Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  
  • Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Il ne reste plus que 6 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Lettere Amorose a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 10,99

Lettere Amorose

4.5 étoiles sur 5 11 commentaires client

31 neufs à partir de EUR 7,52 7 d'occasion à partir de EUR 6,52
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.

Vous cherchez un CD de Musique Classique ?

CD Musique Classique
Retrouvez tous nos CD au sein de notre Boutique Musique Classique.

Offres spéciales et liens associés



Produits fréquemment achetés ensemble

  • Lettere Amorose
  • +
  • Anna Caterina Antonacci : Era la notte (Monteverdi / Strozzi / Giramo)
Prix total: EUR 29,11
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • Interprète: Magdalena Kozená
  • Orchestre: Private Musicke
  • Compositeur: Barbara Strozzi, Claudio Monteverdi, Gaspar Sanz, Giovanni Macque, Giovanni Paolo Foscarini, et al.
  • CD (17 janvier 2011)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Deutsche Grammophon
  • ASIN : B003TVMIGG
  • Autres éditions : Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5 11 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 37.252 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. - o bei lumi
  2. - cruda amarilli
  3. - si dolce è il tormento
  4. - odi euterpe
  5. - caravanda ciacona (improvisation) - Private Musicke
  6. - canzonetta spirituale
  7. - canarios (improvisation) - Private Musicke
  8. - ma che? squallido e oscura
  9. - con le stelle in ciel
  10. - felici gl'animi
  11. - capriccio stravagante - Private Musicke
  12. - aurilla mia
  13. - torna il sereno zeffiro
  14. - ciacona (improvisation) - Private Musicke
  15. - l'eraclito amoroso (udite amanti)
  16. - espanoletas - Private Musicke
  17. - folle é ben

Descriptions du produit

Magdalena Kozena interprète des chansons d'amour C'est à Monteverdi que Magdalena Kožená a emprunté Lettere Amorose, le titre de son nouvel album, une magnifique anthologie de chansons d'amours italiennes du XVIIe siècle. Ces airs profanes, véritables raretés au disque, « datent d'une époque où il n'y avait pas de division entre musique classique et populaire : c'était simplement la musique que tout le monde entendait et chantait ». Lettere Amorose se distingue des précédents enregistrements baroques de Magdalena Kožená par son côté acoustique et improvisationnel, assorti d'une grande liberté d'interprétation : « ce répertoire repose sur le fait que tout le monde est libre de faire ses propres arrangements et décider quels instruments utiliser [.] c'est une façon complètement différente de penser la musique ». Les musiciens de l'ensemble Private Musicke, grâce à leur approche imaginative et non dogmatique se révèlent des complices idéaux pour ce disque fascinant.


