Version MP3 incluse GRATUITEMENT
Quantité :1

Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 9,65
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : Leisurezone
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à €6.99

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Live


Prix : EUR 11,00 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
Il ne reste plus que 6 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
43 neufs à partir de EUR 4,53 14 d'occasion à partir de EUR 3,48 1 de collection à partir de EUR 720,00
boutique Noël
Offrez de la musique pour Noël !
Retrouvez toutes nos idées cadeaux au sein de notre boutique Noël CD, Vinyles et DVD Musicaux.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste The Allman Brothers Band

Discographie

Image de l'album de The Allman Brothers Band

Photos

Image de The Allman Brothers Band

Biographie

Après avoir accompagné un temps Aretha Franklin et Wilson Pickett, Duane, talentueux guitariste, retrouve son frère Gregg pour former The Allman Brothers Band et produire un rock  ancré dans ses racines blues sudistes. Les voix, l'orgue, les percussions ou l'harmonica laissent toujours la vedette à une forêt d'accords ... Plus de détails sur la Page Artiste The Allman Brothers Band

Visitez la Page Artiste The Allman Brothers Band
142 albums, Photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Live + Idlewild South + The Allman Brothers Band
Prix pour les trois: EUR 25,00

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • CD (23 janvier 2009)
  • Date de sortie d'origine: 1 janvier 2000
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Mercury Records
  • ASIN : B000003CMB
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Blu-ray Audio
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (30 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 8.942 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Écouter des extraits et acheter des MP3

Les titres de cet album peuvent être achetés en MP3. Cliquez sur « Ajouter » ou voir l'album MP3.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         

Echantillons
Titre Durée Prix
Écouter  1. Statesboro Blues (Live At The Fillmore East/1971) 4:19EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  2. Done Somebody Wrong (Live At The Fillmore East/1971) 4:35EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  3. Stormy Monday (Live At The Fillmore East/1971) 8:48EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  4. You Don't Love Me (Live At The Fillmore East/1971)19:18Album uniquement
Écouter  5. Hot 'Lanta (Live At The Fillmore East/1971) 5:21EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  6. In Memory Of Elizabeth Reed (Live At The Fillmore East/1971)13:05Album uniquement
Écouter  7. Whipping Post (Live At The Fillmore East/1971)23:03Album uniquement

Descriptions du produit

Descriptions du produit

LIVE

Critique

Ce double album précieux, hors du temps et des modes, n’est nul autre que la pierre angulaire du rock blues. Accessoirement il fût aussi le détonateur du « rock sudiste » bien que l'orchestre, originaire de Georgie, n'ait jamais revendiqué un quelconque rapport ambigu avec le « Sud », donc sans les relents de nationalisme coutumiers de ses successeurs...

C'est en concert que le Band donnait sa pleine mesure, témoins ses albums enregistrés en public (la majorité de sa discographie est « live ») dont celui-ci, enregistré en 1971 au Fillmore East à New York, chef d’œuvre d'interprétation de blues teinté de jazz, aux classiques (« Statesboro Blues » de Blind Willie McTell, « Stormy Monday » de T. Bone Walker, « Trouble No More » de Muddy Waters, etc.) prétextes à de longues « jams » toujours passionnantes.

Avec une section rythmique (dont deux batteurs) à toute épreuve, et deux guitaristes exceptionnels (dont un génie) rivalisant d'inventivité et de feeling, l'ABB proposait ici non seulement une merveille, mais le « canon » définitif du genre. Pas une ride, aucun déchet, si ce n'est l'interminable adaptation du « There Is A Mountain » de Donovan re-baptisé « Mountain » qui culmine ici à plus d'une demi-heure. Gregg Allman s'avérait aussi un compositeur inspiré avec ses « Midnight Rider » (sa « signature ») et « Whipping Post ». A (re)découvrir absolument dans sa version remasterisée, définitive (?) de 2003, où sont inclus entre autres en bonus tracks trois titres issus de l'album suivant Eat A Peach cités plus haut, « Trouble No More », « Mountain » et « Midnight Rider ».

