Les Revenants et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 22,30
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Les revenants Broché – 15 septembre 2011


Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 22,30
EUR 7,50 EUR 3,81

A court d'idées pour Noël ?

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Les revenants + En un monde parfait + A moi pour toujours (cc)
Prix pour les trois: EUR 36,10

Acheter les articles sélectionnés ensemble


Descriptions du produit

Revue de presse

Avec un tel scénario, Laura Kasischke aurait aussi pu aisément glisser vers le polar ou le fantastique. Elle a choisi de ne pas s'enfermer, tirant ainsi le meilleur de chaque genre. Enquête palpitante, réflexion sur notre rapport à la mort, ce roman polyphonique est aussi une charge corrosive contre l'Amérique puritaine, ses hypocrisies, son culte du secret. A trop goûter les saintes-nitouches, on accouche de petites perverses. Au passage, l'auteur d'En un monde parfait ausculte les affres du désir et la faillite d'un couple à l'ère du grand remaniement des rôles familiaux. Chapeau. --Jeanne de Menibus, Le Journal du Dimanche

Ce roman est une mine de personnages, jeunes déboussolés qui agissent comme ils l'ont vu faire dans des films ou des sitcoms, faute de modèles parentaux valables, adultes à la dérive que leur chemin a conduit si loin de leurs espérances. Tous offrent des visages trompeurs. Tous sont reliés par un fil invisible tenu par Laura Kasischke de main de maître. L'écrivaine est au sommet de l'art romanesque. Elle mêle les destins et les époques dans une construction complexe et invisible. [...] Un roman troublant à la beauté perverse, où l'on ne sait jamais qui possède qui, et dont la lecture hypnotise jusqu'à l'ultime fin. --Olivia de Lamberterie, Elle

Et si c'était elle, le grand écrivain contemporain ? Laura Kasischke, auteur de huit romans fascinants traduits dans le monde entier, s'impose, livre après livre, comme la plus douée des romancières de sa génération. [Dans ses romans] ça commence souvent à la manière d'une comédie glamoureuse, et ça tourne mal. Très mal. Son uvre d'une exceptionnelle intensité et d'une profonde beauté pose cette question : comment prendre conscience qu'on est en vie, quand la vie est une succession de platitudes ? Laura Kasischke fait évoluer ses personnages, issus de la classe moyenne, dans des décors aseptisés. [...] Son nouveau roman, Les Revenants, se déroule sur un campus semblable à celui de Ann Arbor, dans le Michigan, où elle enseigne la poésie. --François Busnel, Lire

Biographie de l'auteur

Laura Kasischke a étudié à l'Université du Michigan, elle a gagné de nombreux prix littéraires pour ses ouvrages de poésie ainsi que le Hopwood Awards ; elle a également reçu la Bourse MacDowell. Ses poèmes ont été publiés dans de nombreuses revues. Ses romans La Vie devant ses yeux et A suspicious river ont été adaptés au cinéma. Elle vit dans le Michigan, et enseigne l'art du roman au collège de Ann Arbor.


