transforme cette leçon de morale de la fin du dix-neuvième siècle en une belle démonstration de pédagogie contemporaine.

Ce conte est inspiré des Habits neufs de l'empereur, classique de la littérature jeunesse. Dans le conte original, écrit par Hans Christian Andersen, le célèbre auteur fait le tour de l'âme humaine et nous convie à un spectacle singulier où il est question d'orgueil, de loyauté et de la capacité à faire confiance à son propre jugement. L'empereur y découvre que sa vanité lui coûtera très cher.
Dans la présente version, librement et joyeusement adaptée par Anne Millyard - qui tient d'ailleurs à s'excuser auprès d'Andersen - il en va tout autrement. Choquée dans son jeune âge par l'humiliation du pauvre empereur, dont le châtiment lui semblait injustifié (qu'en est-il des malhonnêtes et lâches ministres ?), Anne a voulu lui donner une seconde chance. Ici, plutôt que de se laisser duper, le potentat réfléchit, trouve une solution à son problème et se tire d'une situation difficile avec beaucoup d'élégance. Les autres personnages perdent la face... mais gardent leur boulot. Pour ce qui est des tailleurs, eh bien ! ils se remplissent les poches et disparaissent, mais tout le monde y trouve son compte.
Anne Millyard a savamment transformé une leçon de morale de la fin du dix-neuvième siècle en une belle démonstration de pédagogie contemporaine.

LES AUTEURS
Anne Millyard a grandi à Berlin. À l'âge de neuf ans, elle écrit un roman épique de 89 pages manuscrites dans son cahier d'exercices, malheureusement resté enfoui au fond de son pupitre. Bilingue depuis l'enfance, elle obtient un diplôme en traduction, puis étudie les arts et le design. Alors qu'elle travaille dans le domaine du cinéma à Munich, elle rencontre son futur époux, un Canadien qui l'emmènera vivre à Toronto en 1958. Deux enfants et dix-sept ans plus tard, elle fonde avec Rick Wilkes la petite maison d'édition qui deviendra Annick Press et publiera plus de six cents titres de littérature jeunesse, dont certains ont connu un immense succès. Depuis 2000, Anne Millyard profite de sa retraite pour écrire, peindre et découvrir les nouveaux auteurs.

Josée Bisaillon a grandi à Saint-Hyacinthe où, plutôt que de suivre les traces de son père vétérinaire, elle choisit de découper des animaux en papier : ils sont plus colorés, faciles d'entretien et en très bonne santé. Ses illustrations, mélange de collages, de dessins et de montages numériques, nous emportent dans un univers si bariolé, si foisonnant, qu'il est difficile de croire que tout cela sort d'une seule et même tête ! Pas étonnant que Josée ait le fou rire si facile. Les habits presque neuf de l'empereur est son premier album.

Offres spéciales et liens associés


Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Extrait

Il était une fois, il y a de cela très longtemps, un empereur.
Il avait un beau royaume, des sujets contents, et la vie était belle.
Cet empereur travaillait fort, mais il avait une manie : il adorait se regarder dans le miroir.
«Il n'y a pas de mal à se regarder dans la glace direz-vous, et vous aurez raison. Mais il y passait un temps fou chaque matin et chaque soir. Et il n'était jamais aussi heureux que lorsqu'il n'y voyait que sa propre personne : pas l'empereur avec sa mère, ni l'empereur avec son petit déjeuner, ni l'empereur avec son canard, ni même l'empereur avec son cheval ! Non, ce qu'il aimait voir, c'était l'empereur dans sa nouvelle toge pourpre au collet d'argent; ou l'empereur dans sa nouvelle pèlerine aux manches ourlées de rubis. Il possédait une telle garde-robe qu'il aurait pu fournir un costume à tous ses sujets pour l'Halloween.
Il finit par passer tant de temps à examiner, à palper et à soupeser des étoffes précieuses, sans compter les mesures et les essayages, qu'il ne lui restait plus une minute pour administrer son royaume. Alors, un beau jour, il fit appeler le ministre des Parapluies et des Souliers perdus, le ministre du Cabinet de curiosités, le chef-cuistot, l'intendant des écuries et le jardinier pour leur refiler toutes ses tâches.

Revue de presse

Sujet : Il était une fois un empereur qui aimait, par dessus tout, se regarder dans le miroir pour y admirer ses nombreuses et belles tenues. Il passait tant de temps à ce loisir, qu'il n'avait plus une minute pour administrer son royaume et désigna alors nombre de ministres pour pallier ce manquement. Un jour vinrent à lui trois tisserands qui prétendaient pouvoir filer une étoffe aux incroyables propriétés. De quoi attirer la curiosité de l'empereur...
Commentaire : Cet album, à la couverture souple et aux cahiers cousus, offre une nouvelle version du conte classique de Hans Christian Andersen, dans laquelle le vaniteux personnage qu'est l'empereur, s'avérant plus futé que les escrocs, prend sa revanche. Le texte adoptant un ton résolument moderne utilise parfois des tournures de langue orale. Les illustrations faites de collages et de dessins servent efficacement ce conte original, nous plongeant dans un univers bariolé où les étoffes sont à l'honneur. -- www.choisirunlivre.com

Détails sur le produit


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?