undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_PhotoM16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles
752
4,1 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:17,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 4 novembre 2014
La réputation de ce livre n'est plus à faire ! Il est vraiment génial et vite lu. Il présente des concepts de développement personnel dans un roman agréable et facile à lire. Il se présente sous la forme d'une succession de rencontres avec un sage balinais que le héros va appliquer chaque jour.

Bien que je l'ai adoré, je lui préfère toutefois Les dieux voyagent toujours incognito qui reprend ces idées de développement personnel en les développant dans un roman plein d'intrigue et de suspens, et plus détaillé (car plus long).
0Commentaire| 19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 octobre 2014
Sous couvert d'une histoire relativement banal, l'auteur nous invite à nous interroger sur notre vie. Très facile à lire. Je le recommande à tout ceux qui souhaitent apprendre à s'affirmer, croire en eux même et mieux vivre.
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 décembre 2009
Oui ce livre est simple et se lit d'une seule traite. Oui l'histoire de l'occidental malheureux car subissant sa vie, soudainement transfiguré par sa rencontre avec un vieux sage balinais, paraîtra éculée aux yeux de certain.
Et alors? Ce qui fait de ce livre un petit bijoux à offrir à ceux qu'on aime ce ne sont pas ses qualités littéraires ou l'originalité de son intrigue. C'est la simplicité de la recette du bonheur qu'il préconise: "Osez faire ce que l'on aime et être qui on est". Alors...osez le lire!
11 commentaire| 102 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 décembre 2012
pour ceux qui veulent réfléchir sur une autre façon de voir les choses et peut être se remettre en question sans tomber dans des extrêmes (religions, sectes, et autres) je conseille la lecture de ce livre
Après avoir lu un livre je le donne soit à des amis soit à la bibliothèque du village mais se livre je l'ai garder pour le re lire
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 avril 2008
Je viens tout juste de fermer ce livre et je crois bien que je vais le relire une deuxième fois tellement il m’a plu et est riche d’enseignements !
Après avoir tourné sa dernière page, il est difficile d'imaginer que notre vie puisse continuer comme avant... On en ressort grandi, meilleur, mieux dans sa peau, et avec une foi inébranlable en la vie, en sa vie.
Il y a sans doute de la magie autour de ce petit livre vert...
0Commentaire| 113 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 janvier 2016
Réservé aux novices en la matière !
Une histoire plate, sans grand intérêt, qui pourra laisser au lecteur un avis mitigé.....
Pourtant, comment ne pas souscrire à la démarche de Laurent Gounelle, invitant l'air de rien le novice, par le biais de la simplicité, à s’interroger sur le sens profond de sa vie, et de ses choix à redevenir maître de son existence et le sensibiliser au chemin passionnant de l’éveil personnel et spirituel.
Je suis persuadé que ce genre d'ouvrage de vulgarisation, anti prise de tête peu modifier la vie de certaines personnes ne s’étant jamais intéressées au sujet et les aider à sortir de la morosité générale et des maux d'une société malade et en perte de sens.
Mais, il faudra par la suite lire des ouvrages plus profonds.
Dommage de ne pas avoir joint l'utile à l'agréable en ayant donné plus de piquant, et de profondeur à cet ouvrage, qui reste très basique.
review image
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mai 2014
J'avais déja acheté le format poche classique à sa sortie, et comme beaucoup je l'avais adoré, lu et relu !
J'ai craqué pour cette édition collector vraiment jolie, qui m'a donné l'occasion de m'y replonger... et comme à chaque fois, on y trouve encore de belles surprises !
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 novembre 2010
Un enseignant en vacances à Bali va voir un maître réputé pour le soigner: il n'est pas heureux. Ce livre est plutôt naïf voire caricatural (Hans le Hollandais rationnel) mais l'auteur s'appuie sur plusieurs expériences réelles de médecine/psychologie (placebo, croyance) associé à une philosophie humaniste/orientaliste sur la liberté de choisir, l'amour, ses propres valeurs et la fonction de l'argent. Je ne vois pas vraiment les aspects pratiques excepté se projeter dans l'avenir et voir ceux que l'on aimerait faire et essayer de planifier des actions suffisamment précises pour y arriver).
Ce conte philosophique se lit facilement mais je retiendrai plus l'aspect côté développement personnel que le récit.
Pour ceux qui sont intéressés par le côté développement personnel, je conseille plutôt l'excellent "L'apprentissage du bonheur : Principes, préceptes et rituels pour être heureux" de Tal Ben-Shahar.
11 commentaire| 42 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 juillet 2011
Vous vous rappelez de The Karate Kid, [Import anglais]? .
Un jeune américain malheureux devenait en quelques jours champion de karaté par l'intermédiaire d'un vieux sage japonais qui lui apprenait les arts martiaux en lui faisant lustrer des bagnoles.
Ici c'est un peu pareil. Un jeune enseignant en vacances à Bali va rencontrer pendant 5 jours un guérisseur, maître Samtyang, qui va l'aider à redéfinir sa vie . A partir de là Laurent Gounelle invente une histoire fadasse pour illustrer des théories sur le développement personnel pour les nuls .
Le Samtyang balance des exemples d'universités américaines mais ne cite jamais ses sources (« des expériences aux Etats Unis ont montré que....) et les mélange à du Boudhisme de supermarché avec un zeste de maximes zen.
En gros selon Gounelle quand on veut, on peut. Notre inconscient est saturé d'informations, d'émotions qui empêchent d'être nous même donc d'être heureux. Prenons l'exemple de la pauvreté : si je suis pauvre, c'est que je suis convaincu de ma propre vacuité. Je suis donc responsable de mon propre malheur ...
C'est quand même faire une impasse monstrueuse sur l'économie mondiale , les régimes politiques autoritaires , l'inégalité des richesses et des ressources naturelles , les différences de niveau de vie entre classe sociales , sexe ou tout simplement de chance .
Gounelle s'en tire avec cette pirouette malhonnête : si les Balinais , un des peuples les plus pauvres du monde , sont heureux , nous , occidentaux , devrions en tirer une leçon existentielle sur notre façon de mener notre vie ... Il va jusqu'à prendre l'exemple d'un cireur de chaussure Marocain profondément fier de son métier...
Quant au style .... le mieux est d'en extraire quelques passages . Voici un exemple du vocabulaire du vieux sage qui parle comme un manager : " Imaginez un bébé dont les parents ne réagissent pas. Il crie ? Silence radio. Il rit ? Zéro Réaction."
A la fin du chapitre 7, le vieux nous rappelle que : " Celui qui se laisse arrêter par la première difficulté rencontrée ne va pas loin dans la vie" . Et c'est comme celà durant tout le bouquin , Gounelle enfile les lieux communs comme les perles ( en toc) d'un collier.
Lorsque Gounelle se prend pour Levi Strauss cela donne cette poésie puissante : " Le paradis est l'élément naturel des Balinais, et ils n'ont pas plus de mots pour le designer que les poissons ne doivent en avoir pour désigner l'eau qui les entoure " .
En tant que romancieril n'a aucun sens du rythme, du plaisir des mots, du jeu du langage . Son texte relève plus d'un (mauvais) rapport de stage que de la littérature. Lorsque il s'essaie à la description romanesque de Samtyang cela donne celà :" La luminosité de son regard contrastait avec les rides de sa peau tannée . Son oreille droite présentait une malformation comme si le lobe avait été en partie sectionné "... Balzac n'a qu'a bien se tenir ! Qui m'expliquera l'importance de ce détail ?
Et que dire de la fin insupportable d'autosuffisance ? Notre stagiaire, fort de sa métamorphose, rencontre une petite fille sur une plage. Il apprend que son père ne veut pas qu'elle fasse les études qu'elle souhaiterait. Il prend alors la gamine entre quatre yeux et lui livre les clefs du bonheur : " C'est à toi de choisir ta vie, ne laisse jamais personne décider pour toi"
Oui ! Les secrets du bonheur de Gounelle ressemblent tristement à des slogans publicitaires : " N'écoute que toi" , "Just do it" , "Come as you are" .

