• Tous les prix incluent la TVA.
Habituellement expédié sous 13 à 14 jours.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Les hommes en gén&... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: En Stock. Expédié sous 24h
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Les hommes en général me plaisent beaucoup Broché – 8 septembre 2006


Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 4,00
EUR 4,00 EUR 0,01

Cahiers de vacances pour toutes les classes de la maternelle au lycée Cahiers de vacances pour toutes les classes de la maternelle au lycée


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Les hommes en général me plaisent beaucoup + Toutes choses scintillant + Déloger l'animal
Prix pour les trois: EUR 13,50

Certains de ces articles seront expédiés plus tôt que les autres.

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Amazon.fr

Le barrissement de l'éléphant, les criailleries aiguës des singes, les hurlements des coyotes, des froufrous affolés de plumes, des terreurs et des cauchemars de bêtes, une girafe au long cou, une vieille dame gorille, des loups pelés encore... Tel est l'univers qui s'agite au-delà de la fenêtre de Lili, la narratrice. Un zoo à côté duquel elle vit, en compagnie de Samuel, professeur de dessin, dans une tranquille sérénité de jeune couple. Jusqu'au jour où elle semble apercevoir un fantôme sous un acacia. Un spectre chargé de souvenirs, qu'elle reconnaît fébrilement : Yoïm, son premier amant, formidable machine à allumer, consumer, écraser. Le spectre devient réalité, en chair et en os, et avec lui surgissent alors dans la conscience et la mémoire l'épreuve du manque et l'attraction sexuelle, avec lui remonte le temps : la mort de la mère, l'absence du père, les premiers émois à l'orée de l'adolescence, l'abandon de soi pour un homme mûr qui a fait de Lili son objet sexuel, soumis, manipulé, vendu parfois, à l'envi.
Au-delà du désir, Les hommes en général me plaisent beaucoup (à la fois titre et confession de la narratrice à l'intérieur de son récit) est tout entier porté par la sensualité. Et c'est aux confins de la folie que se jouera le destin de Lili, entre l'emprise et l'empreinte, l'insurrection et la résignation. Un balancement chaleureux, brûlant, remarquablement écrit par son auteur. --Céline Darner --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Présentation de l'éditeur

" Je voyais tous les animaux passer dans un silence de songe. J'ai pensé, ils se toisent pour n'alerter personne, ils se sauvent, les animaux se sauvent et je me suis mise à rire tout doucement pour ne pas qu'ils m'entendent et viennent me dévorer. " Après avoir vu, une nuit, les animaux s'enfuir, Lili va au zoo sont-ils revenus ? Près des cages, c'est surtout le fantôme d'un homme aimé qu'elle entrevoit. L'animalité du désir et les souvenirs refont surface... Comment l'a-t-il retrouvée ? Tandis que son compagnon, Samuel, rêve de devenir père, elle se laisse consumer par ses sentiments et ses chimères. Véronique Ovaldé, dans un roman au ton singulier, explore la folie du désir, de l'amour et de la dépendance.


Détails sur le produit

  • Broché: 126 pages
  • Editeur : J'ai lu (8 septembre 2006)
  • Collection : J'ai lu
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2290352691
  • ISBN-13: 978-2290352694
  • Dimensions du produit: 18 x 0,6 x 11 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (13 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 79.592 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

De livre en livre, Véronique Ovaldé s'impose comme une des figures incontournables de la jeune scène littéraire française. Après des succès critiques et publics avec des romans comme Toutes choses scintillant et Les hommes en général me plaisent beaucoup, elle a définitivement séduit un plus large public avec Et mon cœur transparent, prix France Culture-Télérama 2008.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par COGNET BRIGITTE le 7 juin 2010
Format: Poche Achat vérifié
Roman d'amour et de dépendance, ce livre explore la folie du désir comme autant de lumières qui scintillent et qui claquent. Car dans les villes comme dans les zoos une musique résonne parfois délicatement : le très léger bruissement de l'enfance...

Un livre délicat et fou
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Florent Mathieu le 8 septembre 2012
Format: Broché
Bon, devant tant de grâce a traiter le sordide du réel, je préfère ne rien dire, donc je vais écrire. La première réaction que j'ai, puisque je me mets a écrire, serai la joie de découvrir l’écriture unique venant du sexe opposé d'une si belle manière. J'ai trouve ca super. D'autres tentent d'imiter les hommes, sans distinctions d'ailleurs, peut-être que c'est aussi le contraire, je pense a Lolita Pille, a Virgine Despentes, La non, des sujets tout aussi, et une recette qui prend.

