Acheter neuf

ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Acheter d'occasion
D'occasion - Bon Voir les détails
Prix : EUR 5,42

ou
 
   
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Les mille automnes de Jacob de Zoet [Broché]

David Mitchell
4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (6 commentaires client)
Prix : EUR 24,00 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le vendredi 3 octobre ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché EUR 24,00  
Poche EUR 8,90  

Description de l'ouvrage

5 janvier 2012 OLIV. LIT.ET
La saga de Dejima. 1799. Le port japonais de Dejima, près de Nagasaki, est la base d'échanges de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales. Jacob de Zoet, jeune clerc ambitieux, y est envoyé pour redresser les finances troubles de la Compagnie. Il est vite désemparé face à la corruption ambiante. Il croit trouver refuge auprès d'Orito, une japonaise au visage partiellement brûlé. Mais Orito est enlevée puis emprisonnée dans le mystérieux temple Shiranui, dirigé par l'abbé Enomoto. Il garde captives douze femmes dont il fait ses esclaves sexuelles. Uzaemon, interprète de Jacob lui aussi épris d'Orito, part à la recherche de la jeune femme avec deux samouraïs. Après les labyrinthes narratifs de ses premiers livres (Ecrits fantômes ou Cartographie des nuages), puis le récit plus intimiste d'une enfance anglaise dans les années 80 (Le Fond des forêts), Mitchell continue de déployer sa puissance romanesque avec ce récit d'aventures au rythme haletant, qui est aussi une magnifique histoire d'amour.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Les mille automnes de Jacob de Zoet + Cartographie des nuages + Ecrits fantômes
Acheter les articles sélectionnés ensemble
  • Cartographie des nuages EUR 24,00
  • Ecrits fantômes EUR 21,30


Descriptions du produit

Biographie de l'auteur

David Mitchell est né en 1969 à Southport, dans le Lancashire. Il a vécu plusieurs années au Japon et a enseigné l'anglais à Hiroshima. Lauréat de nombreux prix littéraires, il a été deux fois finaliste du Booker Prize.

Détails sur le produit

  • Broché: 701 pages
  • Editeur : Editions de l'Olivier (5 janvier 2012)
  • Collection : OLIV. LIT.ET
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2879297613
  • ISBN-13: 978-2879297613
  • Dimensions du produit: 22 x 14,4 x 3,6 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (6 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 262.425 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

4.0 étoiles sur 5
4.0 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
Par Cédric
Format:Broché
L'histoire nous fait suivre un jeune clerc, Jacob de Zoet, qui prend son poste dans un comptoir reculé de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales, dans la baie de Nagasaki, à la fin du 18ème siècle. Alors que le sujet semble limité, David Mitchell parvient à nous entrainer dans un monde fascinant, peuplé de personnages drôles, mystérieux ou attachants, et qu'on quitte bien à regret une fois le livre terminé.

On ne peut pas parler des Mille Automnes sans mettre en avant ses qualités littéraires, son ambition folle: fresque historique, conte exotique, roman d'aventure, récit de marin, l'écrivain enchaîne les styles avec une virtuosité incroyable qui force l'admiration.
Sa concision et sa précision sont redoutablement efficaces. Quelques mots, quelques phrases lui suffisent pour faire vivre un personnage, pour dresser un décor. L'aspect documentaire sur la vie des marchands hollandais et des japonais de l'époque n'est jamais ennuyeux, et c'est tout en subtilité que David Mitchell analyse la confrontation de deux mondes, de deux cultures.

On pourra peut-être trouver que l'intrigue tarde à se dessiner : en effet le livre est construit sur l'alternance des points de vue, et il nous faudra passer un peu de temps avec chaque personnage avant que les enjeux apparaissent clairement. Mais dès lors il devient difficile de lâcher le livre. Rebondissements, trahisons, complots et actes de bravoures, le suspense est haletant.

La dernière partie du livre, plus courte et plus calme, n'en est pas moins très émouvante, et donne à méditer.

Enfin ce que nous raconte aussi et surtout Les Mille Automnes, c'est une très belle histoire d'amour qui défie le temps et les distances. Un livre inoubliable.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
5.0 étoiles sur 5 Expérience orientale et originale 11 septembre 2014
Par Guillaume TOP 1000 COMMENTATEURS
Format:Poche
Ce roman de Mitchell nous permet d'entrer au coeur de la compagnie orientale des Indes néerlandaises et d'aborder le rivage japonais. L'auteur a su s'inspirer de ses années passées au Japon pour nous livrer un récit très vraisemblable, bien que se situant dans un passé aujourd'hui assez reculé. En fait, c'est une histoire en 3 phases articulées entre elles. La première est centrée sur le comptoir de Dejima et le positionnement en son sein du clerc Jacob de Zoet. L'aspect insulaire de ce comptoir est très bien transcrit. On s'enferme sur cette île avec les européens présents et tout se joue sur des stratégies personnelles d'enrichissement et de carrière.

Vient ensuite la seconde phase qui nous fait pénétrer dans le Japon shintoiste. Cette partie est plus noire. Elle nous laisse une impression d'étrangeté. Certains aspects sont assez dérangeants. L'érudition de l'auteur est bien présente, mais elle n'est pas faite de lourdeur.

Le troisième volet est consacré à l'arrivée d'un vaisseau anglais sur Dejima et au dénouement de l'histoire.

On ne s'ennuie pas un seul instant et pour ma part je n'ai pas ressenti les longueurs soulignées par certains lecteurs. Les personnages créés ont de la profondeur, des caractéristiques fortes qui vous restent longtemps en tête. Au début, j'ai eu un peu de mal à me retrouver entre tous les personnages différents, mais on s'y fait assez vite.

La fin du roman nous fait faire un petit bond dans le temps et reste assez rapide.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
9 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Les mille longueurs de David Mitchell 21 février 2012
Par zybine, amateur éclairé TOP 100 COMMENTATEURS
Format:Broché
De quoi s'agit-il ? Dans le Japon de l'an 1800, un trio doit faire face à de graves dangers. Il y a là Jacob de Zoet, auditeur pour le compte de la compagnie des Indes néerlandaises, Uzaemon Ogawa, son traducteur, et la jeune femme qui les attire tous deux : Oriko, qui souhaite devenir chirurgienne et souffre d'une marque disgrâcieuse sur son visage.
Le roman ne quitte guère le comptoir commerçant des Hollandais, sis sur une île de la baie de Nagasaki, puis un couvent bouddhiste secret où se pratiquent d'étranges inséminations. L'action se noue (enfin... en quelque sorte...) quand Oriko est kidnappée et retenue en ce couvent, où règne le redoutable seigneur Enomoto.
Si je pense comprendre, d'après ses interviews, le projet de Mitchell de revenir au roman classique après plusieurs essais expérimentaux et son souhait de rendre hommage au Japon où il a longtemps vécu, le résultat m'a laissé fort circonspect.
Quelque part entre la tradition XVIIIè de lenteur de la narration et le récit à la Pynchon d'interminables épisodes non signifiants (mais destinés à montrer l'érudition de l'auteur et à tisser des correspondances avec l'intégralité de ses lectures et de ses centres d'intérêt) , le roman ploie sous les détails et laisse se perdre le fil de son intrigue - et perd en route son lecteur, en ce qui me concerne.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?