undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
64
4,3 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:24,28 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

500 PREMIERS RÉVISEURSle 22 septembre 2009
Accrochez-vous à vos basques, mes amis, car ce "Liebe Ist Für Alle Da" est tout simplement EPOUSTOUFLANT !

Dire que c'est leur meilleur album est un doux euphémisme, même s'il paraissait difficile de dépasser "Reise Reise" ou encore "Mutter" (passons "Rosenrot" sous silence). Et pourtant ils l'ont fait. Incroyable ! Un tel talent se rencontre rarement, et il a tout de même fallu beaucoup de douleur aux membres du groupe pour accoucher de cette merveille (au lieu de spliter, ce qui constitue quand même un extrême inverse assez fort, comme tout ce qu'ils font d'ailleurs), qui renferme tout ce que l'on aime de Rammstein... et plus encore. Rythmiques martiales, choeurs altiers, murs de guitares (merci R. Kruspe), un son dantesque (merci à Jacob Hellner), des beats technoïdes saupoudrés juste ce qu'il faut de samples ingénieux, et surtout, surtout, SURTOUT : une inspiration folle. Après tant de titres forts écrits au cours de ces années, comment ont-ils pu puiser encore tant de nouveauté, tant... d'inspiration, c'est vraiment le mot ! Je ne sais pas quelle muse les suit, mais elle a la besace bien remplie de poudre de perlimpimpin. Tous les titres sans exception sont des tueries, les uns après les autres. Tous font mouche, qu'ils soient lents ou rapides, drôlatiques (disons plutôt cyniques) ou ténébreux. Till Lindeman nous a encore gratifié de textes somptueux souvent à double sens (pour ceux qui comprennent la langue de Goethe), terriblement acérés et intelligents, un peu à la manière d'un Brian molko (Placebo) encore plus retors.

Vous aurez déjà remarqué que Rammstein a poussé le vice (sans jeu de mot) jusqu'à réaliser un clip carrément porno de "Pussy", qui risque bien de défrayer la chronique... provoc ou art poussé au paroxysme ? En tout cas ils sont bel et bien les 1ers à aller si loin.

On attaque donc les hostilités avec un "Rammlied" fédérateur qui renvoie presque "Mein Herzt brennt" aux oubliettes : le bulldozer est en marche ! Un énorme "Ramm-stein" nous est asséné en choeurs rehaussés d'un riff monstrueux. Ca démarre fort. Derrière, "Ich Tu Dir Weh" (je te fais mal) s'incruste immédiatement dans le cortex, très heavy lui aussi, ultra-direct, au beat imparable. On est ensuite convié à la chasse à cours avec "Waidmann's Heil" au son du cor, se déroulant sur une rythmique martiale typique et effreinée aux sonorités "folkloriques", avant de passer à "Haifisch", titre entrainant nappés de claviers/samples old school. Avec "B*******", on retrouve le coté ténébreux du groupe, lent et lourd, majestueux, du type "Wo bist Du ?". Le marteau de Thor nous écrase. "Pussy" déboule en fanfare, dans la droite lignée de "Benzin" par exemple... torride et furieux, rapide et original, avec ses ambiances que seul rammstein sait distiller. "Frühling in Paris" (printemps) est un pur ovni déjanté et superbe, démarré en acoustique/claviers, puis monté en chantilly saturée jusqu'à entendre Till gueuler "Non, rien de rien...", clin d'oeil post apocalyptique à la Môme bien sûr... Ter-ri-ble ! "Wiener Blut" (le sang de Vienne), dédié à l'autrichienne sequestrée dans une cave, nous plonge d'entrée dans une ambiance sépulcrale, dérange et nous oblitère tout net à l'aide d'un riff sans pitié accompagné de murs de guitares cyclopéens... wow, quelle baffe ! Till déclame d'une voie glacée son texte. Frissons garantis. Suit "Liebe ist für alle Da", éponyme, puissant, qui permet tout de même de récupérer de l'upercut précédent. Puis "Mehr" remet la pression dans le rouge, semblable à "Rammlied", avec un pilonnage en règle de nos tympans" axé sur un riff génial, une fois de plus (mais où vont-ils les chercher ?!!!). Clôture de la fête avec "Roter Sand" en beauté, titre 100% rammsteinien et novateur en même temps. Boum, on peut débrancher...

Inutile de préciser que tous les fans du groupe vont crier au génie, mais ce que je suis curieux de voir, c'est l'effet que va avoir cet album impérial sur tous les autres, et la deferlante live que va engendrer ce phénomène.

