undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

  • Life
  • Commentaires client

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles19
4,2 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:10,21 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 18 février 2011
Je ne suis pas un grand fan de Keith Richards, mais quelle vie !

Près de 50 ans de "sex, drugs and rock and roll", et plein de souvenirs très précis et souvent étonnants.

On découvre un passionné de blues, dont l'unique ambition est d'imposer le blues américain dans les boites de Londres, qui va être complètement dépassé par le succès des Rolling Stones, et dont la vie va être marquée par le besoin d'être protégé (des fans hystériques, notamment), les problèmes multiples liés à la drogue et la relation d'amour-haine avec Mick Jagger.

Les premières pages sont un peu longues, mais dès qu'on arrive aux premiers succès des Stones ça devient passionnant.

La version anglaise est assez amusante parce que le style est très direct et fleuri, mais j'ai apprécié de le lire en version électronique car j'ai souvent eu besoin du dictionnaire !
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 septembre 2015
Un livre par Keith Richards, une auto biographie, un sacré pavé pour un été, dont il y a fort à parier que quelques nègres ont remis tout ça en forme. Nègres, ce n'est pas péjoratif, puisque Keith lui-même avoue leur avoir tout piquer, de Bill Bronzy à Muddy Waters, de Chuck Berry à Sceaming Jay Howkinds.
Le personnage qui se dessine dans cette biographie, n'est pas très attachant. Issu des classes laborieuses de la banlieu londonniènne,
Je les plus intéressantes sont au début du livre, sa prime jeunesse à Dartford, où les V2 allemands soufflent des quartiers entiers. Puis ce sont les restrictions alimentaires qui comme en France persistent plusieurs années après la fin de la guerre. Les gosses jouent dans les ruines des quartiers bombardés... Puis c'est la première guitare, la rencontre avec Jagger avec ses disques de blues et de Chuck Berry sous le bras. La suite, c'est les années de galère dans les clubs de Londres, avec Brian, Wyman et Watts.
Puis Keith plonge rapidement dans la dope et cela deviendra, avec la clope et le J. Daniel la principal préoccupation de sa vie.
Contrairement aux Beatles, les Stones ne sont pas un groupe de copains. Assez rapidement, le succès vient en Angleterre puis aux States, où on leur fait aligner les tournées à un rythme d'enfer étroitement surveillés par les gros shérifs de conté, le colt porté haut sur le gros ventre, essayant toujours de les coincer pour usage d'alcool, de drogue ou de comportements illicites. Les shérifs n'aiment pas ces petits pédés anglais aux cheveux longs, aux pantalons pattes d'héphs hyper serrés.
Au niveau traduction, les service traduction de Laffont a bâclé le travail. Pas de style, un langage parlé simplement retranscrit, des phrases sans signification, des perles comme : "pédé comme un foc"... Certes le foc s'utilise vent arrière...
Keith Richard fait l'impasse sur la mort de Brian, sur Altamont, sur la mort de Tara son premier enfant avec Anita Pallenberg. D'ailleurs il n'est jamais responsable de rien, il est absent en tournée au bout du monde... Irrésponssable, à la limite pas concerné. Il trimballe avec lui son fils Marlon, agé de sept-huit ans qui s'adapte tant bien que mal à la vie bordélique des tournées.
Anita quant à elle, casse tout ce qu'elle trouve dans les suites des palaces de luxe quand elle est en manque pour trouver de la came. Bref, Keith Richard se prend pour le plus grand guitariste de son époque tout en reconnaissant qu'il a tout pompé sur les blacks américains.
Malgrè ses défauts, le bouquin se laisse lire avec intêret, parfois agacement. Pour une vrai bio des Stones, on relira le livre de François Bon, une biographie des Rolling Stones, bien mieux écrite et plus complète.

Gilles Nifenecker
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 février 2013
Une leçon d'histoire du rock contemporain. Un texte qui interessera avant tout les musiciens, je pense. Tous les passages concernant la musique : les explications de Keith sur ses découvertes musicales (le Chicago Blues, l'open G, etc...), ses enregistrements (Exile on main street, épique! ) ses amitiés, et échanges avec d'autres musiciens sont à mon sens les meilleurs passages du livre.
Le reste est intéressant aussi : sa 'love-hate relationship' avec Mick , sa longue dépendance à l'héro, ses amours, etc... mais c'est surtout le côté musical qui importe, et c'est ce qui est bien dans cette auto-biographie, elle donne vraiment la part belle a son travail de musicien et ne se perd pas dans des futilités, ou rarement.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 février 2011
...celle du texte de Keith Richards, déjà dégusté avec gourmandise dans la version "papier", doublé par celle de la voix de Johnny Depp et de ses intonations différentes selon les personnages...Une perle.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Impression mitigée; un style parlé et vulgaire mais peut être est dû à la traduction.Très long par rapport au contenu. Le procédé qui consiste a donner régulièrement la parole à d'autres protagonistes n'est pas désagréable même s'ils servent la soupe. Les longueurs consacrées de manière un peu complaisante à la dope finissent par fatiguer. Les guitaristes (je ne le suis pas) apprécieront peut être les commentaires techniques. Le principal intérêt sera la mention élogieuse de nombreux autres musiciens peu connus essentiellement américains.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 janvier 2014
Une "Vie" ('Life') pleine de passion rock & roll ! ... comme Dylan "Chronicles vol.'I', seul un musicien pour 'faire sa "bio"(graphie) correctement ! il est irremplaçable ! Des relents de 'Ringolevio' en passant par 'On the road', l'épopée d'un rocker est une aventure pleine de joies, mais aussi de peine... A lire absolument, si on veut comprendre le rock.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 avril 2013
Pas toujours évident à comprendre le Keith, d'autant qu'il écrit comme il parle : en mauvais Anglais. Mais quelle cure de jouvence ! Le simple fait d'imaginer la quantité de substance qu'il s'est envoyé dans les veines, les narines ou ailleurs et le voir encore récemment avec une pêche d'enfer en concert : c'est une leçon de vie. N'en déplaise à la Faculté.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 janvier 2014
Un peu longuet. Ca aurait mérité quelques coupes. Merci à Keith Richards qui m'a permis de réviser mes Stones et de découvrir des sessions que j'ignorais et qu'il mentionne dans son bouquin. A lire en tenant le bouquin de la main gauche et en cherchant les morceaux sur YouTube de la main droite (ou le contraire). C'est la vie!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 septembre 2011
Excellent ^^ Je n'ai rien à reprocher au vendeur, article en superbe état, livraison rapide RAS
Je recommande et le vendeur et ce livre pour ceux qui ne le connaissent pas encore. On y apprend des choses énormes et drôles sur les Stones.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 mars 2015
Une excellente réference historique pour les fans des Rolling Stones et Keith Richards en particulier. Aussi pour regarder un peu plus de près comment ils faisaint de la musique dans les années 60 et 70.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,90 €
23,50 €
9,48 €
11,50 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)