ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Amazon Rachète votre article
Recevez un chèque-cadeau de EUR 5,92
Amazon Rachète cet article
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Les nouveaux bien-pensants [Broché]

Michel Maffesoli , Helene Strohl
3.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (4 commentaires client)
Prix conseillé : EUR 16,95
Prix : EUR 16,10 LIVRAISON GRATUITE En savoir plus.
Économisez : EUR 0,85 (5%)
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le mercredi 23 avril ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Vous cherchez un livre ?

Tous nos livres
Retrouvez toutes les nouveautés en précommande à -5% et livrées gratuitement.

Description de l'ouvrage

16 janvier 2014
Avant d’être économique, la crise actuelle est morale. Aujourd’hui, les élites - ceux qui ont le pouvoir de faire et de dire - semblent de plus en plus déconnectées de la vie de tous les jours. Le bavardage des journalistes, politiques, hauts fonctionnaires et « experts » n’intéresse plus grand monde. La dévaluation de la parole publique est inquiétante, car c’est elle qui suscite l’émergence des discours démagogiques, ceux des extrêmes, gauche ou droite. À partir de quelques exemples précis et emblématiques (Attali, Minc, Badiou, Plénel…), il s’agit d’analyser et de dénoncer les racines du conformisme propre au dangereux « entre-soi » caractérisant la pensée « officielle ». Il faut chercher les sources de ce décalage et montrer en quoi les « nouveaux bien-pensants », dont le moralisme conforte le politiquement ou le théoriquement « correct », suscitent les multiples incivilités sociales. Un pamphlet virulent et acerbe.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Les nouveaux bien-pensants + Le réenchantement du monde + Imaginaire et postmodernité
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Extrait

LE CONFORMISME LOGIQUE

«Au fond toute ma philosophie revient, comme toute philosophie vraie, à justifier, à reconstruire ce qui est.»

Marcel Proust,
Contre Sainte-Beuve, O.C. tome IV.

Ça bavarde on ne peut plus ! Ce qui n'est pas sans conséquences sur la dévaluation de la parole publique. Car le bon sens populaire comprend, intuitivement, que celle-ci est, essentiellement, un mélange de mensonges et d'hypocrisie. Parole n'ayant, d'ailleurs, de publique que le nom, puisqu'elle est avant tout l'expression d'un entre-soi. D'où le mépris, de plus en plus affiché, vis-à-vis de ceux qui en sont les porteurs. Car l'on pressent bien que cette intelligentsia : ceux qui ont le pouvoir de dire, le pouvoir de faire, joue aux pompiers pyromanes. La fausseté qui est son fond de commerce légitimant, inconsciemment, les multiples incivilités sociales qu'elle ne manque pas de dénoncer à grands cris. Pour le dire encore plus nettement : les multiples mensonges des racailles des beaux quartiers sont la cause, souterraine, de la délinquance des cailleras de banlieue !
Il suffit, donc, d'écrire pour ceux qui comprennent à demi-mot. Autrement dit : ne pas démontrer, mais montrer. Quitte à monstrer ce qui peut faire peur, parce que l'on se doit de le faire. Avoir le courage de montrer, à l'instar du videoclip Collège Boy d'Indochine, des phénomènes sociaux qu'il ne sert à rien de dénier, et dont parfois nous sommes les responsables inconscients. N'est-ce point la même chose que nous propose David Bowie avec son clip The Next Dayï La violence monstrée permet une catharsis collective, et ainsi en limite les effets pervers. Voilà qui doit inciter à penser sans égard aux préjugés de quelque ordre qu'ils soient. S'amuser à déchirer le voile de Maya. Celui de l'illusion propre au conformisme des idées reçues. Seule attitude capable d'interrompre la somnolente routine philosophique de la pensée établie. Seule attitude favorisant cette «émeute des mots et des idées» accompagnant l'effervescence de la vie vécue. Seule attitude, enfin, permettant d'entendre le cri que lance la société officieuse à une société officielle bien mal en point. Cri de révolte contre ce qui meurt trop lentement, et contre ces morts-vivants encombrant les chemins de la vie !
Ceux-ci forment une caste pétrie de suffisance, mais surtout autiste. Et qui, de ce fait, oublie le reste du monde; le vrai monde. Car l'arrière-garde moderniste (quand on dit moderne il faut penser : déphasé) joue les chiens de garde d'une Vérité dogmatique. Obnubilés, sans le savoir (c'est bien cela l'obsession), par les fausses espérances marxistes dont le siècle dernier nous a montré les désastreuses conséquences. Ce que l'on va rencontrer dans les analyses controuvées d'un Bourdieu, ou chez les innombrables sectateurs bourdivins, masquant leur simplisme dignes du café du commerce sous un ramas théorique propre à tous les byzantinismes méprisants vis-à-vis de la pensée de la place publique. En la matière, leur patois continue à radoter sur le tout économique ou le tout politique. Oubliant que tout, justement, commence par des idées s'enracinant dans la mystique populaire.