Chapeau bas messieurs pour ce coup de maître (un de plus, mais le plus fort).

Une seule question me vient à l'esprit : seront-ils un jour capables de faire mieux, et si oui, lequel d'entre eux va vendre son âme au diable pour y arriver ? Sera-ce le dernier album d'un groupe parvenu au sommet ?
1818 commentaires| 65 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 mai 2010
C'est avec l'album "Sensucht" que j'ai découvert
ce groupe Allemand. En fouinant sur leur histoire,
une bande de copains qui ne sont jamais quittés
depuis 1994, l'année de la formation qui marque
la pérennité du groupe. Ils ont décidé dès le départ
de ne pas tabler leur musique sur un concept Américain.
La tuerie rammsteinienne vient des deux guitares rythmiques
qui tranchent vraiment dans le vif, le claviériste
"Christian Lorenz" déploie le côté electro, et l'on
retrouve parfois des orchestrations classiques que nous
trouvons dans ce dernier opus, et que l'on a pu déjà entendre
dans le très classe "mutter".
Il est vrai qu'ici, Rammstein a mis le paquet en employant
tout d'abord le "filmorchestrer Babelsberg" dirigé par Jörg Iwer.
Pour les "choeurs" nous avons droit au "konzertchort Dresden"
dirigé par un certain Jörg Genslein. Je trouve par exemple que
l'intro de "wiener blut" est de toute beauté, les cordes mûrissent
le morceau, puis entrée en matière de Christian Lorenz qui vient
superposer ses notes d'electro apportant quelque chose de
surréalisme au morceau, la voix de Tim intègre sur la suite
avant que les guitares viennent imploser le tout.
Je partage assez les critiques qui annoncent les deux premiers titres
"Rammlied" et "Ich du dir wen" comme les plus jouissifs de l'album.
Les autres titres proposés sont cependant loin d'être inintéressants,
"Mehr" mérite vraiment que l'on s'y attarde, j'aime la progression des
accords qui se trouvent en milieu de morceau et qui va sublimer le
refrain final.
Je fais parti également de ceux qui aiment les titres à contre-emploi
comme "frïeling in Paris" et "roter sand", l'instrumentation classique
ressort bien dans ce dernier titre, où les guitares délaissent
une fois n'est pas coutume le son électrique, nos deux gratteux
jouant sur des guitares acoustiques.
Je place personnellement "LIEBE IST FÜR ALLE DA" comme un de mes
albums préférés avec "MUTTER".
N'oublions pas que ce dernier RAMMSTEIN a été enregistré aux états-unis,
sauf la partie classique qui fut enregistrée en Allemagne, le tout mixé
à Stockholm en Suède. Les musiciens Allemands ont mis le paquet pour
parfaire les sonorités de cet album que je trouve gigantesques.
Concernant les compositions, je les trouve très épurées et travaillées,
la batterie tient une place importante (enregistrée à Los-Angeles)
autour de cette dernière oeuvre, l'électrique et le classique font
bon ménage, ce qui n'est certainement pas évident à faire, le mélange
de ces deux styles peuvent tomber vite dans la grossièreté.
RAMMSTEIN a su diversifier leur talent sur cet album, n'en déplaise aux
puristes qui auraient sans doute préférés quelque chose de plus
brut de décoffrage.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 décembre 2010
Bon, c'est vrai qu'il m'a fallu plusieurs écoutes pour être fidèle à ce dernier album. les précédents m'avaient plus rapidement conquise. j'ai cru d'ailleurs aux premières écoutes avoir fait une erreur en achetant celui là car j'avais l'impression qu'à part des hurlements et de la violence il n'en ressortait rien. puis, je me le suis repassé et oh belle surprise, j'ai accroché et depuis je me le repasse autant que les autres(rosenrot, mutter, reise reise, sensucht, herzeleid). bref, je suis une fan inconditionnelle.mes morceaux préférés "fruhling in Paris" (très très émouvant, l'air est magnifique; belle façon de rendre hommage à edith piaf) et "pussy" (qui met vraiment la pêche!).donc, je le recommande!
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
rammstain vient encore de marquer des points avec liebe ist für alle da, un album costaud et bien bâti. les titres qui le compose sont bien foutus et bien agencés. l'album défile sans problème et j'apprécie le contraste entre les différents morceaux, tous de qualité.