Si vous voulez vraiment vous pencher sur des écrits de vieux sages un peu mystiques lisez plutôt N'est pas bouddhiste qui veut ou Le théâtre de la guérison remarquablement bien écrits , d'une profondeur hallucinante tout en étant simples d'accès , d'une sagesse humble et contagieuse .
Si vous aimez les théories sur les secondes chances que l'existence peut offrir, je vous conseille aussi le très poétique Quartier lointain : L'intégrale.

Enfin tout sauf ça !
99 commentaires| 56 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 décembre 2009
C'est triste de réduire le monde à un schéma aussi simpliste. C'est du tourisme spirituel ou anthropologique, ou les deux en même temps. Non, le cireur de chaussures maghrébin n'est pas "heureux" parce qu'il vous sourit. C'est juste qu'il ne connait que ça et qu'il aurait tort, comme tout bon commerçant, d'être agressif. On baigne en plein angélisme de supermarché. J'y ai trouvé des analyses réductrices et fallacieuses; de celles qu'on a quand on passe en bus de voyage devant des baraques humbles dans quelque pays pauvre, et que tout le monde s'accorde à les trouver charmantes et veut faire une pause photo.
L'auteur devrait sortir de son bus mental.
a éviter à tout prix, par pitié. Désolé pour l'auteur.
j'aurais aimé ressentir de la joie à la lecture de ce livre mais bizarrement j'en garde une certaine tristesse. Je crois même m'en être débarrassé de peur qu'il ne tombe entre les mains de quelqu'un d'autre.
lisez plutôt un des admirables livres de Timothy Radcliffe, ce moine dominicain qui vit la spiritualité chez les croyants comme les non croyants. là c'est du renversant.
55 commentaires| 116 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)