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.5 étoiles sur 5
5 étoiles
9
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
2
1 étoiles
0
Voir les 11 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Un mot d'abord sur Pierre Pitzl et son Privat Musick car j'avoue découvrir cet ensemble avec ce disque. Créé en 1998, il a pourtant enregistré plusieurs disques chez ORF et Accent, Pitzl ayant été l'élève de Eugen Dombois, Hopkinson Smith, Wieland Kujken et Christophe Coin, excusez du peu. Avec un tel pedigree, on ne s'étonne guère de l'élégance discrète en rien monotone d'un accompagnement de cordes parfois rehaussé de percussions. C'est d'ailleurs lui qui, en 2009, accompagnait Magdalena Kozena dans le récital donné à Aix en Provence qui est à l'origine de ce disque : de la pure dentelle à cent lieues des approximations stylistiques de l'Arpegiatta, par exemple. Du reste, on pourra comparer le fameux "Si dolce è l tormento" (Monteverdi) par Philippe Jaroussky avec celui de Magdalena Kozena. Au si troublant "Teatro d'Amore" du premier répond une féminité au moins aussi bouleversante. Nul n'est tenu de choisir, Marco Beasley proposant une troisième "voix" encore plus apaisée. Avec Magdalena Kozena, pas d'avantage d'effet surjoué : la voix respire, s'envole et parfois se pose et se repose, le temps d'un canario ou d'une chaconne. Dans la chambre d'amour, quelques pas de danse pour se divertir et s'étourdir un peu. Peu importe dès lors, comme lu dans la presse, si le titre du disque est mal adapté puisqu'il est vrai qu'aucune aucune lettre d'amour ne compose ce qui est plutôt une carte de l'intime et de l'é-moi. Avec la réédition du Chant de la Sybille de Savall, cette merveille musicale est notre deuxième grand choc de ce début d'année.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 17 sur 20 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par HERVÉ Thierry COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR le 8 février 2011
Format: CD
En excluant une trop grande simultanéité sonore, ces mélodies du XVIIe siècle ont choisi la simplicité pour se rendre essentielles. Discrètes donc, parfois même teintées d'humilité, elles sont malgré tout suffisamment expressives pour séduire instantanément le public qui aura la bonne idée de leur accorder son attention. Aussi, à celui qui pense que l'humeur le plus souvent indolente de son programme pourrait le conduire à l'ennui, son héroïne, Magdalena Kožená apporte un formel démenti. Douée d'une rhétorique discréditant toutes mauvaises pensées, elle aborde ce répertoire avec une lucidité et une perspicacité étonnantes. Puisant ses ressources dans des textes raffinés et tendrement tragiques, elle nous offre une voix solide, pénétrante et cependant assez souple pour se parer d'une sensualité circonstancielle. Profondes et tellement humaines, pouvions-nous espérer pour ces « lettres amoureuses » flirter avec de meilleures interprètes ? Embaumées par des instruments anciens soucieux d'efficacité - hormis la percussion, exclusivement des cordes -, et les voilà qui s'imprègnent d'immortalité ! Ainsi, de l'écriture langoureuse de Merula (Folle e ben che si crede), à celle plus sombre D'India (Che Ma ? Squallido e Oscuro), en passant par celle plus torturée de Monteverdi (Se dolce è 'l tormento), nul ne pourra rester longtemps insensible aux accents charnels et émotionnels de ces plumes baroques. Un peu léger quant à la teneur de ses commentaires, l'éditeur ajoute à cette perfection musicale une captation du plus bel effet. Un florilège parmi les florilèges.
1 commentaire 7 sur 9 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par ILP le 6 octobre 2011
Format: CD Achat vérifié
Un album splendide, avec des morceaux à l'instrumentation étonnante. La voix de Kozena est superbement mise en valeur. Un album que j'adore et que j'offre à tous ceux que j'aime !
Remarque sur ce commentaire 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Franck Roudil VOIX VINE le 2 mai 2011
Format: CD
Je ne partage pas l enthousiasme de mes collègues.
Une succession de pièces que je trouve assez pauvres musicalement,peu inventives.
Pas vraiment sauvées par une interprétation monochrome.Ou est le relief,l expression,le "vécu"?
Je respecte la différence d appréciation des amazonautes précédents,mais je conseillerais d écouter avant d acheter.
Remarque sur ce commentaire 10 sur 13 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Voilà un CD qui ma fait frémir autant les airs qui sont interprétés autant la voix de cette femme que je viens de découvrir, une sensualité on en devient presque "amoureux"
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
En 2010, DG nous donnait un très grand CD de chansons d'Amour ("Lettere Amorose"), qui correspondaient aux goûts - y compris populaires - de l'Italie baroque au XVIIe siècle. C'est la mezzo-soprano d'origine tchèque Magdalena Kozena qui incarne l'âme de cette compilation. Sa voix présente ici des couleurs assez exceptionnelles. La tessiture de son organe vocal s'élargit de plus en plus vers les aigus, tout en conservant des graves de mezzo, bien évidemment : écoutez notamment la plage 15 - une des plus belles pages de cet album - durant laquelle Kozena projette des aigus et des graves d'une grande force et stabilité. Sa ligne de chant est toujours remarquable, ainsi que la précision des attaques. Le choix de ces chansons de l'époque de Monteverdi (le compositeur phare n'étant présent qu'à la plage 3) permet de sortir des sentiers battus. Quelques créateurs nous sont connus : Caccini, Kapsberger, ou la compositrice et chanteuse vénitienne Barbara Strozzi - élève de Cavalli. D'autres apparaissent presque comme des nouveaux venus... ! Et cela à une hauteur insoupçonnée... Certaines pages sont purement instrumentales (plages 5, 7, 14 et 16). Que ce soit avec Kozena ou sans elle, on peut goûter l'instrumentarium avec Private Musicke dirigé par Pierre Pitzl. Les instruments d'époque sonnent de manière très agréable : guitare baroque, luth, viole de gambe, théorbe, et autres. On aurait pu craindre - avec ce disque - une simple opération commerciale... Mais, ce n'est absolument pas le cas.
1 commentaire 4 sur 6 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?