Quantité :1
L'eternel feminin, lieder... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par silverdisc_fr
État: D'occasion: Comme neuf
Commentaire: Cet article et sera envoyé depuis l'Allemagne, dans un délai de un à deux jours après la commande.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 9,19

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • L'eternel feminin, lieder sur des poemes de goethe ives, krenek, liszt, tchaikov
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

L'eternel feminin, lieder sur des poemes de goethe ives, krenek, liszt, tchaikov


Prix conseillé : EUR 14,62
Prix : EUR 14,19 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Économisez : EUR 0,43 (3%)
Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 6 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
15 neufs à partir de EUR 9,99 7 d'occasion à partir de EUR 7,39

Vous cherchez un CD de Musique Classique ?

CD Musique Classique
Retrouvez tous nos CD au sein de notre Boutique Musique Classique.

Offres spéciales et liens associés


Détails sur le produit

  • Interprète: Marlis Petersen
  • Compositeur: Alphons Diepenbrock, Charles Ives, Ernst Krenek, Franz Liszt, Franz Schubert, et al.
  • CD (20 mars 2012)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Harmonia Mundi Classique
  • ASIN : B00585QM0O
  • Autres versions : Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 120.979 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


 
1. Monolog der stella, op. 57 - Ernst Krenek
2. Nachtlied, op. 96/1 - Robert Schumann
3. Die trommel gerühret, op. 29 no. 2 - Walter Braunfels
4. Freudvoll und leidvoll, s. 280 - Franz Liszt
5. Wandrers nachtlied, op. 61/4 - Wilhelm Kempff
6. Meine ruh ist hin, op. 5/6 - Richard Wagner
7. Ach neige, du schmerzenreiche - Hans Sommer
8. Ilmenau, s. 272 - Charles Ives
9. Kennst du das land - Alphons Diepenbrock
10. Nur wer die sehnsucht kennt, op. 6/6 - Piotr Ilyich Tchaïkovski
11. Singet nicht in trauertönen - Hugo Wolf
12. Heiß mich nicht reden - Hugo Wolf
13. So laßt mich scheinen, op. 98a/9 - Robert Schumann
14. Wandrers nachtlied, op. 6/1 - Nikolaï Medtner
15. Was bedeutet die bewegung?, d. 720 - Franz Schubert
16. Ach, um deine feuchten schwingen, h. 306 - Fanny Mendelssohn-Hensel
17. Wandrers nachtlied - Hans Sommer
18. Bewundert viel und viel gescholten - Manfred Trojahn
19. Wandrers nachtlied, s. 306 - Franz Liszt

Descriptions du produit

Marlis Petersen et son partenaire Jendrik Springer ont eu l'heureuse idée de sélectionner sur près de deux siècles de production musicale 19 lieder basés sur le concept de l'Éternel féminin cher à Goethe (Faust). De Liszt à Trojahn, de Schubert à Wolf, de Schumann à Krenek, compositeurs de renom et illustres inconnus peuplent un récital aux dimensions délibérément théâtrales.

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jean Pierre P TOP 500 COMMENTATEURS le 10 avril 2012
Format: CD Achat vérifié
Vous souvenez vous du beau disque: Brahms: Liebeslieder Walzer dans lequel cette même Marlis Petersen (avec Werner Güra, Konrad Jarnot et Stella Doufekis)
nous avait régalé de ces lied colorés, joyeux, explorant la palette entière des sentiments amoureux ?
C'est encore cette joie du chant que la belle Marlis nous offre aujourd'hui dans ce programme intelligent, inventif, original autour des textes de Goethe, mis en musique,
certes par Schubert, Liszt, Mendelssohn, Schumann, Wolf,... mais aussi par Wagner, Krenek, Medtner, Tchaikovsky, Ives, Wilhelm Kempf (!).... pour ne rien dire des Braunfels,
Sommer, Diepenbrock, Trojahn..
Les textes de Goethe explorent "Das Ewig-Weibliche" (l'éternel féminin) et s'ils sont souvent merveilleux, c'est vers la diversité musicale des accompagnements qu'on est immédiatement
attiré: entre Braunfels et Ives ou Krenek, que de voies explorées!
Jendrik Springer, que je connaissais pas, reconstitue avec brio ces ambiances diverses. Assuremment un pianiste de lied à suivre.
Que dire qui ne soit pas trop laudatif sur l'excellente prestation de Marlis Petersen ? Son bel instrument est un régal d'un bout à l'autre du programme. Elle m'a fait frissonner comme
très peu de voix (Diane Damrau, peut être ?). Il me tarde de la voir sur scène ! En l'écoutant, on se prend à penser que bon nombre de chanteuses de disques récents de lied ou de récitals
sont ... à oublier.. (je pense ainsi à un certain vibrato funeste et récent, quasi indigne..pour "célébrer" un grand compositeur français!))
J'ai passé (notamment) une bonne partie du week end de Pâques avec ce cd. J'aimerais bien lui mettre 6 étoiles..
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?