• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 6 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Amazon rachète votre
article EUR 2,00 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Lettre ouverte au déprimé Broché – 16 octobre 2013


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 9,80
EUR 9,80 EUR 4,90

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Lettre ouverte au déprimé + Chute libre - Carnets du gouffre
Prix pour les deux : EUR 28,75

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Revue de presse

« Un petit ouvrage destiné à ceux qui souffrent de cette maladie pas toujours facilement décelable qu’a leur entourage qu’elle déroute… » France Info

« Dans ce livre dédié à mon frère, je soutiens que l’état déprimé est un épisode temporaire de la vie […] » Le Figaro

« L’auteur de cet essai très argumenté, professeur de psychologie clinique et psychanalyste, donne le choix d’aller mieux par d’autres moyens que des médicaments. » Psychologie

« […] l’auteur de cet essai très argumenté donne le choix d’aller mieux par d’autres moyens. » Le Télégramme

 

Biographie de l'auteur

Professeur de psychologie clinique à l'université de Poitiers, en délégation CNRS à Bordeaux, UMR 5293. Il a déjà publié plusieurs ouvrages dont  "Le dialogue du corps et de l'esprit" chez Odile Jacob en 2006. Chez Dunod : La question psychosomatique, Topos, 2008 ; Le Corporel, coll. I et C, 2010.
 



Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 2,00
Vendez Lettre ouverte au déprimé contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 2,00, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Broché: 160 pages
  • Editeur : Dunod (16 octobre 2013)
  • Collection : Hors collection
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2100701312
  • ISBN-13: 978-2100701315
  • Dimensions du produit: 12 x 1 x 18,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.1 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (33 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 274.459 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par Kaluzko TOP 1000 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 19 janvier 2014
Format: Broché Commentaire client Vine pour produit gratuit ( De quoi s'agit-il? )
Ceux qui se sont retrouvés confrontés au problème risquent d'y perdre leur latin s'ils ne sont pas du métier.
Ce n'est pas nouveau que la mise en route de certains antidépresseurs ne peut se faire sans avoir mis une charge d'anxiolytiques parce que le risque suicidaire est bien connu.
Ayant travaillé dans un service de neurologie pendant treize ans, nous avions des patients qui ne voulaient pas être "mis en psychiatrie" suite à des tentatives de suicide appel au secours. Les effets de cette classe de médicaments sont tels qu'ils devraient (pour certains comme les tricycliques) être mis en route en milieu hospitalier avec en parallèle un suivi par une psychologue.
Le discours anti-labos est justifié, on interdit subitement l'Alival pour le remplacer par son anagramme le Vivalan... et le peu de temps que les médecins de ville ont à consacrer aux patients fait qu'il s'agit effectivement d'une facilité de prescrire, cela va plus vite que d'écouter pour chercher à comprendre.
Je pourrais écrire des pages sur le sujet, ayant été affecté dans mon entourage par des suicides réussis, le raptus n'est pas abordé dans ce livre mais il ne serait pas l'aboutissement de la démarche du déprimé qui n'a pas voulu consommer ces produits chimiques pourtant fort utiles s'ils sont prescrits correctement.
Tout médicament efficace a des effets secondaires parfois importants, mais on a sauvé de nombreux tuberculeux avec un antibiotique (streptomycine) qui attaquait l'ouïe et c'est seulement avec l'arrivée de la Rifadine que sa prescription a cessé. Fallait-il pourtant se priver de celui-ci?
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
12 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile  Par Divine VOIX VINE sur 14 décembre 2013
Format: Broché Commentaire client Vine pour produit gratuit ( De quoi s'agit-il? )
L'envoi comporte 3 pages que l'auteur, professeur de psychologie, écrit à son frère qui s'est suicidé, suite à la prise d'un anti-dépresseur, le Floxyfral. Ne lisez que ces pages et oubliez le reste.

S'en suit une critique, que je partage sur la toute puissance des médecins et des laboratoires pharmaceutiques, puis une déclinaison d'études, dont celle de l'auteur, sur le fait que les antidépresseurs ne sont pas plus efficaces que l'effet placebo.

Malheureusement, le reste s'emballe et met en avant une solution... psychanalytique. L'auteur, ignorant que Freud traitait d'hystérique tous ses malades, même ceux qui souffraient parce que son copain Fliess avait oublié une compresse dans leur nez en leur enlevant les sinus, justifie sa démarche en citant Fédida, un auteur évidemment psychanalyste.
Et pourquoi la psychanalyse est-elle conseillée ? Parce que,"par principe, l'éprouvé dépressif d'un sujet ne peut jamais être identique à celui d'un autre sujet. L'attention portée au discours et surtout ce qu'il révèle à son insu de celui qui l'énonce, s'oppose au fait d'y prélever des fragments symptomatiques en soi et à plus forte raison de lui attribuer des des caractéristiques morbides prédéfinies." Vous y comprenez quelque chose ?
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par GJessy VOIX VINE sur 28 décembre 2013
Format: Broché Commentaire client Vine pour produit gratuit ( De quoi s'agit-il? )
Keller nous fait part de sa définition de la dépression en commençant par nous partager le cas de son frère qui est mort suite aux effets indésirés des antidépresseurs, suivi d'une dénonciation sur le complot du marché pharmaceutique et d'idées diverses.
Il y a des choses intéressantes dans ce qu'il dit, comme creuser la définition de ce qu'est réellement une personne dépressive ou est-ce que les antidépresseurs sont efficaces et sans conséquences ? Il soulève des questions comme : comment s'adresser aux personnes dépressives ? Sont-ils malades ou simplement des gens normaux dans une mauvaise passe ?
Bref, de bonnes intentions mais dans la finalité si vous êtes vous-même dépressif cela ne vous aidera pas à changer, mais à comprendre un peu plus votre cas et le point de vu de l'auteur.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par A. Gilles COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR sur 27 février 2014
Format: Broché Commentaire client Vine pour produit gratuit ( De quoi s'agit-il? )
Ce livre n'est pas agréable à lire quant à la forme tant il se révèle un fourre-tout mal composé. En ce qui concerne le fond, rien de neuf! L'auteur semble rendre un grand plaisir à enfoncer des portes ouvertes et à énoncer des vérités connues depuis bien longtemps. Oui, les laboratoires pharmaceutiques font de l'argent avec les antidépresseurs : on le sait tous et il n'y a pas là à faire un énième livre pour le dénoncer. Oui, les médecins généralistes sont mal informés, mal formés et les visiteurs médicaux envoyés par les labos sont souvent leur unique source d'information sur ces produits. Tout cela est su, archi su depuis belle lurette! L'auteur se laisse tout de même aller à affirmer que la dépression n'est pas une maladie pour la simple raison que contrairement aux maladies organiques, il est impossible d'établir un diagnostic sur des données réellement observables et observées. Ainsi, il ne lui ai que tout naturel d'asséner que les antidépresseurs ne sont pas des médicaments (puisqu'ils ne visent pas à combattre une "vraie" maladie) mais qu'ils possèdent une dangerosité certaine : l'accoutumance (non, incroyable, hein cette révélation!) mais aussi un pouvoir de nuisance sur le psychisme (étonnant là aussi puisque l'auteur ne leur prête guère plus d'effet qu'à un placebo).
Voici donc un petit livre mal écrit, sans organisation et qui n'offre strictement rien de nouveau.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?