• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Les visages écrasés a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par herlivres
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Aspect extérieur du livre légèrement défraîchi, intérieur impeccable.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Les visages écrasés Broché – 24 mars 2011

4.2 étoiles sur 5 6 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 18,30
EUR 11,98 EUR 2,57

nouveautés livres nouveautés livres


Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Biographie de l'auteur

Marin Ledun a déjà publié sept romans (dont La Guerre des vanités, " Série noire ", Gallimard, 2010 et Zone Est, Fleuve noir, 2011) et des essais dont Pendant qu'ils comptent les morts (La Tengo, 2010)...

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.2 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché Achat vérifié
Je ne connaissais pas du tout l'auteur et je l'ai découvert par le Prix SNCF du Polar de l'été 2011, ce qui m'a donné envie de le lire.

Le sujet abordé par le livre est dur et il est traité de manière brute, l'auteur nous entraîne dans sa spirale infernale en nous montrant l'envers du décors du monde du travail.
Le style est fluide, c'est un excellent livre, très prenant, duquel on ressort en se disant "non, ça ne m'arrivera pas, je ne me laisserais pas faire".

A mettre entre toutes les mains, et notamment entre celles de ceux qui ont des personnes sous leur responsabilité !
Remarque sur ce commentaire 3 sur 3 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Mais l'écriture est un peu à l'arrache, loin de caresser les oreilles. C'est cependant très personnel. Néanmoins le style colle à l'histoire, colle à l'héroïne, colle à la brutalité des rapports sociaux au travail.
Sur le sujet, à mon avis, le polar du sociologue Michel CRESPY ("Chasseurs de Têtes", titre repris avec brio par Jo Nesbo en 2009, remarquable itou), reste en fond, en forme et en intrigue, ce qui a été fait de mieux (en polars, sinon il a Bourdieu ou Deleuze... et d'autres).
Les polars "DRH" deviennent tendance. Et tant mieux lorsqu'à l'instar de notre ami Marin Ledun, la messe est dite sans détour : les suicides c'est à cause des actionnaires et des managers. C'est tellement évident qu'il convient de le rappeler en boucle pour éviter qu'un jour des négationnistes parlent du salariat comme d'une île paradisiaque dans un océan de "responsabilités et de risques écrasants" de l'activité libérale.
Remarque sur ce commentaire 2 sur 2 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Frederi© Fontes TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 13 avril 2011
Format: Broché
Les Visages écrasés, c'est l'effroyable destin d'une femme hantée qui va devenir à la fois un ange exterminateur et rédempteur sur ce champs de batailles que devient la souffrance au travail. On pense à "Je vais prendre ta douleur" la chanson de Camille et à John Caffey dans La Ligne verte de Stephen King. Elle va absorber les peines et les maux jusqu'à l'implosion. L'auteur prête des mots de tête à son héroïne effroyablement authentiques, poétiques et souvent tragiques.

Ce que vit l'héroïne de ces Visages écrasés, c'est le destin de la mèche d'un bâton de dynamite qui se consume. Une lente agonie, juste retardée par l'absorption massive de différents médicaments et amphétamines. Son sort est irrémédiable : elle se consume, elle devient poussière au fur et à mesure, elle transporte sa dernière étincelle de vie jusqu'à l'explosion.

Marin Ledun romance un sujet douloureux qu'il avait abordé en 2010 dans son essai Pendant qu'ils comptent les morts (aux éditions Tengo).
Niveau noirceur, le livre est dans le prolongement de Modus Operandi et de la Guerre des Vanités. Une noirceur qui enveloppe héros et lecteurs dans un brouillard de plus en plus dense et qui hante longtemps après avoir tourné la dernière page.

Dans ses précédents livres, Marin Ledun s'est toujours attaché à construire des personnages féminins puissants et aux multiples facettes. Personnages secondaires qui, si on y regarde d'un peu plus près, sont les véritables héroïnes de ses romans.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 5 sur 7 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?