Lisa Ekdahl

Top albums (Voir les 20)


Voir les 20 albums de Lisa Ekdahl

Lisa Ekdahl : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 143
Titre Album  

Image de Lisa Ekdahl

Biographie

Avec le style pop, la chanteuse Lisa Ekdhal gravit les premiers échelons dans son pays natal, la Suède. Mais le jazz n'est pas loin. Depuis toujours fascinée par les voix de Billie Holiday et de Chet Baker, elle rencontre à l'âge de 19 ans le célèbre trio du pianiste suédois Peter Nordhal, formé avec Patrik Boman à la basse et Ronnie Gardiner à la batterie. C'est le déclic. Ils jouent régulièrement dans les clubs de jazz de Stockholm jusqu'au jour où un producteur tombe sous le charme de la chanteuse et lui fait immédiatement signer un contrat en 1994. De cet accord va naître un premier ... Lire la suite

Avec le style pop, la chanteuse Lisa Ekdhal gravit les premiers échelons dans son pays natal, la Suède. Mais le jazz n'est pas loin. Depuis toujours fascinée par les voix de Billie Holiday et de Chet Baker, elle rencontre à l'âge de 19 ans le célèbre trio du pianiste suédois Peter Nordhal, formé avec Patrik Boman à la basse et Ronnie Gardiner à la batterie. C'est le déclic. Ils jouent régulièrement dans les clubs de jazz de Stockholm jusqu'au jour où un producteur tombe sous le charme de la chanteuse et lui fait immédiatement signer un contrat en 1994. De cet accord va naître un premier album, Lisa Ekdahl, et le tube pop « Vem Vet » qui la propulse au rend de superstar dans son pays, grâce à l'obtention de trois grands prix musicaux suédois, dont celui de meilleure artiste.Les deux albums suivants, Med kroppen mot jorden, (ce qui signifie : "Etendue au sol"), en 1996, et Bortom det bla ("Au-delà du bleu"), en 1997, connaissent le même succès et remplissent les clubs d'amateurs de jazz, où elle continue à se produire, comme d'amateurs de pop. Mais cette longue association avec le même trio ne peut pas en rester là. Lisa et la formation de Peter Nordhal enregistrent alors un album de standards de jazz, When Did you Leave Heaven, en 1998. Le succès, critique et commercial, est immédiat et se propage dans toute l'Europe, et particulièrement en France. Elle enchaîne alors, la même année, sur un deuxième album avec le trio, Back on Earth, qui la place comme une des grandes chanteuses de jazz contemporaines.Après une pause de deux ans dans sa carrière professionnelle et un mariage avec le compositeur new-yorkais Salvadore Poe, elle reprend le chemin des studios accompagnée de son nouveau partenaire musical. Le couple donne naissance à un album bossa nova, Lisa Ekdhal sings Salvadore Poe, en 2000, alchimie entre textes et musiques de l'un, et maturité affirmée de l'autre.En 2001, elle chante en duo avec Henri Salvador, sur le titre « All I Really Want is Love » de son album « Chambre avec vue », tandis que Heaven, earth and beyond sort en 2002.En 2003, elle collabore avec l'humouriste et chansonnier français Elie Semoun sur « La minute de silence » tiré de l'album Plaisir. En samling sånger, compilation de chansons qui inclut tout de même quatre nouveaux titres, sort la même année.Mais le public suédois doit attendre l'année 2004 pour entendre véritablement la chanteuse revenir à sa langue natale, avec Olyckssyster ("Soeur d'infortune"), ainsi que Pärlor av Glas en 2006. Copyright 2014 Music Story Music Story