 



Jean-Noël Ogouz - Copyright 2014 Music Story

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

28 internautes sur 29 ont trouvé ce commentaire utile  Par Denis Mellier sur 10 février 2004
Format: CD
Ici, le temps de quatre faces (le poids du carton de ma première édition vynile, le grain de la photo, l'import coupé déniché à Londres) une musique s'invente, synthétisant les musiques qui montent des sixties et annoncent ce que quelques années encore le rock pourra promettre de mieux : blues (la voix de Gregg), country (le phrasé de Dickey Betts), Rock et Jazz (servi par unt rio rythmique jamais égalé dans le domaine, la basse de Oakley voltigeant entre les fills de deux batteurs surdoués distillant grooves souples et puissants à la fois, jouant parfois à l'unisson) et puis bien sûr le plus grand joueur de Slide guitar de tous les temps, l'influence décisive qui innerva le jeu de tous les bluesman à venir, le guitariste qui seul alors peut pousser Clapton à faire peut être son plus bel enregistrement, "Layla" lorsque tous deux jouèrent dans Derek and the Dominos, celui qui enflamme certains enregistrements d'Aretha Franklin de son jeu lumineux et chaleureux venu tout droit du deep south : Duane Allman. Le "Statesboro Blues" qui ouvre cette fête dit tout de suite on l'on va : straight to the top. Et l'on ne redescendra plus : le thème entre country et Jazz de "In memory of Elisabeth Reed" est une merveille d'invitivité qui doit plus à Miles et Coltrane qu'au rock de l'époque. Fusion bien avant l'heure des musiques de l'amérique profonde, comme The Band le fera dans un tout autre registre, où blancs et noirs parcourent ensemble l'espace sonore qu'ils créent ensemble, sur scène dans le temps de l'improvisation.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
19 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile  Par Luc B. TOP 500 COMMENTATEURS sur 14 avril 2006
Format: CD
Je n'ai pas connu la sortie du double album vinyle, et je découvre donc ce concert mythique sur ce double CD, parfaitement remasterisé : un joyaux ! Les Allman brothers (Duane à la guitare slide, celui qui contribua tant au génial "Layla" de Clapton, et Gregg au chant et claviers) ont produit pendant 10 ans un rock sudiste très influencé par le blues.
Leur renommée se fondent sur de longs instrumentaux, de longues improvisations, comme le prouvent "You don't love me" boogie de 19 minutes, ou le déchirant "Whiping post" de 23 minutes, ou encore "Mountain jam" de 33 minutes... Leur version de "Statesboro blues" est quasi définitive, et leur "Stormy monday" est d'une beauté, d'une tristesse à pleurer. Leur talent tient à la manière de conjuger les instruments, de croiser les notes, les solos, dans une fluidité et une harmonie confondante, soutenue par une rythmique (basse et 2 batteries) pointue et sans cesse créative. C'est un régal de se focaliser uniquement sur le jeu de ces trois là. Souvent comparés à Lynyrd Skynyrd, les frères Allman sont cent coudées au dessus lorsqu'il s'agit de tricoter des notes pures, cristalines, là où Skynyrd donnait dans un rock crasseux et sans fioriture (mais redoutablement efficaces, certes !)
Le défaut des Allman tient justement de leur qualité : ils en font un peu trop parfois. "Whiping post" s'étire trop sur la fin, même chose pour "Mountain jam", qu'ils ne savant pas trop comment finir.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par jean-claude TOP 100 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 8 janvier 2010
Format: CD
Sur le marché en 1971, At Fillmore East consiste en un double album Live. Mélange de blues, de rock ou plutôt de Southern Rock, de country, de jazz aussi, il a été classé numéro 49 par Rolling Stone Mag. Donc, c'est une référence. Les 12 et 13 mars 1971, dates de cet enregistrement, il a dû se passer quelques chose de géant entre la bande à Allman et le public car ce disque est une bombe de live, un must de vie. Gregg Allman, le chanteur-organiste a une belle voix de bluesman, pleine de force, les phrasés de guitares de Duane Allman et de Dickey Betts, la basse de Oakley atteignent des sommets qu'on pensait inaccessibles (seuls les grands...). Deux batteries... qui dit mieux ? Tout y est et ça donne une rythmique fracassante ; ça file la pêche et ça dégage une chaleur et une joie improvisées comme seuls les grands albums Live savent en générer.
Ce disque est une fête qui s'ouvre sur le Statesboro Blues et plante le décor de ce qui nous attend. On ne redescend qu'à Whipping Post. Prêtez toutefois une oreille attentive à ce titre In Memory of Elisabeth Reed, inventif à la mélodie harmonisée, l'ambiance latino. On croirait ces groupes de blacks et de blancs de l'époque qui tapaient le baeuf et fusionnaient leurs univers musicaux sur fond d'impro. Profitez-en bien car c'est le dernier des albums de Duane Allman qui, trois mois plus tard, décèdera dans un accident de moto. Il s'est vraiment passé quelque chose en ces 12 et 13 mars 1971, croyez-moi !
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?