Little Feat

Top albums (Voir les 64)


CD: €3.50  |  MP3: €4.99
CD: €20.87
CD: €52.96  |  MP3: €59.99
CD: €9.49  |  MP3: €10.99
CD: €14.16  |  MP3: €9.99
CD: €7.00
CD: €12.50  |  MP3: €11.99
CD: €10.13  |  MP3: €10.99
CD: €11.05  |  MP3: €7.92
Voir les 64 albums de Little Feat

Little Feat : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 511
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de Little Feat

Dernier Tweet

littlefeattweet

Paul and Fred Acoustic Duo has a show on 08/16/2014 at 07:00 PM @ StageOne in Fairfield, CT http://t.co/ivQey6LPzQ #concert


Biographie

Formé en 1969 à Los Angeles, Little Feat réunit les anciens Mothers of Invention de Frank Zappa, le guitariste et chanteur Lowell George et le bassiste Roy Estrada, rejoints par le claviériste Bill Payne et le batteur Richie Hayward.

Le groupe influencé par le blues se démarque par son style éclectique mêlant country, boogie, rock et funk dans un joyeux cocktail dosé par son leader, dont les parties de guitare slide illuminent le premier album. Produit par Russ Titelman, Little Feat (1971) comprend notamment l'hymne du groupe, « Willin' », titre rejeté par Frank Zappa sur lequel brille ... Lire la suite

Formé en 1969 à Los Angeles, Little Feat réunit les anciens Mothers of Invention de Frank Zappa, le guitariste et chanteur Lowell George et le bassiste Roy Estrada, rejoints par le claviériste Bill Payne et le batteur Richie Hayward.

Le groupe influencé par le blues se démarque par son style éclectique mêlant country, boogie, rock et funk dans un joyeux cocktail dosé par son leader, dont les parties de guitare slide illuminent le premier album. Produit par Russ Titelman, Little Feat (1971) comprend notamment l'hymne du groupe, « Willin' », titre rejeté par Frank Zappa sur lequel brille l'invité Ry Cooder. Composé de musiciens doués et précis dans leurs interventions, Little Feat gagne les faveurs de la critique qui encense le deuxième opus Sailin' Shoes (1972), comprenant une nouvelle version de « Willin' » et arborant une pochette signée Neon Park, inspirée d'un tableau de Jean-Honoré Fragonard.

Quelque peu dépité par les ventes qui ne suivent pas l'enthousiasme des spécialistes, Little Feat se refonde avec le triumvirat George, Payne, Hayward plus Paul Barrere (guitare), Sam Clayton (congas) et Kenny Gradney (basse), en remplacement de Roy Estrada. Cette formation enregistre le merveilleux Dixie Chicken (1973) avec les convives de luxe Bonnie Raitt, Bonnie Bramlett, Danny Hutton, Malcolm Cecil, Milt Holland, Fred Tackett et Gloria Jones. Little Feat nouvelle version enchante le public américain lors d'une longue tournée suivie par les albums Feats Don't Fail Me Now (1974, avec Emmylou Harris), The Last Record Album (1975) et Time Loves a Hero (1976) sur lequel chantent Michael McDonald et Patrick Simmons (The Doobie Brothers). En 1978, le groupe donne une belle démonstration de son savoir-faire sur le double album live Waiting for Columbus (enrichi d'une dizaine de titres inédits en 2002).

Rongé par les drogues, Lowell George dilapide son talent au profit de Paul Barrere et Bill Payne, promus principaux compositeurs. Le leader charismatique qui prend ombrage des changements d'orientation enregistre son unique album solo Thanks I'll Eat It Here avant de dissoudre le groupe. Le 26 juin 1979, il est retrouvé mort dans une chambre d'hôtel à Arlington (Virginie), terrassé par une crise cardiaque. En sursis, Little Feat achève l'album Down on the Farm et donne quelques concerts. En 1981, la compilation de raretés Hoy-Hoy! sonne le glas de la première époque.

En 1988, après diverses expériences en studio, Paul Barrère, Bill Payne, Richie Hayward, Sam Clayton et Kenny Gradney réactivent Little Feat avec le chanteur Craig Fuller dont les intonations rappellent son illustre prédécesseur. Le groupe s'échine à retrouver l'inspiration sur les albums Let It Roll (1988), Representing the Mambo (1989) et Shake Me Up (1991) qui clôt la période. Devenu une attraction de concert, Little Feat vit sur son passé grâce à un répertoire riche. En 1995, Ain't Had Enough Fun marque l'arrivée de la chanteuse Shaun Murphy, également au micro du Live at Neon Park (1996) et de Under the Radar (1998) puis Chinese Work Songs (2000).

