Version MP3 incluse GRATUITEMENT
Quantité :1

Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à €8.99

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Light At The End Of The World


Prix : EUR 12,43 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
14 neufs à partir de EUR 5,42 4 d'occasion à partir de EUR 4,59
boutique Noël
Offrez de la musique pour Noël !
Retrouvez toutes nos idées cadeaux au sein de notre boutique Noël CD, Vinyles et DVD Musicaux.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste My Dying Bride

Discographie

Image de l'album de My Dying Bride

Photos

Image de My Dying Bride

Biographie

C'est à Halifax et en juin 1990 que se forme le groupe, constitué d'Aaron Stainthorpe (chant), Andrew Craighan (guitare lead), Calvin Robertshaw (guitare) et Rick Miah (batterie). Le bassiste Adrian Jackson les rejoint en 1991. Après des mois de répétitions, le groupe édite cette même année la maquette Towards The Sinister. Plus ... Plus de détails sur la Page Artiste My Dying Bride

Visitez la Page Artiste My Dying Bride
31 albums, Photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Light At The End Of The World + songs of darkness, Words Of Light + The Dreadful Hours
Prix pour les trois: EUR 36,86

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • CD (3 mars 2004)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Snapper Music
  • ASIN : B00013VHIA
  • Autres éditions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (4 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 86.174 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


1. She Is The Dark
2. Edenbeast
3. The Night He Died
4. Light At The End Of The World
5. The Fever Sea
6. Into The Lake Of Ghosts
7. The Isis Script
8. Christliar
9. Sear Me Ill

Descriptions du produit

Descriptions du produit

CD .. World

Critique

Après trois albums marqués par un chant exclusivement clair, puis par des expérimentations (34.788% Complete), My Dying Bride revient à une formule plus familière aux fans de Turn Loose The Swans. Hormis un ou deux morceaux quelque peu linéaires et longuets (« The Light At The End Of The World » ou « The Night He Died »), l’ensemble est marqué par des variations de rythme plus nombreuses, un jeu des guitares par instants plus lyrique, quelques passages plus aériens qu’à l’ordinaire, et l’alternance de la voix death (voire black metal) et du chant clair – qui avait disparu après Turn Loose The Swans (1993).

 

L’influence biblique, revendiquée par le parolier et chanteur Aaron Stainthorpe, est très présente. Ce sixième album, sur lequel plane une ambiance de désolation et d’accablement, développe la thématique de la révolte de l’homme contre Dieu et l’appel au Salut terrestre par quelque abstraite puissance (est-ce une femme ? la Mort ? Satan ?). Tantôt, le chanteur narre une sorte de sabbat orgiaque (« Edenbeast »), tantôt il lance un cri de révolte et un appel au déicide (« Christliar »).

 

Si la douleur existentielle est encore et toujours le thème nourricier des paroles, son expression ressort moins de la complainte et de l’égocentrisme éploré. Dans la continuité de 34.788% Complete, la souffrance est mise en scène à travers des personnages et situations, ce en quoi l’écriture s’est améliorée.

 

De ce disque, on retiendra surtout l’intense et épique « She Is The Dark », qui ouvre l’album, ainsi que le très direct « The Fever Sea ».

 



Mikaël Faujour - Copyright 2014 Music Story

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.5 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 4 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par vincent_33 sur 11 août 2004
Format: CD
Fort du récent « succès » du dernier album de la formation, « Songs of darkness, words of light », Peaceville réédite ses précédents enregistrements à prix câlin en version remasterisée sous forme de digipack dont le maître mot semble être... sobriété. Mais alors première interrogation, comment se fait-il que même après remasterisation, la production de ce « The light at the end of the world » manque toujours aussi cruellement de relief et de profondeur ? Desservies par la carence en puissance du son, ce sont néanmoins 71 minutes d'un doom lancinant et décadent qui s'écoulent au fil de 9 titres aussi allègres qu'un troupeau de croque-morts à une crémation. Tempo agonisant, râles plaintifs de douleur, instrumentation minimaliste parsemée de claviers, spoken words d'outre tombe, riffs franchement dantesques (« The light at the end of the world »), textes aussi sombres que pervers, 8 minutes de moyenne par morceaux,... la bête est loin d'être facile à pénétrer. Ce n'est donc qu'au prix de nombreuses écoutes que l'on entre pleinement dans ces titres aux envoûtantes effluves de désolation. Néanmoins la longueur de l'album finit par le desservir sur sa fin puisque malgré l'excellence des ambiances développées, les titres semblent quelquefois tourner en rond de par leur linéarité... et cette production ne fait rien pour arranger l'affaire. « The light at the end of the world » n'en reste pas moins un excellent album susceptible de plaire à bien des familles du metal tant il emprunte à différents styles de l'ombre et se révèle au final, bien plus accessible qu'il n'y paraît.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Un client sur 17 avril 2002
Format: CD
My Dying Bride réalise là son chef-d'oeuvre, décrivant un univers d'une noiceur absolue. La synthèse des précédents albums influences est parfaite entre des passages lents et calmes, des moments plus gothiques, et des orages 'death'.
Un disque indispensable aux fans de gothic-doom, et à recommander aussi à ceux qui recherchent des ambiances sombres et apocalyptiques.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Melomad25 sur 18 décembre 2011
Format: CD
Après son album le plus expérimental à ce jour et déroutant pour les fans de la première heure (34,788% complete), Ma Mourante Fiancée est de retour elle n'en finit plus de mourir celle-là!!) avec un album de pur doom classique mais pas complètement abouti, bien que recélant de très belles mélodies. Cet album est plus planant que les précédents avec de longues compositions. L'album lui-même est très long. Malheureusement, il recèle quelques longueurs et aurait gagné en efficacité avec davantage de concision en supprimant certaines parties inutiles car redondantes. Le risque avec les longues compositions est qu'il faut qu'elles contiennent des mélodies ou des ambiances fortes pour qu'elles ne lassent pas or ce n'est pas toujours le cas ici. Attention, l'album est d'un excellent niveau et recèle quelques pépites. Mais voilà c'est le maître du doom dont il s'agit et donc on est en droit d'en réclamer l'excellence !
J'ai l'impression avec le recul que cet album n'est ni plus ni moins qu'un brouillon (un brouillon certes de qualité !) pour l'album suivant qui est proche en terme de climat et de style mais parfaitement maitrisé.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par "dark_hematie" sur 10 juin 2004
Format: CD
Quand j'ai découvert cet album, j'ai tout de suite accroché. C'est très sombre, le rythme est lent et il en dégage une atmosphère vraiment particulière. Ce n'est pas le genre d'album à écouter en pleine journée par grand soleil mais plutôt le soir tranquilement à la lueur d'une bougie. C'est un album qui se savoure.
La voix du chanteur assez dark se mêle parfaitement aux mélodies envoutantes des guitares.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?