Merci. C'est la troisième surprise que je lis de M. Véronique Ovaldé, et des mondes qui m'attirent. D'ailleurs j'oserai vous conseiller donc ce livre et "et mon coeur transparent". miam
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Calli TOP 1000 COMMENTATEURSVOIX VINE le 30 novembre 2012
Format: Poche
Les hommes en général me plaisent beaucoup n'est sans doute pas le meilleur Ovaldé, moins abouti que Et mon cœur transparent, moins poétique et dépaysant que Ce que je sais de Vera Candida ; Les hommes… est un roman un peu fou (du type folie douce), décalé à n'en pas douter et vaguement onirique.
Les hommes... est avant tout un conte cruel, parfois presque glauque, un peu décousu et toujours étrange. Mais l'ensemble reste gracieux grâce à l'écriture très libre de Véronique Ovaldé qui cadre si bien avec son univers où la femme tient toujours une place centrale.
Il saura vous toucher si vous adhérez au style de la romancière qui mélange le banal, le sordide et le féerique sans complexes.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par MS le 25 mars 2013
Format: Broché Achat vérifié
Si cela avait été possible, j'aurais opté pour "j'aime passablement".
En fait, le livre ne m'a pas laissé un grand souvenir, si ce n'est celui d'une écriture joliment imagée, délicate, et à la fois très crue que l'on retrouve d'ailleurs de plus en plus souvent chez la nouvelle génération d'écrivains et, que, personnellement, je trouve, dérangeante et inutile, .
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Jean Francois Ponge TOP 500 COMMENTATEURS le 11 janvier 2014
Format: Broché
Près du jardin zoologique, dont elle voit chaque nuit défiler les animaux dans un rêve éveillé, Lili vit une vie tranquille auprès de Samuel. Jusqu’au jour où un étrange personnage, qu’elle avait enfoui au fond de sa mémoire, refait son apparition : Yoïm. Et avec lui, c’est tout le passé qui resurgit : la prison, la prostitution, l’addiction à ces trois petites pilules bleues qui ont fait basculer sa vie d’adolescente dans un monde privé de tout repère. Véronique Ovaldé, dans une langue où les associations de mots confinent à la poésie, nous entraîne dans un monde imaginaire, bien à elle, où nous perdons, comme son héroïne, tout sens du jugement. Un monde où bien et mal se confondent dans le feu du désir. J’ai regretté la fin, ou plutôt l’absence de fin, un peu prévisible, mais c’est tout de même un sacré bon moment de lecture.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Jean Francois Ponge TOP 500 COMMENTATEURS le 11 janvier 2014
Format: Poche
Près du jardin zoologique, dont elle voit chaque nuit défiler les animaux dans un rêve éveillé, Lili vit une vie tranquille auprès de Samuel. Jusqu’au jour où un étrange personnage, qu’elle avait enfoui au fond de sa mémoire, refait son apparition : Yoïm. Et avec lui, c’est tout le passé qui resurgit : la prison, la prostitution, l’addiction à ces trois petites pilules bleues qui ont fait basculer sa vie d’adolescente dans un monde privé de tout repère. Véronique Ovaldé, dans une langue où les associations de mots confinent à la poésie, nous entraîne dans un monde imaginaire, bien à elle, où nous perdons, comme son héroïne, tout sens du jugement. Un monde où bien et mal se confondent dans le feu du désir. J’ai regretté la fin, ou plutôt l’absence de fin, un peu prévisible, mais c’est tout de même un sacré bon moment de lecture.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Jean Francois Ponge TOP 500 COMMENTATEURS le 11 janvier 2014
Format: Broché
Près du jardin zoologique, dont elle voit chaque nuit défiler les animaux dans un rêve éveillé, Lili vit une vie tranquille auprès de Samuel. Jusqu’au jour où un étrange personnage, qu’elle avait enfoui au fond de sa mémoire, refait son apparition : Yoïm. Et avec lui, c’est tout le passé qui resurgit : la prison, la prostitution, l’addiction à ces trois petites pilules bleues qui ont fait basculer sa vie d’adolescente dans un monde privé de tout repère. Véronique Ovaldé, dans une langue où les associations de mots confinent à la poésie, nous entraîne dans un monde imaginaire, bien à elle, où nous perdons, comme son héroïne, tout sens du jugement. Un monde où bien et mal se confondent dans le feu du désir. J’ai regretté la fin, ou plutôt l’absence de fin, un peu prévisible, mais c’est tout de même un sacré bon moment de lecture.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?