Acheter neuf

ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Acheter d'occasion
D'occasion - Bon Voir les détails
Prix : EUR 5,19

ou
 
   
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Les jeunes filles, III : Le Démon du bien [Poche]

Henry de Montherlant
4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
Prix : EUR 6,20 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le lundi 28 juillet ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Relié --  
Broché --  
Poche EUR 6,20  

Notre boutique Folio

Boutique Folio
Découvrez notre boutique Folio.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Les jeunes filles, III : Le Démon du bien + Pitié pour les femmes + Les jeunes filles, I : Les Jeunes filles
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Quatrième de couverture

«- L'amour est gâché non seulement par le mariage, mais par la seule possibilité du mariage. Le spectre du mariage, agitant ses chaînes - les chaînes du mariage, il va sans dire ! - empoisonne tout amour avec une jeune fille. À l'instant où je me dis que je pourrais... non, je ne veux même pas prononcer ces mots... mon amour pour vous s'affaiblit, comme sous l'effet maléfique d'un charme. Si je chasse cette idée funeste, aussitôt il se redresse et pète le feu.»

Biographie de l'auteur

Né le 21 avril 1896 à Paris, Henry de Montherlant était fils unique. Dès l'âge de neuf ans, il se découvrit une passion pour la littérature avec le roman de Sienkiewicz, Quo vadis ? Il serait écrivain et rien d'autre... Élève au collège Sainte-Croix de Neuilly, son amitié exaltée pour l'un de ses camarades lui valut d'être renvoyé. De cette passion d'adolescent naquirent La Ville dont le prince est un enfant et Les Garçons. Après la mort de sa mère, il s'engagea et fut gravement blessé en 1918. Sa carrière littéraire débuta en 1920 avec la publication, à compte d'auteur, de La Relève du matin, refusé par onze éditeurs. Il obtint un succès d'estime qui lui valut d'être reconnu par Grasset qui publia Le Songe en 1922. À la mort de sa grand-mère, son héritage et ses droits d'auteur le laissèrent libre de vivre de ses rentes. Il voyagea plusieurs années autour de la Méditerranée - Espagne, Italie, Afrique du Nord. De retour en France, il s'attela à la rédaction des Célibataires qui reçut le Grand Prix de l'Académie française en 1934. Il collabora à différents journaux d'opinions diverses. En 1940, il fut envoyé sur le front comme correspondant de guerre, mais s'installa rapidement dans le Midi, puis revint à Paris. Il commença alors à écrire pour le théâtre : La Reine morte (1942), Fils de personne (1943), Le Maître de Santiago (1947), Port-Royal (1954), Don Juan (1958), Le Cardinal d'Espagne (1960) et La Ville dont le prince est un enfant (1967)... Élu en 1960 à l'Académie française, il continua à publier des pièces de théâtre et des romans, dont Les Garçons en 1969. Henry de Montherlant n'a jamais refait le même roman : tantôt barrésien, tantôt balzacien, ennemi des femmes ou ami des garçons, il coule une personnalité encombrante dans un style classique. Le théâtre donne à son talent la tension la plus grande, et rien ne lui fait peur : Port-Royal est une gageure. Le culte du moi aboutit, dans les dernières œuvres, lorsque les plaisirs se sont enfuis, à une élégance désespérée, celle de Sénèque, Romain d'Espagne comme lui. Malade, à demi aveugle, Henry de Montherlant s'est donné la mort le 21 septembre 1972.

Détails sur le produit

  • Poche: 256 pages
  • Editeur : Gallimard (7 septembre 1972)
  • Collection : Folio
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070361934
  • ISBN-13: 978-2070361939
  • Dimensions du produit: 17,8 x 10,6 x 1,8 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 145.567 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

4 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
4.0 étoiles sur 5
4.0 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Excellent, comme d'habitude 19 octobre 2007
Par Jubal
Format:Poche
Pierre Costal, éternel célibataire et séducteur, va t'il se laisser attraper par le mariage, cette bête sauvage et dangereuse qu'il redoute à raison entre tout ? Solange va t'elle parvenir à ses fins ?

Difficile de juger objectivement ce livre tant il chamboule et perturbe nos façons de voir le monde et les gens.

Très bien écrit (Montherlant), intelligent dans ses descriptions et observations acérées, ce livre qui a l'air intellectuel est en fait savoureux, et voir Costal hésiter quand au mariage, subir ses effets sur son comportement est vraiment intéressant.

Comme d'habitude, Montherlant développe ses idées en les complétant sans cesse par rapport aux premiers livres, dévoilant de nouveaux aspects.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
3.0 étoiles sur 5 Moins bien que les autres tomes 4 août 2013
Par La suze
Format:Poche|Achat vérifié
Ce livre fait partie des 4 tomes consacrés aux femmes par l'auteur.
Moins drôle que les précédents, il permet néanmoins de suivre les amours de Costals, un auteur à succès et Dom Juan maladif qui traite bien mal ses maîtresses...
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?