Lex Humphries


Top albums


CD: €19.00  |  MP3: €10.32

McCoy Tyner : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 987
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  


Biographie

Né le 11 décembre 1938 à Philadelphis (Pennsylvanie) d'une mère pianiste amateur, McCoy Tyner a pour voisin Bud Powell qui est l'une de ses principales influences.

Le protégé de John Coltrane

Après des débuts aux côtés de Calvin Massey puis dans le Jazztet d'Art Farmer et Benny Golson et d'autres collaborations (Sonny Rollins, Max Roach, Kenny Dorham), McCoy Tyner entre dans le quartette de John Coltrane. Présent sur My Favourite Things (1960), il développe une relation forte avec le saxophoniste qui l'initie à l'Islam ; Tyner adopte le nom de Saud Sulaiman. Il prend part à Live at the ... Lire la suite

Né le 11 décembre 1938 à Philadelphis (Pennsylvanie) d'une mère pianiste amateur, McCoy Tyner a pour voisin Bud Powell qui est l'une de ses principales influences.

Le protégé de John Coltrane

Après des débuts aux côtés de Calvin Massey puis dans le Jazztet d'Art Farmer et Benny Golson et d'autres collaborations (Sonny Rollins, Max Roach, Kenny Dorham), McCoy Tyner entre dans le quartette de John Coltrane. Présent sur My Favourite Things (1960), il développe une relation forte avec le saxophoniste qui l'initie à l'Islam ; Tyner adopte le nom de Saud Sulaiman. Il prend part à Live at the Village Vanguard, Impressions et A Love Supreme.

Accompagnateur et soliste

A la même époque, le pianiste dirige sa propre formation qui voit défiler Clark Terry, Thad Jones, Roy Haynes, Wayne Shorter et Gary Bartz. L'album The Real McCoy (1967) avec Joe Henderson, Ron Carter et Elvin Jones est un classique. Tyner joue sur une pléiade d'albums du label Blue Note de Lee Morgan, Freddie Hubbard, Stanley Turrentine, Donald Byrd, Hank Mobley, Grant Green, et plus curieusement, accompagne Ike and Tina Turner.

En 1972, McCoy Tyner est nominé aux Grammy Awards pour l'album Sahara, fortement influencé par les rythmes africains (disque de l'année de Down Beat). Suivent principalement pour le label Milestone les albums Echoes of a Friend, Enlightment (1973), Passion Dance (1978) et Horizon (1979) et 4x4 (1980) avec Freddie Hubbard, John Abercrombie, Arthur Blythe et Bobby Hutcherson.

En 1987, Tyner est invité à une tournée hommage à John Coltrane. A la fin des années 1980, McCoy Tyner forme un trio avec Avery Sharpe et Aaron Scott. Signé par Impulse en 1995, il délivre Infinity avec Michael Brecker, puis consacre un opus aux compositions de Burt Bacharach (What the World Needs Now, 1997). Il enchaîne avec McCoy Tyner & the Latin All-Stars (1999), un album avec Stanley Clarke et Al Foster (2000) et Illuminations (2004) pour le label Telarc.

Vétéran du jazz

En 2007, le pianiste crée son propre label McCoy Tyner Music, associé à la marque Half Note Records (filiale de Blue Note), et publie l'album Quartet avec Joe Lovano, Christian McBride et Jeff Tain Watts. La deuxième sortie du label, Guitars (2008, assorti d'un DVD), accueille les guitaristes Bill Frisell, Marc Ribot, John Scofield, Derek Trucks et Bela Fleck. L'année suivante paraît l'enregistrement Solo: Live from San Francisco.

Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud

Né le 11 décembre 1938 à Philadelphis (Pennsylvanie) d'une mère pianiste amateur, McCoy Tyner a pour voisin Bud Powell qui est l'une de ses principales influences.

Le protégé de John Coltrane

Après des débuts aux côtés de Calvin Massey puis dans le Jazztet d'Art Farmer et Benny Golson et d'autres collaborations (Sonny Rollins, Max Roach, Kenny Dorham), McCoy Tyner entre dans le quartette de John Coltrane. Présent sur My Favourite Things (1960), il développe une relation forte avec le saxophoniste qui l'initie à l'Islam ; Tyner adopte le nom de Saud Sulaiman. Il prend part à Live at the Village Vanguard, Impressions et A Love Supreme.

