Libre, seul et assoupi et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 6,60
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 8 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Amazon rachète votre
article EUR 1,00 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Libre et assoupi Poche – 23 avril 2014


Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 6,60
EUR 6,55 EUR 5,56

Notre boutique Le Livre de Poche

Notre boutique Le Livre de Poche
Découvrez tous les livres de Poche dans notre boutique dédiée.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Libre et assoupi + La vérité sur l'affaire Harry Quebert
Prix pour les deux : EUR 15,80

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Extrait

Contrairement à toutes les prophéties lues ici et là, la fin du monde n'avait pas eu lieu. Mes études terminées, j'avais survécu à cette dépression postorgasmique qui guette à peu près tous les étudiants lorsque sonne la fin de leur cursus. Comment ? Je n'avais rien fait. Sans but, sans cadre et sans horaires, je m'étais laissé vivre. C'est tout.
Quelques livres, un peu d'ennui, beaucoup de musique, j'avais façonné mes jours de pas grand-chose en les regardant passer d'un oeil distrait. Le calendrier rangé au placard, mon esprit avait banni les notions menaçantes d'avenir et de lendemain. J'avais cessé de réfléchir. J'avais dormi.

Et puis le sort voulut me prouver que toutes les bonnes choses avaient une fin. Peu habituée à ce mode de vie qui consiste à se lever dans l'attente d'être assez fatigué pour se recoucher, ma mère me pria d'aller voir ailleurs si le travail y était. Travailler, j'avais essayé le temps de quelques jobs d'été mais, sans que je comprenne pourquoi, l'idée de me payer à ne rien faire n'avait jamais plu à mes patrons. Je les avais laissés dire. Après tout, c'était leur affaire.
Heureusement, je ne courais pas après l'argent. Mon système monétaire était le sommeil et quand je comptais mes siestes en fin de mois, je me voyais millionnaire. «Il faut bien gagner sa vie», protestait ma mère, révoltée. «On ne peut pas forcer sa nature», lui répondais-je. Car j'étais un fainéant, un dur, un vrai que l'idée d'habiter chez ses parents à vingt-cinq ans n'effrayait pas. Mon père voyait en moi le fruit d'une mutation génétique entre l'ours et la couleuvre. Il me traitait de monstre. Pour lui, je n'étais pas un homme. Un fils, encore moins. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Revue de presse

Bienvenue dans le monde du travail ! Tous les bac + 5 qui viennent échouer, chaque année, comme un banc de poissons affolés sur les rives du non-emploi ont enfin trouvé leur porte-parole. Dans son premier roman, Libre, seul et assoupi, Romain Monnery décrit un sous-mode de vie d'une manière jubilatoire et décapante...
Peu importe de savoir si Machin (on ne connaîtra jamais son nom) est le double de l'auteur tout juste trentenaire de ce premier roman : ce qui est décrit est à la fois très drôle, très rafraîchissant et très bien envoyé. Machin apparaît comme le lointain petit-cousin d'Alexandre le Bienheureux. (Alain Beuve-Méry - Le Monde du 10 septembre 2010 ) --Ce texte fait référence à l'édition Broché .


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 1,00
Vendez Libre et assoupi contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 1,00, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Poche: 264 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche (23 avril 2014)
  • Collection : Littérature & Documents
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2253178039
  • ISBN-13: 978-2253178033
  • Dimensions du produit: 18,3 x 11,2 x 1,3 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.4 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (7 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 106.256 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Né à Lyon en 1980, Romain Monnery a suivi des études de langues et de communication dont l'intitulé lui a toujours échappé.

Son diplôme en poche, il envisage de devenir journaliste et collectionne les stages dans les médias qui l'amènent pêle-mêle à écouter des disques aux noms imprononçables, analyser des documentaires sur les loups de mer, récurer les toilettes avec sa manche, et présenter la météo sans les mains.

Outre la capacité de bâiller plus vite que son ombre, il est l'auteur de Libre, Seul et Assoupi, adapté au cinéma par Benjamin Guedj avec Baptiste Lecaplain et Charlotte Lebon.

Le Saut du Requin est son deuxième roman.