Détails sur le produit

  • Broché: 587 pages
  • Editeur : BOURGOIS (15 septembre 2011)
  • Collection : LITT. ETR.
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2267022117
  • ISBN-13: 978-2267022117
  • Dimensions du produit: 20,1 x 2,8 x 13,1 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (42 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 162.366 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Laura Kasischke a étudié à l'Université du Michigan, elle a gagné de nombreux prix littéraires pour ses ouvrages de poésie ainsi que le Hopwood Awards ; elle a également reçu la Bourse MacDowell.
Ses poèmes ont été publiés dans de nombreuses revues. Ses romans La Vie devant ses yeux et À suspicious river ont été adaptés au cinéma.
Elle vit dans le Michigan avec son mari et son fils, et est professeur d'anglais à l'université de Ann Arbor.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par ServaneL. TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 14 février 2012
Format: Broché
Nicole Werner étudiait à Godwin Honors Hall. Elle est morte dans un accident de voiture alors que son petit ami Craig conduisait vraisemblablement alcoolisé ou drogué...
Perry est le room-mate de Craig. C'est un bon gars...
Shelly travaille au département musique de l'université. Elle a vu l'accident de voiture mais très bizarrement, personne n'a jamais voulu prendre son témoignage en compte...
Mira est prof d'anthropologie, spécialité : la mort...
Josie est étudiante et « travaille » pour Shelly...
Nicole, Craig, Perry et les autres semblent des gens normaux qui n'ont rien à cacher et pourtant, au fil des pages, on s'aperçoit qu'il n'en est rien.
Tous ces personnages prennent vie sous la plume habile de Laura Kasischke. Grâce à eux, elle nous dépeint avec talent la société américaine via l'univers très spécifique des campus américains. Rien ne vous sera épargné et particulièrement les pratiques fort malsaines des sororités (pendant féminin des fraternités).
L'auteure nous balade dans l'univers glauque des communautés universitaires américaines, des bizutages, des saintes-nitouches issues du puritanisme, de l'uniformisation des genres et peut-être... des phénomènes paranormaux...
Tout l'art du roman est ici déployé : les personnages se rencontrent, les destins s'entremêlent de manière à captiver - voire happer - le lecteur. Ce pavé de près de 600 pages est véritablement un grand roman (bien que j'ai préféré le précédent de Kasischke « En un monde parfait »... mais c'est tout à fait personnel).
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
50 internautes sur 53 ont trouvé ce commentaire utile  Par Lolly sur 18 septembre 2011
Format: Broché
Laura Kasischke propose un roman en forme d'enquête sur un campus, qui brosse avec mordant et finesse un portrait de cette étrange communauté universitaire. Le récit est très efficace et prenant: l'auteur tresse avec habileté les fils de l'intrigue, qui entrent petit à petit en résonance jusqu'au moment où ils se rejoignent en une vaste enquête menée par trois personnages hésitants mais dont l'identité s'épaissit progressivement.
Mais outre l'intrigue et la dimension du secret à dévoiler, l'auteur propose une singulière vision du monde, une peinture personnelle de ce microcosme qu'est un campus américain. Kasichke met en place un jeu sur les rapports entre les clichés propres à la communauté universitaire et ce qu'elle est réellement. Une étonnante dimension poétique de certaines situations du quotidien peut apparaître, comme dans la scène d'ouverture du roman, qui est au centre du réseau des sens et des secrets et qui marque le texte du sceau de la mort et de la fascination. Kasischke capte également avec une grande finesse tout ce qui caractérise la vie de ces étudiants américains, tous semblables à certains égards.
Les Revenants offre un grand plaisir de lecture du fait de son apparence d'enquête qui met en lumière une redoutable machination , mais il soulève également des questionnements profonds au sujet de la société américaine contemporaine que l'on méconnaît souvent en pensant qu'elle se limite à des clichés entretenus par une mythologie dont le bien-fondé est rarement interrogé.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
18 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile  Par Agnès Chabot (Viviane) sur 8 octobre 2011
Format: Broché Achat vérifié
Dès le prologue, Nicole, jeune et jolie étudiante, prototype de l'étudiante idéale, meurt dans un accident de voiture. Craig, son petit ami, sort indemne de l'accident - il conduisait. Il tente de reprendre le fil de sa vie en retournant sur le campus, qui semble hanté par le fantôme de Nicole. Comme souvent chez Laura Kasischke, on est plongé dans les névroses adolescentes. Fantasmes ou réalité ? Le récit se fait à quatre voix, deux étudiants, deux enseignantes, jusqu'à découvrir une (la ?) vérité. Il y a du thriller dans ce livre ... mais décidément, l'Amérique est bien amère et pleine de faux semblant. En tout cas, la dernière page tournée, c'est moi qui suis hantée !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
14 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile  Par traversay TOP 50 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 8 janvier 2012
Format: Broché
Ah, les campus novels ! Les auteurs anglo-saxons adorent en écrire, comme si le microcosme universitaire devenait une métaphore de la société, avec ses vertus publiques et ses vices cachés. Tom Wolfe, Dona Tartt, Philip Roth, Michael Chabon ..., sans parler de David Lodge, qui est un cas à part, la liste est longue. Les revenants de Laura Kasischke appartient à cette catégorie, livre d'une efficacité redoutable, brillamment agencé, avec un halo fantastique qui nimbe le roman d'un brume inquiétante, avec son mystère à couper au couteau, qui ne trouvera son explication, assez claire, quoiqu'on en dise, dans les 100 dernières pages. Inutile de remettre en cause la virtuosité de Kasischke, elle est réelle. En revanche, on peut se permettre de critiquer, ne serait-ce qu'un peu, l'absence de spontanéité du livre, construit de manière très élaboré de façon à ménager ses effets (combien de chapitres qui se terminent à un moment crucial, comme dans une série télé ?), avec des récits qui mélangent deux temps différents et s'intéressent tour à tout à plusieurs personnages dont chacun a une vision particulière de l'événement fondateur, la mort de l'étudiante Nicole Werner dans un accident de voiture.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?