Avec le style pop, la chanteuse Lisa Ekdhal gravit les premiers échelons dans son pays natal, la Suède. Mais le jazz n'est pas loin. Depuis toujours fascinée par les voix de Billie Holiday et de Chet Baker, elle rencontre à l'âge de 19 ans le célèbre trio du pianiste suédois Peter Nordhal, formé avec Patrik Boman à la basse et Ronnie Gardiner à la batterie. C'est le déclic. Ils jouent régulièrement dans les clubs de jazz de Stockholm jusqu'au jour où un producteur tombe sous le charme de la chanteuse et lui fait immédiatement signer un contrat en 1994. De cet accord va naître un premier album, Lisa Ekdahl, et le tube pop « Vem Vet » qui la propulse au rend de superstar dans son pays, grâce à l'obtention de trois grands prix musicaux suédois, dont celui de meilleure artiste.Les deux albums suivants, Med kroppen mot jorden, (ce qui signifie : "Etendue au sol"), en 1996, et Bortom det bla ("Au-delà du bleu"), en 1997, connaissent le même succès et remplissent les clubs d'amateurs de jazz, où elle continue à se produire, comme d'amateurs de pop. Mais cette longue association avec le même trio ne peut pas en rester là. Lisa et la formation de Peter Nordhal enregistrent alors un album de standards de jazz, When Did you Leave Heaven, en 1998. Le succès, critique et commercial, est immédiat et se propage dans toute l'Europe, et particulièrement en France. Elle enchaîne alors, la même année, sur un deuxième album avec le trio, Back on Earth, qui la place comme une des grandes chanteuses de jazz contemporaines.Après une pause de deux ans dans sa carrière professionnelle et un mariage avec le compositeur new-yorkais Salvadore Poe, elle reprend le chemin des studios accompagnée de son nouveau partenaire musical. Le couple donne naissance à un album bossa nova, Lisa Ekdhal sings Salvadore Poe, en 2000, alchimie entre textes et musiques de l'un, et maturité affirmée de l'autre.En 2001, elle chante en duo avec Henri Salvador, sur le titre « All I Really Want is Love » de son album « Chambre avec vue », tandis que Heaven, earth and beyond sort en 2002.En 2003, elle collabore avec l'humouriste et chansonnier français Elie Semoun sur « La minute de silence » tiré de l'album Plaisir. En samling sånger, compilation de chansons qui inclut tout de même quatre nouveaux titres, sort la même année.Mais le public suédois doit attendre l'année 2004 pour entendre véritablement la chanteuse revenir à sa langue natale, avec Olyckssyster ("Soeur d'infortune"), ainsi que Pärlor av Glas en 2006. Copyright 2014 Music Story Music Story

Avec le style pop, la chanteuse Lisa Ekdhal gravit les premiers échelons dans son pays natal, la Suède. Mais le jazz n'est pas loin. Depuis toujours fascinée par les voix de Billie Holiday et de Chet Baker, elle rencontre à l'âge de 19 ans le célèbre trio du pianiste suédois Peter Nordhal, formé avec Patrik Boman à la basse et Ronnie Gardiner à la batterie. C'est le déclic. Ils jouent régulièrement dans les clubs de jazz de Stockholm jusqu'au jour où un producteur tombe sous le charme de la chanteuse et lui fait immédiatement signer un contrat en 1994. De cet accord va naître un premier album, Lisa Ekdahl, et le tube pop « Vem Vet » qui la propulse au rend de superstar dans son pays, grâce à l'obtention de trois grands prix musicaux suédois, dont celui de meilleure artiste.Les deux albums suivants, Med kroppen mot jorden, (ce qui signifie : "Etendue au sol"), en 1996, et Bortom det bla ("Au-delà du bleu"), en 1997, connaissent le même succès et remplissent les clubs d'amateurs de jazz, où elle continue à se produire, comme d'amateurs de pop. Mais cette longue association avec le même trio ne peut pas en rester là. Lisa et la formation de Peter Nordhal enregistrent alors un album de standards de jazz, When Did you Leave Heaven, en 1998. Le succès, critique et commercial, est immédiat et se propage dans toute l'Europe, et particulièrement en France. Elle enchaîne alors, la même année, sur un deuxième album avec le trio, Back on Earth, qui la place comme une des grandes chanteuses de jazz contemporaines.Après une pause de deux ans dans sa carrière professionnelle et un mariage avec le compositeur new-yorkais Salvadore Poe, elle reprend le chemin des studios accompagnée de son nouveau partenaire musical. Le couple donne naissance à un album bossa nova, Lisa Ekdhal sings Salvadore Poe, en 2000, alchimie entre textes et musiques de l'un, et maturité affirmée de l'autre.En 2001, elle chante en duo avec Henri Salvador, sur le titre « All I Really Want is Love » de son album « Chambre avec vue », tandis que Heaven, earth and beyond sort en 2002.En 2003, elle collabore avec l'humouriste et chansonnier français Elie Semoun sur « La minute de silence » tiré de l'album Plaisir. En samling sånger, compilation de chansons qui inclut tout de même quatre nouveaux titres, sort la même année.Mais le public suédois doit attendre l'année 2004 pour entendre véritablement la chanteuse revenir à sa langue natale, avec Olyckssyster ("Soeur d'infortune"), ainsi que Pärlor av Glas en 2006. Copyright 2014 Music Story Music Story


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page