Live Evil a été ajouté à votre Panier
Version MP3 incluse GRATUITEMENT
Quantité :1

Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 13,99

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Live Evil
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Live Evil Import


Prix : EUR 13,67 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
25 neufs à partir de EUR 5,58 4 d'occasion à partir de EUR 8,18

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Miles Davis

Discographie

Image de l'album de Miles Davis

Photos

Image de Miles Davis

Vidéos

Tutu Edition Deluxe- Miles Davis

Biographie

Ses débuts

Miles Dewey Davis est né aux Etats-Unis à Alton (Illinois) le 25 mai 1926. Comme pour Ellington, ses origines sociales tordent le cou à certains préjugés sur les jazzmen de l'époque ; il est en effet directement issu de la bourgeoisie américaine. Son père est un chirurgien-dentiste ayant pignon sur rue à ... Plus de détails sur la Page Artiste Miles Davis

Visitez la Page Artiste Miles Davis
1183 albums, 22 photos, videos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Live Evil + Big Fun + Bitches Brew
Prix pour les trois: EUR 35,66

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (15 juillet 2010)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Mis
  • ASIN : B003OWVI0W
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (5 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 34.509 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Disque : 1
1. Sivad
2. Little Church
3. Medley: Gemini, Double Image
4. What I Say
5. Nem Um Talvez
Disque : 2
1. Selim
2. Funky Tonk
3. Inamorata And Narration By Conrad Roberts

Descriptions du produit

LIVE

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
5 étoiles
4
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 5 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

15 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile  Par Barthel Damien le 21 juillet 2009
Format: CD
Double album sorti en 1971, Live-Evil est un disque hybride oscillant entre morceaux live et morceaux studio. 8 titres (pour une totalité de 100 minutes, 50 minutes par CD) occupent cet album à la pochette sublime et étrange, peinte par Mati (aussi responsable de la pochette du Bitches Brew de Miles Davis et du Abraxas de Santana, entre autres). Environ 80% de la musique de ce disque est live (les 4 titres les plus longs), et seulement 20% est studio (les 4 titres les plus courts, forcément). Les titres live sont été enregistrés au Cellar Door, à Washington DC.
Chef d'oeuvre absolu du jazz/fusion, au même titre que le Bitches Brew de l'année précédente, Live-Evil est hélas moins connu que Bitches Brew. Il est pourtant tout aussi bon. Personnellement, j'adore tout autant les deux albums.
L'album démarre par un titre live, Sivad ('Davis' à l'envers, de même que 'Evil' et 'Live' du titre sont inversés), 15 minutes remarquables, entraînantes, fusionnelles, même si on reprochera au titre de se terminer par une montée en puissance interrompue. Le morceau devait durer plus longtemps, mais a été stoppé pour tenir sur le disque, c'est un peu rageant. Sivad est suivi ensuite par Little Church, morceau studio (de même que le suivant), au thème faisant penser à de la musique de western spaghetti, à la Morricone. On imagine sans mal une petite église ('little church') perdue en plein désert, avec les buissons d'amarante virevoltant dans le vent...Ce petit morceau est très plaisant. Tout aussi plaisant est le Medley : Gemini/Double Image, 6 minutes endiablées qui terminent idéalement la première face.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par earthlingonfire TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 4 février 2012
Format: CD Achat vérifié
On est en 1970. Miles Davis vient d'enregistrer son album Jack Johnson en quintette blues-rock. C'est ce format qui sert de rampe de lancement à Live-Evil. On a quelques petites plages en studio inspirées par Hermeto Pascoal, mais (à l'exception du saignant Gemini/Double Image, incisions de trompette dans des rythmes syncopés sur fond de silence, comme de la drum'n'bass ralentie vingt-cinq ans avant l'heure) l'essentiel n'est pas là : elles servent de pauses entre les pièces de résistance.
Celles-ci résultent de l'assemblage par Teo Macero de fragments plus ou moins longs (de vingt minutes à une seconde !) d'enregistrements réalisés en concert au Cellar Door de Washington. Le produit fini ne peut donc simplement être décrit comme un reflet de prestations live (puisque des fragments très courts ont été prélevés), ni comme une pure création de studio (puisqu'on entend jusqu'à vingt minutes de musique live en continu).
Miles a gardé John McLaughlin à la guitare électrique et Michael Henderson à la guitare basse électrique, remplacé Billy Cobham à la batterie par Jack DeJohnette, Herbie Hancock aux claviers par Keith Jarrett et Steve Grossman au saxophone par Gary Bartz (soprano et alto), et ajouté Airto Moreira aux percussions. La couleur sonore et l'énergie du groupe reste donc très rock, mais avec l'ajout d'un souffleur on se rapproche de l'univers du jazz.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par earthlingonfire TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 4 février 2012
Format: CD
On est en 1970. Miles Davis vient d'enregistrer son album Jack Johnson en quintette blues-rock. C'est ce format qui sert de rampe de lancement à Live-Evil. On a quelques petites plages en studio inspirées par Hermeto Pascoal, mais (à l'exception du saignant Gemini/Double Image, incisions de trompette dans des rythmes syncopés sur fond de silence, comme de la drum'n'bass ralentie vingt-cinq ans avant l'heure) l'essentiel n'est pas là : elles servent de pauses entre les pièces de résistance.
Celles-ci résultent de l'assemblage par Teo Macero de fragments plus ou moins longs (de vingt minutes à une seconde !) d'enregistrements réalisés en concert au Cellar Door de Washington. Le produit fini ne peut donc simplement être décrit comme un reflet de prestations live (puisque des fragments très courts ont été prélevés), ni comme une pure création de studio (puisqu'on entend jusqu'à vingt minutes de musique live en continu).
Miles a gardé John McLaughlin à la guitare électrique et Michael Henderson à la guitare basse électrique, remplacé Billy Cobham à la batterie par Jack DeJohnette, Herbie Hancock aux claviers par Keith Jarrett et Steve Grossman au saxophone par Gary Bartz (soprano et alto), et ajouté Airto Moreira aux percussions. La couleur sonore et l'énergie du groupe reste donc très rock, mais avec l'ajout d'un souffleur on se rapproche de l'univers du jazz.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?