Dans ce livre (En savoir plus)
Parcourir et rechercher une autre édition de ce livre.
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Copyright | Extrait | Quatrième de couverture
Rechercher dans ce livre:

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.4 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Titouille_8.3 sur 21 octobre 2010
Format: Broché Achat vérifié
Un bouquin facile à lire, on y revient facilement et le style est accessible à tous.
L'histoire quant à elle parlera à ceux qui chôment dur mais peut-être pas autant que le sujet lui même.
Le personnage est attachant et ferait s'arracher les cheveux à tous ceux qui pestent contre les "profiteurs" qui vivent d'allocs sans se remuer l'arrière train.
On y touche de près la misère de ceux qui sont "hors course", leurs longues journées passées à combler le vide.

Pour ce qui est de la fin je rejoins un autre commentaire : on reste sur sa faim (fin?)!
Alors quoi ? Tout ce temps passé à peaufiner l'art de ne rien faire pour finir rangé comme les autres et qui plus est performant dans ce rôle ?

Mouais.
Au moins le temps passé à le lire a été agréable, le personnage est attachant à défaut de plus, un 3/5 suffira, pas plus.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par Patrick TOP 1000 COMMENTATEURS sur 30 août 2010
Format: Broché Achat vérifié
Le portrait d'un adulte-ado qui se cherche, passe ses journées à ne rien faire dans son appartement en colocation. Un roman qui dépeint une génération diplômée mais sans avenir, sans envie mais qui avance malgré tout. Il y a pas mal d'humour dans ce roman qui se lit assez bien. Un roman simple, sans grand relief, comme le protagoniste. Ce n'est pas un super-roman mais j'ai quand même apprécié cette histoire. A découvrir. Il s'agit d'un premier roman.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Mathieu sur 19 octobre 2010
Format: Broché
On aime ou on aime pas.
Moi j'ai adoré et dévoré... rigolé pas mal... jusqu'à quelques pages de la fin.
Car la fin est ratée, pourrie, naze, abrupte, sans aucune saveur.
Et voir que l'auteur a osé faire un commentaire dithyrambique de son propre roman sur ce site est quelque peu dommage, même si après réflexion ça cadre bien dans le prolongement de son livre.
On aurait aimé savoir comment il avait réussi à dépasser la page blanche pour finalement coucher sur le papier tout cela.
On aurait aimé savoir ce qu'il advenait de ses collègues du salon de l'auto : a-t-il coupé tous les ponts dès le salon fini ?
A-t-il réussi dans sa carrière de commercial ?
Bref, ça se lit facilement, ça donne la banane, ça fait passer un bon moment, donc la mission est remplie.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par izilbeth sur 9 juillet 2014
Format: Poche Achat vérifié
"Machin" ne fait rien. Machin ne veut rien faire. Il en a fait son mode de vie. Son seul centre d'intérêt? Dormir. Le milieu professionnel lui est totalement étranger, et il ne souhaite en aucun cas faire connaissance avec lui! Travailler?: "On ne peut pas forcer sa nature!".

Seulement voilà... Machin a 25 ans, un bac+5 en poche, et vit chez ses parents, qui l'entretiennent. Ce n'est pourtant pas faute de le lui avoir répété: s'il continue à "végéter" en marge de la société, il devra quitter le confort du foyer familial et se débrouiller.

Sans surprise, il se retrouve à la rue... L'idée lui vient alors de reprendre contact avec une amie, installée en collocation à Paris. Une aubaine! Plus ou moins bien accueilli par les deux autres occupants de l'appartement, Machin prend ses aises sans se poser de questions. Pourquoi s'en poserait-il maintenant puisqu'il ne l'a jamais fait auparavant? Mais si sa situation lui convient très bien, elle n'est pas du goût de tous. Quand sa contribution aux dépenses quotidiennes communes est abordée, il va bien falloir trouver une solution... que Machin rejette aussi loin que possible, à grand renfort d'arguments dont on ne peut que rire: le travail et lui ne sont pas compatibles. Ses lettres de motivation suffisent à dissuader n'importe quel employeur de lui accorder un entretien. Lorsque, contre toute attente, il parvient à décrocher un stage, il en est presqu'admirable d'incompétence... et ce n'est que le début d'une série d'échecs tous plus drôles les uns que les autres.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?