ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Lettres à la N.R.F.: Choix 1931-1961 [Poche]

Louis-Ferdinand Céline , Pascal Fouché , Philippe Sollers
4.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
Prix : EUR 6,20 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 5 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le lundi 1 septembre ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Notre boutique Folio

Boutique Folio
Découvrez notre boutique Folio.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Lettres à la N.R.F.: Choix 1931-1961 + Entretiens avec le professeur Y + Casse-pipe
Acheter les articles sélectionnés ensemble
  • Entretiens avec le professeur Y EUR 4,50
  • Casse-pipe EUR 5,00

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Revue de presse

Ce volume regroupe plus de deux cents lettres de l’auteur aux Éditions Gallimard et réponses de ses interlocuteurs.

Présentation de l'éditeur

De l'envoi du manuscrit de Voyage au bout de la nuit en 1931 à cette dernière missive adressée la veille de sa mort, ce volume regroupe plus de deux cents lettres de l'auteur aux Éditions Gallimard et réponses de ses interlocuteurs. Autant d'échanges amicaux parfois, virulents souvent, truculents toujours de l'écrivain avec Gaston Gallimard, Jean Paulhan " L'Anémone Languide " et Roger Nimier, entre autres personnages de cette " grande partouze des vanités " qu'est la littérature selon Céline.

Détails sur le produit

  • Poche: 256 pages
  • Editeur : Folio (27 mai 2011)
  • Collection : Folio
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070440702
  • ISBN-13: 978-2070440702
  • Dimensions du produit: 1,8 x 10,5 x 17,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 62.579 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
4.5 étoiles sur 5
4.5 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Pas facile d’être l’éditeur de Céline ! 30 octobre 2013
Par crew.koos COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR TOP 50 COMMENTATEURS
Vincent Kaufman dans son livre "L’équivoque épistolaire" définissait l’écrivain épistolier comme se situant à mi-chemin entre l’homme et l’oeuvre. Peut être est ce ainsi qu'il faut aborder cette correspondance de Céline avec son éditeur. En effet, rarement on aura autant séparé l'oeuvre de l'homme que dans le cas de l'auteur de Mort à Crédit.

Etonnement, pour ceux qui imagineraient trouver dans cette correspondance le secret du style de Céline ou quelques révélations quant à ses pensées ou réflexions, la plupart, si ce n'est toutes, des lettres portent sur des sujets très terre à terre ayant trait à la gestion de l'oeuvre de l'écrivain par son éditeur (contrats, avances, échéancier, éditions en poche ou en Pleiade, etc....). A cette lecture on se doute bien que pas un instant Louis-Ferdinand Destouches n'a rédigé cette prose dans le but de la voir un jour publiée. C'est ce qui fait tout l'intérêt de ces pages où l'on retrouve, sous des motifs bien concrets, tout le style et la verve de Céline. Rarement, sans doute, un auteur n'aura osé s'adresser de la sorte à sa maison d'édition. Rarement on aura lu homme plus sûr de la qualité de sa production (« trésors », « immortels », « clâasssiques »), s'engageant, dès 31 à fournir, avec le Voyage au bout de la Nuit, un prix Goncourt à qui voudra bien le publier ("C’est le prix Goncourt 1932 dans un fauteuil pour l’Heureux éditeur qui saura retenir cette œuvre sans pareil, ce moment capital de la nature humaine…").
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
8 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Sans concession 29 octobre 2012
Par Mixed up as a milkshake TOP 1000 COMMENTATEURS
En un mot, et bien détaché : pas-sion-nant ! C'est vraiment énorme de pouvoir se plonger dans la correspondance d'un écrivain de la taille de Céline, étalée ici sur 30 ans. Ce qui m'a frappé c'est de voir à quel point il s'est battu pour son oeuvre, ses livres, ses "chefs-d'oeuvre, ses ours" comme il les appelait lui-même, à quel point son plus grand combat, finalement, aura été qu'ils soient réédités et propagés le plus possible, et de défendre son style. Dès qu'il est rentré en France après ses deux années de prison au Danemark (une fosse de 6 mètres de profondeur, 3 mètres sur 3) son objectif a bien évidemment été de faire rééditer ses livres et c'est Gaston Gallimard qui s'en est chargé. L'obstination et l'intransigeance de l'écrivain, en plus de son travail d'écriture phénoménale, m'a véritablement scotché ! Tout comme son esprit critique et sans pitié à l'égard des écrivains et de la littérature de son époque, mais aussi des classiques. Ses réclamations, ses exigences, sur des années, sans cesse renouvelées, son obsession : que ses livres soient publiés en poche, pour que la jeunesse ait accès facilement à son oeuvre, et figurer dans la Pléiade de son vivant, ce qu'il obtiendra à quelques mois de sa mort en 1961, et après des années de relances, de menaces et d'invectives en tous genre... pour ça, on pourra dire qu'il aura harcelé la N.R.F. ! Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?