Un mot de l'auteur

En 1988, j'ai publié Le Temps des tribus. J'ai rendu attentif ensuite au nomadisme, à l'importance du quotidien, de l'imaginaire et des émotions communes. Tout ce qui constitue le vivre ensemble de la société postmoderne.
Dans Les Nouveaux Bien-pensants, (ouvrage dont Hélène Strohl, ancienne inspectrice générale des affaires sociales, a rédigé le chapitre sur les «fonctionnaires hauts») je m'attaque, sous forme polémique, à tous ceux qui ont le pouvoir de dire et de faire, les hommes politiques, les journalistes, les universitaires, les hauts fonctionnaires, ceux qui se cramponnent à leur pouvoir et à un modèle et des valeurs dépassés.
Au risque sinon, que dans cette fracture entre les élites et le peuple, s'amplifient les discours de haine et de xénophobie.

Michel Maffesoli

Détails sur le produit

  • Broché: 211 pages
  • Editeur : DU MOMENT (16 janvier 2014)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2354172621
  • ISBN-13: 978-2354172626
  • Dimensions du produit: 20,8 x 13,8 x 2,4 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (4 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 1.428 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

3.8 étoiles sur 5
3.8 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
9 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Excellent 28 février 2014
Par Brumaire
Format:Broché|Achat authentifié par Amazon
Malgré quelques passages ardus qui perdent le lecteur (première section en particulier), l'ensemble est de très bonne facture et donne des clés de lecture particulièrement pertinentes pour comprendre notre époque.

La croisade rationaliste des élites y est dénoncée, tant pour sa vanité que parce que sa démarche pseudo-scientifique n'est qu'un vaudeville, joué par des sujets n'ayant pas appréhendé les limites du raisonnement qu'ils prétendent conduire.
Maffesoli illustre sans compromis la chute du niveau intellectuel et culturel des journalistes, politiques et experts.

Indispensable !
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
7 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Comme Savonarole... 30 janvier 2014
Par AsDePique
Format:Broché
... je vais acheter ce livre, démonté par un nostalgique du Marxisme triomphant et de son cortège funèbre (des dizaines de millions de morts, hommes, femmes, enfants, juifs...)
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
4 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 une douche salvatrice 7 février 2014
Format:Broché|Achat authentifié par Amazon
ça fait du bien d'entrer chez M Maffesoli. De la culture, de la vigueur, une antidote éclairée à notre pauvre monde actuel de moutons soumis à la pression "libérale" des médias, de la pub, de la finance, de l'émotionnel voyeuriste et de la banalité.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
16 internautes sur 59 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 le voleur qui crie au voleur 23 janvier 2014
Par fawnes
Format:Broché
Bien assis sur sa chaire de Sorbonne, l'auteur croit ingénieux d'entonner le couplet selon lequel les "bien-pensants" sont... les révolutionnaires, les communistes, les démocrates et des gens comme Hessel et Badiou. On croirait rêver si ce renversement des positions et des valeurs n'avait pas un très fort goût de réchauffé. Il témoigne surtout de la "grande peur" qu'ont éprouvé les vrais "bien-pensants" (stigmatisés par Bernanos) les conservateurs de tous bords quand des idées marxistes ont à un certain moment exercé une forme d'hégémonie. Ils ne s'en sont pas remis, et ils n'en finissent pas d'exorciser ce moment épouvantable qui, pressentent-ils, pourrait bien revenir. Savoureux: contre les valeurs républicaines et démocratiques, l'auteur entend valoriser "le festif, le ludique, l'onirique et l'imaginaire": comment mieux dire que pour lui, il s'agit de fuir la réalité plutôt que de la comprendre pour pouvoir éventuellement la modifier? Il n'y a pas beaucoup de dignité dans cette éthique-là...
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit
ARRAY(0xa9d59ae0)

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?