undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle cliquez_ici Jeux Vidéo
Lettres d'une vie et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
Habituellement expédié sous 11 à 14 jours.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Lettres d'une vie a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Lettres d'une vie Poche – 28 décembre 2013


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 7,50
EUR 7,50 EUR 3,51

Concours | Rentrée Kindle des auteurs indés Concours | Rentrée Kindle des auteurs indés


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Lettres d'une vie + Je jure au Marquis de Sade, mon amant, de n'être jamais qu'à lui ...
Prix pour les deux : EUR 12,60

L'un de ces articles sera expédié plus tôt que l'autre.

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

1

Unique rejeton d'une famille désargentée, Donatien Alphonse François de Sade n'a d'autre choix que la carrière des armes. Entré au service à quatorze ans, il participe à la plupart des campagnes de la guerre de Sept Ans où il fait déjà preuve d'excès aussi bien dans ses plaisirs que dans ses actes de bravoure. Nommé, en avril 1759, tout jeune capitaine - il n 'a pas dix-neuf ans -, il fête sa promotion en tirant un feu d'artifice qui enflamme une toiture. C'est l'occasion de sa première lettre connue.

... comme je prévois que les occasions de réjouissance pourraient devenir plus fréquentes...

[fin avril 1759]

Aux messieurs de la régence de Clèves

Messieurs,
Sur l'agréable nouvelle que nous venions de recevoir que Mgr le duc de Broglie avait complètement battu vos troupes hanovriennes et hessoises, comme bon patriote et m'intéressant vivement aux succès de ma nation, j'ai tiré, dimanche dernier 22 de ce mois, un feu d'artifice, en réjouissance de cette agréable nouvelle, dont une fusée est malheureusement tombée sur la maison du sieur Streil. Elle n'y a fait, Messieurs, aucun tort ni dommage ; je vous envoie le certificat du propriétaire de la maison. Si les circonstances, Messieurs, me font rester encore ici quelque temps, comme je prévois que les occasions de réjouissance pourraient devenir plus fréquentes, je choisirai, Messieurs, un terrain plus éloigné de la ville et à l'abri de tout danger, pour y tirer mes feux d'artifice.
Je suis en attendant, Messieurs, avec les sentiments de considération que vous méritez, de votre respectable assemblée le très humble serviteur.

De Sade

*

2

Cette promotion n'a pas le bonheur de séduire son père, beaucoup plus attentif aux dettes de jeu de son fds et à ses foucades amoureuses - il a manqué de se marier dans sa précédente ville de garnison - qu'à ses exploits militaires. Heureusement, le futur marquis sait qu'il peut compter sur le soutien de son oncle, l'abbé de Sade, ami de Voltaire, qui vit une retraite heureuse en Provence dans son château de Saumane. C'est donc à lui que s'adresse Donatien pour tenter une justification qui tourne à la confession.

... le plus tendre de tous les pères et le meilleur de tous les amis.

(A Saint-Dizier, 25 avril 1759)

A l'abbé de Sade

La quantité de fautes que j'ai commises pendant mon séjour à Paris, mon cher abbé, la façon dont j'ai agi avec le père du monde le plus tendre le font repentir de m'y avoir fait venir. Mais que le remords de lui avoir déplu et la crainte de perdre son amitié pour jamais me punissent bien ! Maintenant il ne me reste plus de ces plaisirs que je croyais réels que la douleur la plus amère d'avoir irrité le plus tendre de tous les pères et le meilleur de tous les amis. Je me levais tous les matins pour chercher le plaisir ; cette idée me faisait tout oublier. Je me croyais heureux dès que je croyais l'avoir trouvé, mais ce prétendu bonheur s'évanouissait aussitôt que mes désirs, ne me laissait que des regrets. Le soir j'étais désespéré ; je voyais que j'avais tort, mais je ne m'en apercevais que le soir, et le lendemain mes désirs renaissaient, me faisaient revoler au plaisir. Je ne me ressouvenais plus des réflexions de la veille. On me proposait une partie, je l'acceptais, je croyais que je m'étais bien amusé, et je voyais que je n'avais fait que des sottises et que je ne m'étais point diverti, uniquement à moi-même. A présent, plus je réfléchis sur ma conduite plus elle me paraît singulière. Je vois que mon père avait grand-raison quand il me disait que je faisais les trois quarts des choses par air. Ah ! si je n'avais fait que ce qui me faisait réellement plaisir, je me serais épargné bien des peines et j'aurais bien moins souvent offensé mon père ! Pouvais-je m'imaginer que les filles que je voyais pourraient me procurer réellement du plaisir ? Hélas ! Jouit-on jamais bien d'un bonheur qu'on achète, et l'amour sans délicatesse peut-il jamais être bien tendre ? Mon amour-propre souffre maintenant de m'imaginer que je n'étais aimé que parce que je payais peut-être moins mal qu'un autre.
Dans cet instant, je viens de recevoir une lettre de mon père. Il me mande de lui faire une confession générale. Je vais la faire, mais je vous assure qu'elle sera sincère ; je ne veux plus feindre avec un père si tendre et qui veut bien encore me pardonner si je lui avoue mes fautes.
Adieu, mon cher abbé, donnez-moi de vos nouvelles, je vous prie, mais je ne pourrai plus les recevoir que tard ; car ne devant plus m'arrêter nulle part, je ne pourrai recevoir vos lettres qu'à l'armée. Ainsi, mon cher abbé, ne soyez pas étonné si vous ne recevez plus de mes nouvelles que quand je serai arrivé !

De Sade

Biographie de l'auteur

Jacques Ravenne est le pseudonyme d'un franc-maçon élevé au grade de maître au rite français. Il est l'auteur, avec Eric Giacometti, de la célèbre série d'Antoine Marcas, flic et franc-maçon dont les aventures ésotériques ont fait le tour du monde...



Détails sur le produit

  • Poche: 259 pages
  • Editeur : 10 X 18 (28 décembre 2013)
  • Collection : 10/18
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2264047607
  • ISBN-13: 978-2264047601
  • Dimensions du produit: 17,9 x 1,5 x 11 cm
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 109.943 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Jacques Ravenne est le pseudonyme d'un franc-maçon élevé au grade de maître au rite français.

Photo : © Philippe Matsas

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

0 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Dubrule Marc le 24 avril 2014
Format: Poche Achat vérifié
Démarrer chaque jour dans le plaisir. Belle leçon de vie d'un Sade dont l'amour pour le Luberon et la dépravation ne peuvent laisser indifférent
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?