• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Les travailleurs des déch... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par All-Livres
État: D'occasion: Comme neuf
Commentaire: PROFESSIONNEL DU LIVRE. + de 150 000 LIVRES D'OCCASION EN STOCK. ARRIVAGE PERMANENT. ENVOI SOUS 24H DEPUIS LA FRANCE.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Les travailleurs des déchets Broché – 25 août 2011

3 étoiles sur 5 1 commentaire client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 18,50
EUR 14,00 EUR 5,60

nouveautés livres nouveautés livres


Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Extrait

Extrait de l'introduction de Delphine Corteel et Stéphane Le Lay

Travailler aux abords des déchets : un clair-obscur contemporain

«L'histoire des hommes se reflète dans l'histoire des cloaques. [...) L'observateur social doit entrer dans ces ombres.»
Victor Hugo, Les misérables.

Déchets, quels enjeux contemporains ?

Qu'est-ce qu'un déchet ? Au sens du Code de l'environnement, forme déchet «tout résidu d'un processus de production, de transformation ou d'utilisation, toute substance, matériau, produit ou plus généralement tout bien meuble abandonné ou que son détenteur destine à l'abandon» (art. L.541-1). Ce processus d'abandon par lequel l'objet passe de la propriété à l'impropre, et perd ainsi sa valeur d'usage, si ce n'est d'échange, est inhérent au processus même de la vie, ce qu'Alain Navarro (2009) nomme les fatalités biologique et chimique. Cette définition marque cependant le caractère temporaire et fortement contextuel de ce qui devient déchet. Identifier ce qui n'a plus de valeur et que, par conséquent, l'on abandonne, déterminer ce que l'on en fait ensuite, et comment on marque la distance avec l'objet déchu relèvent d'une opération cognitive et symbolique participant de la mise en ordre du monde social. Car le déchet «est le sous-produit d'une organisation et d'une classification de la matière, dans la mesure où toute mise en ordre entraîne le rejet d'éléments non appropriés» (Douglas, [1967] 2001, p. 55). Toutes les sociétés humaines s'y confrontent et proposent des catégorisations spécifiques composant un système stabilisé, mais qui n'en sont pas pour autant immuables, ni absolues. Car à l'ombre de ces mises en ordre hégémoniques se déploient d'autres formes de (re)classement des déchets, qui peuvent, en fonction des équilibres plus ou moins fluctuants des rapports de pouvoir (en particulier dans les champs économique, politique et scientifique), s'imposer à leur tour comme forme dominante de catégorisation.
Ainsi, on sait que l'urbanisation et l'industrialisation des sociétés occidentales ont donné un tour particulier à la question de la production et du devenir de ces produits abandonnés sur la voie publique. Au XIXe siècle, l'intrication des activités privées, commerciales, industrielles et agricoles ont permis une conception des excrétas urbains comme gisement de matière première, et sous-tendu un «projet urbain visant à ne rien laisser perdre, projet garant de la salubrité urbaine, garant du dynamisme économique, garant de la survie alimentaire» (Barles, 2005, p. 258). On a alors observé une circulation constante des matières. L'émergence d'une science de l'hygiène publique au milieu du XIXe siècle, l'apparition de nouvelles sources d'engrais pour les sols et la séparation progressive des activités ont profondément modifié le jugement sur les excrétas urbains et sur leur utilisation. Les tas d'immondices sur la voie publique furent proscrits et, à Paris, l'arrêté du préfet Poubelle de 1884 prescrit aux riverains d'utiliser des récipients spécifiques pour les ordures. À partir de 1894, les immeubles furent contraints de déverser les eaux pluviales et ménagères dans les égouts ; le tout-à-l'égout se généralisa dans la capitale et dans les autres grandes agglomérations françaises (Corbin, [1982] 1986). Ainsi se transformait la conception du propre et du sale, du pur et de l'impur, du sain et du malsain, de l'utile et de l'inutile, et l'on vit alors apparaître la catégorie de «déchets urbains». Dès lors, la question se posait de l'évacuation et, surtout, de l'élimination des déchets, entreposés dans des décharges à la périphérie des villes et incinérés dans des usines à partir du début du XXe siècle.

Biographie de l'auteur

Delphine Corteel est anthropologue, maître de conférences à l'université de Reims, chercheure à l'IDHE-Cachan. Stéphane Le Lay est sociologue, chercheur associé au CRTD-CNAM.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.0 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
Le sujet est original et intéressant, mais ' les différents auteurs livrent peu de faits tout en les commentant abondamment. L'un a travaillé comme éboueur pendant quelques mois, l'autre a longuement interviewé les éboueurs coptes du Caire, une troisième rencontre éboueurs et égoutiers depuis des années; tout le reste est du baratin !
Et il manque au moins deux professions, thanatopracteur (funéraire) et équarrisseur;
Remarque sur ce commentaire 1 sur 2 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?