Parvenu à sa quatrième décennie, Little Feat est maintenu en vie par les prestations attendues des vétérans du rock californien et plusieurs compilations dont la meilleure reste Hotcakes & Outtakes: 30 Years of Little Feat, parue en 2000. En 2003 sort un nouvel album studio, Kickin' It at the Barn, suivi d'albums en public, tandis que Join the Band (2008) récite les classiques en compagnie de Bob Seger, Jimmy Buffett, Vince Gill, Chris Robinson, Bela Fleck, Emmylou Harris, Craig Fuller et Inara George, fille du défunt chanteur. Le 12 août 2010, le groupe est frappé par la disparition du batteur Richie Hayward, mort d'une pneumonie après un cancer du foie. Il est remplacé par Gabe Ford, à l'oeuvre sur le quinzième album Rooster Rag sorti à l'été 2012. Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud

Formé en 1969 à Los Angeles, Little Feat réunit les anciens Mothers of Invention de Frank Zappa, le guitariste et chanteur Lowell George et le bassiste Roy Estrada, rejoints par le claviériste Bill Payne et le batteur Richie Hayward.

Le groupe influencé par le blues se démarque par son style éclectique mêlant country, boogie, rock et funk dans un joyeux cocktail dosé par son leader, dont les parties de guitare slide illuminent le premier album. Produit par Russ Titelman, Little Feat (1971) comprend notamment l'hymne du groupe, « Willin' », titre rejeté par Frank Zappa sur lequel brille l'invité Ry Cooder. Composé de musiciens doués et précis dans leurs interventions, Little Feat gagne les faveurs de la critique qui encense le deuxième opus Sailin' Shoes (1972), comprenant une nouvelle version de « Willin' » et arborant une pochette signée Neon Park, inspirée d'un tableau de Jean-Honoré Fragonard.

Quelque peu dépité par les ventes qui ne suivent pas l'enthousiasme des spécialistes, Little Feat se refonde avec le triumvirat George, Payne, Hayward plus Paul Barrere (guitare), Sam Clayton (congas) et Kenny Gradney (basse), en remplacement de Roy Estrada. Cette formation enregistre le merveilleux Dixie Chicken (1973) avec les convives de luxe Bonnie Raitt, Bonnie Bramlett, Danny Hutton, Malcolm Cecil, Milt Holland, Fred Tackett et Gloria Jones. Little Feat nouvelle version enchante le public américain lors d'une longue tournée suivie par les albums Feats Don't Fail Me Now (1974, avec Emmylou Harris), The Last Record Album (1975) et Time Loves a Hero (1976) sur lequel chantent Michael McDonald et Patrick Simmons (The Doobie Brothers). En 1978, le groupe donne une belle démonstration de son savoir-faire sur le double album live Waiting for Columbus (enrichi d'une dizaine de titres inédits en 2002).

Rongé par les drogues, Lowell George dilapide son talent au profit de Paul Barrere et Bill Payne, promus principaux compositeurs. Le leader charismatique qui prend ombrage des changements d'orientation enregistre son unique album solo Thanks I'll Eat It Here avant de dissoudre le groupe. Le 26 juin 1979, il est retrouvé mort dans une chambre d'hôtel à Arlington (Virginie), terrassé par une crise cardiaque. En sursis, Little Feat achève l'album Down on the Farm et donne quelques concerts. En 1981, la compilation de raretés Hoy-Hoy! sonne le glas de la première époque.

En 1988, après diverses expériences en studio, Paul Barrère, Bill Payne, Richie Hayward, Sam Clayton et Kenny Gradney réactivent Little Feat avec le chanteur Craig Fuller dont les intonations rappellent son illustre prédécesseur. Le groupe s'échine à retrouver l'inspiration sur les albums Let It Roll (1988), Representing the Mambo (1989) et Shake Me Up (1991) qui clôt la période. Devenu une attraction de concert, Little Feat vit sur son passé grâce à un répertoire riche. En 1995, Ain't Had Enough Fun marque l'arrivée de la chanteuse Shaun Murphy, également au micro du Live at Neon Park (1996) et de Under the Radar (1998) puis Chinese Work Songs (2000).