je n'ai toujours pas réussi à retenir les titres, malgré mon allemand lv1, mais les deux premiers sont bien sûr les plus rentre-dedans, ceux que l'on retient en premier et que l'on se repasse encore et encore. mais je dois dire que les autres morceaux ne sont pas du genre de ceux que l'on zappe, ils s'écoutent sans problème même sans être tout aussi mémorables.
ce disque que je possède depuis plusieurs mois déjà, je l'écoute régulièrement et surtout dans son intégralité, ce qui n'était pas toujours le cas avec les albums de rammstein. le disque bonus et ses quatre titres (que je n'ai pas plus retenus!) est lui aussi intéressant et je me demande pourquoi ces morceaux n'ont pas été mis sur le cd principal.
le digipak est de toute beauté et en adéquation avec la qualité générale du produit dont la mise en son, signée encore jacob hellner, est impeccable avec le gros son des guitares mais aussi avec la précision chirurgicale. puissance et clarté font bon ménage, la musique de rammstein fait ainsi toujours mouche.
bref, du grand rammstein, sans prise de risque en fin de compte.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 30 décembre 2009
Après un reise reise enorme, suivi d un rosenrot bon mais sans plus! La bande d oiseaux metaleux allemands nous revient avec un liebe apparement controverse vu les commentaires ci dessous. Quoi en penser? Eh bien moi je l ai adore, le passant trois fois d affile sur mon lecteur. Toutes les chansons sont bonnes, même les bonus sur le double. Les rythmiques bastonnent, les orchestrations et les melodies sont magnifiques donnant du corps et du relief aux morceaux.celles ci vous rentrant toutes dans la tete ne vous quittant plus. Alors comme dirait notre chanteur préfère allemand(variant son organe vocal comme jamais) non je ne regrette rien. Vive tous les live in paris.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je fait partis de ceux qui n'onts pas étais déçus par"rosenrot",qui bien que plus"sage"que ses prédécésseurs,reste un éxcéllent album du groupe.Avec "liebe ist fur alle da",rammstein ressort sa panoplie de groupe sans concessions...à la maniére de"herzeleid"ou de"sensucht",seul 4morceaux sur 11(leurs marque de fabrique),sonne différemment,par rapport au reste du disque(3ballades,et le presque new wave"pussy"...et son fameux clip!!!).pour le reste,c'est bien simple,les berlinois,n'onts sans doute jamais sonné de façon aussi violente!!!Retour au son indus' des débuts,à des riffs thrashy et à un till qui hurle tel un condamné à mort!!!Reste que par rapport,à l'ensemble de la scéne indus',rammstein arrive toujours à placé ces fameuses envolés lyriques,dont eux seuls onts le secret...Rammstein c'est ça,ils vous fonts headbangués à vous en décrochez le cou,puis vous fermez les yeux,emportés par l'éxcéllence musicale de ce groupe d'éxcéption!!!!Voilà,moi je suis fan du groupe depuis 1997,ce groupe ne m'as jamais déçus...au contraire,je suis admiratif de voir qu'aprés 6albums,ce groupe arrive toujours à sortir des disques originaux,créatifs,uniques...dans un genre qui pourrait s'avéré restreint,ce groupe arrive à sortir des sentiers battus...et ce"l'amour pour tous le monde"en est une preuve supplémentaire...vivement le prochain!!!16sur20!!!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 août 2013
cet album fait sentir la sortie commerciale, mais la plupart des morceaux sont tout de même intéressants. Le style du groupe est bien présent, et "Ich tu dir weh" fait une excellente entrée de concert!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 octobre 2009
Un nouvel album de RAMMSTEIN c'est comme le battement d'aile d'un papillon. Un petit disque argenté peut prendre des proportions gigantesques et balayer tout sur son chemin. Le groupe allemand a, depuis son premier album en 1995, déjoué tous les pronostics et s'est fait une place au soleil en Europe. On peut dire que "Liebe ist für alle da" était attendu de pied ferme (quasiment tous les concerts de la prochaine tournée sont sold-out). Presque cinq ans de silence et des articles inquiétants dans la presse décrivant les tensions entre les 6 teutons.