Accompagnateur et soliste

A la même époque, le pianiste dirige sa propre formation qui voit défiler Clark Terry, Thad Jones, Roy Haynes, Wayne Shorter et Gary Bartz. L'album The Real McCoy (1967) avec Joe Henderson, Ron Carter et Elvin Jones est un classique. Tyner joue sur une pléiade d'albums du label Blue Note de Lee Morgan, Freddie Hubbard, Stanley Turrentine, Donald Byrd, Hank Mobley, Grant Green, et plus curieusement, accompagne Ike and Tina Turner.

En 1972, McCoy Tyner est nominé aux Grammy Awards pour l'album Sahara, fortement influencé par les rythmes africains (disque de l'année de Down Beat). Suivent principalement pour le label Milestone les albums Echoes of a Friend, Enlightment (1973), Passion Dance (1978) et Horizon (1979) et 4x4 (1980) avec Freddie Hubbard, John Abercrombie, Arthur Blythe et Bobby Hutcherson.

En 1987, Tyner est invité à une tournée hommage à John Coltrane. A la fin des années 1980, McCoy Tyner forme un trio avec Avery Sharpe et Aaron Scott. Signé par Impulse en 1995, il délivre Infinity avec Michael Brecker, puis consacre un opus aux compositions de Burt Bacharach (What the World Needs Now, 1997). Il enchaîne avec McCoy Tyner & the Latin All-Stars (1999), un album avec Stanley Clarke et Al Foster (2000) et Illuminations (2004) pour le label Telarc.

Vétéran du jazz

En 2007, le pianiste crée son propre label McCoy Tyner Music, associé à la marque Half Note Records (filiale de Blue Note), et publie l'album Quartet avec Joe Lovano, Christian McBride et Jeff Tain Watts. La deuxième sortie du label, Guitars (2008, assorti d'un DVD), accueille les guitaristes Bill Frisell, Marc Ribot, John Scofield, Derek Trucks et Bela Fleck. L'année suivante paraît l'enregistrement Solo: Live from San Francisco.

Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud

Né le 11 décembre 1938 à Philadelphis (Pennsylvanie) d'une mère pianiste amateur, McCoy Tyner a pour voisin Bud Powell qui est l'une de ses principales influences.

Le protégé de John Coltrane

Après des débuts aux côtés de Calvin Massey puis dans le Jazztet d'Art Farmer et Benny Golson et d'autres collaborations (Sonny Rollins, Max Roach, Kenny Dorham), McCoy Tyner entre dans le quartette de John Coltrane. Présent sur My Favourite Things (1960), il développe une relation forte avec le saxophoniste qui l'initie à l'Islam ; Tyner adopte le nom de Saud Sulaiman. Il prend part à Live at the Village Vanguard, Impressions et A Love Supreme.

Accompagnateur et soliste

A la même époque, le pianiste dirige sa propre formation qui voit défiler Clark Terry, Thad Jones, Roy Haynes, Wayne Shorter et Gary Bartz. L'album The Real McCoy (1967) avec Joe Henderson, Ron Carter et Elvin Jones est un classique. Tyner joue sur une pléiade d'albums du label Blue Note de Lee Morgan, Freddie Hubbard, Stanley Turrentine, Donald Byrd, Hank Mobley, Grant Green, et plus curieusement, accompagne Ike and Tina Turner.

En 1972, McCoy Tyner est nominé aux Grammy Awards pour l'album Sahara, fortement influencé par les rythmes africains (disque de l'année de Down Beat). Suivent principalement pour le label Milestone les albums Echoes of a Friend, Enlightment (1973), Passion Dance (1978) et Horizon (1979) et 4x4 (1980) avec Freddie Hubbard, John Abercrombie, Arthur Blythe et Bobby Hutcherson.

En 1987, Tyner est invité à une tournée hommage à John Coltrane. A la fin des années 1980, McCoy Tyner forme un trio avec Avery Sharpe et Aaron Scott. Signé par Impulse en 1995, il délivre Infinity avec Michael Brecker, puis consacre un opus aux compositions de Burt Bacharach (What the World Needs Now, 1997). Il enchaîne avec McCoy Tyner & the Latin All-Stars (1999), un album avec Stanley Clarke et Al Foster (2000) et Illuminations (2004) pour le label Telarc.

Vétéran du jazz

En 2007, le pianiste crée son propre label McCoy Tyner Music, associé à la marque Half Note Records (filiale de Blue Note), et publie l'album Quartet avec Joe Lovano, Christian McBride et Jeff Tain Watts. La deuxième sortie du label, Guitars (2008, assorti d'un DVD), accueille les guitaristes Bill Frisell, Marc Ribot, John Scofield, Derek Trucks et Bela Fleck. L'année suivante paraît l'enregistrement Solo: Live from San Francisco.

Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.