Parvenu à sa quatrième décennie, Little Feat est maintenu en vie par les prestations attendues des vétérans du rock californien et plusieurs compilations dont la meilleure reste Hotcakes & Outtakes: 30 Years of Little Feat, parue en 2000. En 2003 sort un nouvel album studio, Kickin' It at the Barn, suivi d'albums en public, tandis que Join the Band (2008) récite les classiques en compagnie de Bob Seger, Jimmy Buffett, Vince Gill, Chris Robinson, Bela Fleck, Emmylou Harris, Craig Fuller et Inara George, fille du défunt chanteur. Le 12 août 2010, le groupe est frappé par la disparition du batteur Richie Hayward, mort d'une pneumonie après un cancer du foie. Il est remplacé par Gabe Ford, à l'oeuvre sur le quinzième album Rooster Rag sorti à l'été 2012. Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud

Formé en 1969 à Los Angeles, Little Feat réunit les anciens Mothers of Invention de Frank Zappa, le guitariste et chanteur Lowell George et le bassiste Roy Estrada, rejoints par le claviériste Bill Payne et le batteur Richie Hayward.

Le groupe influencé par le blues se démarque par son style éclectique mêlant country, boogie, rock et funk dans un joyeux cocktail dosé par son leader, dont les parties de guitare slide illuminent le premier album. Produit par Russ Titelman, Little Feat (1971) comprend notamment l'hymne du groupe, « Willin' », titre rejeté par Frank Zappa sur lequel brille l'invité Ry Cooder. Composé de musiciens doués et précis dans leurs interventions, Little Feat gagne les faveurs de la critique qui encense le deuxième opus Sailin' Shoes (1972), comprenant une nouvelle version de « Willin' » et arborant une pochette signée Neon Park, inspirée d'un tableau de Jean-Honoré Fragonard.

Quelque peu dépité par les ventes qui ne suivent pas l'enthousiasme des spécialistes, Little Feat se refonde avec le triumvirat George, Payne, Hayward plus Paul Barrere (guitare), Sam Clayton (congas) et Kenny Gradney (basse), en remplacement de Roy Estrada. Cette formation enregistre le merveilleux Dixie Chicken (1973) avec les convives de luxe Bonnie Raitt, Bonnie Bramlett, Danny Hutton, Malcolm Cecil, Milt Holland, Fred Tackett et Gloria Jones. Little Feat nouvelle version enchante le public américain lors d'une longue tournée suivie par les albums Feats Don't Fail Me Now (1974, avec Emmylou Harris), The Last Record Album (1975) et Time Loves a Hero (1976) sur lequel chantent Michael McDonald et Patrick Simmons (The Doobie Brothers). En 1978, le groupe donne une belle démonstration de son savoir-faire sur le double album live Waiting for Columbus (enrichi d'une dizaine de titres inédits en 2002).

Rongé par les drogues, Lowell George dilapide son talent au profit de Paul Barrere et Bill Payne, promus principaux compositeurs. Le leader charismatique qui prend ombrage des changements d'orientation enregistre son unique album solo Thanks I'll Eat It Here avant de dissoudre le groupe. Le 26 juin 1979, il est retrouvé mort dans une chambre d'hôtel à Arlington (Virginie), terrassé par une crise cardiaque. En sursis, Little Feat achève l'album Down on the Farm et donne quelques concerts. En 1981, la compilation de raretés Hoy-Hoy! sonne le glas de la première époque.

En 1988, après diverses expériences en studio, Paul Barrère, Bill Payne, Richie Hayward, Sam Clayton et Kenny Gradney réactivent Little Feat avec le chanteur Craig Fuller dont les intonations rappellent son illustre prédécesseur. Le groupe s'échine à retrouver l'inspiration sur les albums Let It Roll (1988), Representing the Mambo (1989) et Shake Me Up (1991) qui clôt la période. Devenu une attraction de concert, Little Feat vit sur son passé grâce à un répertoire riche. En 1995, Ain't Had Enough Fun marque l'arrivée de la chanteuse Shaun Murphy, également au micro du Live at Neon Park (1996) et de Under the Radar (1998) puis Chinese Work Songs (2000).

Parvenu à sa quatrième décennie, Little Feat est maintenu en vie par les prestations attendues des vétérans du rock californien et plusieurs compilations dont la meilleure reste Hotcakes & Outtakes: 30 Years of Little Feat, parue en 2000. En 2003 sort un nouvel album studio, Kickin' It at the Barn, suivi d'albums en public, tandis que Join the Band (2008) récite les classiques en compagnie de Bob Seger, Jimmy Buffett, Vince Gill, Chris Robinson, Bela Fleck, Emmylou Harris, Craig Fuller et Inara George, fille du défunt chanteur. Le 12 août 2010, le groupe est frappé par la disparition du batteur Richie Hayward, mort d'une pneumonie après un cancer du foie. Il est remplacé par Gabe Ford, à l'oeuvre sur le quinzième album Rooster Rag sorti à l'été 2012. Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page