L'ambiance interne ne semble pas apaisée mais au moins elle est canalisée pour produire de la musique. A l'écoute de cet opus, l'auditeur va être d'emblée surpris par le côté très mélodique de la musique proposée. On est loin d'un "Herzeleid" où des titres bien bourrins nous étaient proposés à la suite les uns des autres. Ici, la tendance entrevue avec "Rosenrot" s'accentue. Un très gros travail a été réalisé sur les différentes mélodies au sein de chaque chanson. Till Lindemann fait preuve de toute l'étendue de sa palette vocale et de son talent.

LIFAD commence sur les chapeaux de roues avec "Rammlied", un titre classique, un peu facile, mais grandiloquent et puissant à souhait. Il va faire un carton sur scène et serait très sympa en ouverture de la tournée européenne à venir. Les "Rammstein" rageurs scandés tout au long de la chanson vont faire un malheur. L'album fait alterner orages et accalmies. Par exemple "Ich tu dir weh" et "Haifisch" mettent l'accent sur le versant le plus mélodique des allemands alors que "B****" et "Mehr" permettent au groupe d'exprimer ses plus bas instincts. Au milieu de cela, un peu de douceur dans un monde de brutes via "Frühling in Paris", une chanson à la "Mutter" ou "Ohne Dich" et une ballade (MAIS OUI !) "Roter Sand". C'est mignon, assez réussi mais sans doute pas vraiment à sa place ici. Chacun jugera. La production est excellente, Jacob Hellner a encore su faire des merveilles.

Alors que penser de ce disque ? On s'éclate à l'écoute de "Rammlied" ou encore "Pussy" et on s'ennuie un peu avec "Wiener Blut" et "Mehr". Le très très bon côtoie le moyen mais RAMMSTEIN a accumulé assez d'expérience pour maintenir un bon niveau général. Ce "Liebe ist für alle da" est un album réussi qui fait honneur au groupe. On ajoutera quand même la mention "peut mieux faire".
Il faut avouer que l'on devient très exigeant avec les allemands, espérant à chaque fois se voir offrir des merveilles dignes du fabuleux "Mutter" ou de l'excellent "Reise Reise". RAMMSTEIN semble suivre tout doucement la voie tracée par METALLICA. Ils sont un peu inconsistants sur albums mais restent des bêtes de scènes insurpassables. Rendez-vous à Bercy les 8 et 9 décembre pour encore prendre une claque mémorable. On en redemande...
22 commentaires| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Voici donc l'album que tant de fans attendait, le saint-Graal métal/indus de l'année 2009. On pourra dire qu'on l'a attendu de pied ferme, le successeur de Rosenrot (qui était assez bien dans l'ensemble mais très inégal car constitué des chutes d'enregistrement-studio de Reise,Reise). Pour la peine, je m'en vais faire un tracks by tracks :
1) Rammlied: chanson type que R+ se devait de mettre dès l'entrée, histoire de ne pas trop choquer d'avance, elle est assez basique avec des guitares bien mises en avant et les RAMM-STEIN rageurs scandés par le groupe. La surprise vient des choeurs que l'on entend en intro.
2) Ich Tu Dir Weh: chanson à faire danser et pogoter le mosh-pit dans les prochains concerts car le refrain est très entrainant avec des petites interludes de guitares sèches avant le déluge du refrain. A noter qu'au début, la musique est introduite par le clavier de Flake qui joue un electro inquiétant avant que plusieurs rafales de batteries ne l'arrete
3) Waidmanns Heil: Des cors de chasse nous accueille avant que la déferlante guitare-batterie ne déboule comme à l'accoutumée. Pas de grand changement dans le style: on reconnait bien le son R+.
4) Haifisch: l'electro prend le relais sur le début de cette chanson avant que la batterie métronomique de Christoph n'accompagne les guitares et la voix de Till. Je trouve qu'elle fait limite techno car assez martellante à certains moments, mais à la fin on retrouve quelques arpèges de guitares sèches.
5) B********: la moins bonne de l'album, car elle consiste à gueuler le mot Bukstabu avec une phrase en plus pour le refrain, de plus les couplets se résument à 3 phrases. Seule la musique est bien prenante.
6) Fruhling In Paris: LA BALLADE de l'album qui m'a fait penser à Ohne Dich sur Reise,Reise. On peut meme entendre Till chanter une partie du refrain en français (ho non, rien de rien, ho non, je ne regrette rien).
7) Wiener Blut: Là, on verse carrément dans le malsain car elle relate l'affaire Josef Fritzl d'Autriche. On entend meme des pleurs, Till et sa voix sympathique vous invite à le suivre dans la cave et vous souhaite la bienvenue. Murs de guitares en avants ! En clair un titre très glauque !
8)
1212 commentaires| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 février 2015
Cette album est en deux partie : une partie excellente genialime a souhait avec des titres comme Haifisch, Waidmanns Heil, Wiener Blut. Et enfin nous avons une partir sans intérêt , pauvre, pas du bon Rammstein comme : Mehr, liebe ist Für allé da ...
C'est bien dommage car le début de l'album est tout de même excellent , mais la suite me dérange et est indigne d'être dans un album de Rammstein !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

19,60 €
16,99 €
22,41 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)