Acheter neuf

ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Acheter d'occasion
D'occasion - Bon Voir les détails
Prix : EUR 2,17

ou
 
   
Amazon Rachète votre article
Recevez un chèque-cadeau de EUR 0,65
Amazon Rachète cet article
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

L'ivresse des sondages [Broché]

Alain Garrigou
4.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
Prix : EUR 7,00 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le samedi 23 août ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.
Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 0,65
Vendez L'ivresse des sondages contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 0,65, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Description de l'ouvrage

19 juin 2006 Sur le vif
Depuis les années 1980, le nombre de sondages politiques a été multiplié par deux en France, et on en compte plus d'un millier par an. Ils occupent désormais une place centrale dans les commentaires médiatiques de la vie politique, et tout autant dans l'agenda et les décisions des responsables politiques eux-mêmes. Et, sauf en de rares occasions - qui n'altèrent en rien l'ivresse des sondages -, ceux-ci ne sont plus critiqués, et tout le monde affecte de croire qu'ils offrent un fidèle reflet de la réalité. Et pourtant...
Dans cet essai vif et documenté, Alain Garrigou montre à quel point la production de sondages, ainsi que l'usage qui en est fait, confinent souvent à l'absurde. Il révèle notamment comment la fiabilité des résultats est gravement mise en cause par les techniques utilisées et par le refus croissant des citoyens de répondre aux sondeurs. Et, plus profondément, il explique comment la «sondomanie» a radicalement transformé la vie politique.
Loin de favoriser la démocratie, comme le promettait dans les années 1930 George Gallup, le pionnier des sondages d'opinion, ceux-ci l'ont fortement pervertie, ne serait-ce que par le rôle invraisemblable qu'ils jouent dans les décisions de politique publique.

Offres spéciales et liens associés


Les clients ayant consulté cet article ont également regardé


Descriptions du produit

Extrait

Dans un nouveau dictionnaire des idées reçues à la manière de Gustave Flaubert, les sondages auraient droit à cette mention : «Se trompent régulièrement.» Depuis quelques décennies, leurs performances ont été médiocres dans plusieurs pays. En France, la chronique des déroutes s'est allongée avec les mauvais pronostics successifs sur l'élection présidentielle de 1995 (où ils ne surent prévoir l'ordre d'arrivée du premier tour), les élections législatives de 1997 (où ils avaient encouragé une dissolution) et le scrutin municipal de 2001 (où ils avaient, à tort, annoncé une «marée rose»). L'élection présidentielle de 2002 n'a pas démenti les échecs précédents. Les abondants commentaires avaient en effet été unanimes : «Jacques Chirac et Lionel Jospin ont toutes les chances de s'affronter au second tour de l'élection la plus prisée des Français, tant ils devancent, en ce début d'année, tous leurs concurrents d'au moins dix points», écrivait le directeur de la Sofres. Les journalistes avaient massivement emboîté le pas : «Jacques Chirac et Lionel Jospin sont assurés du second tour.» La certitude venait de la meilleure source, les instituts de sondage, «sauf erreur qui les discréditerait». On le sait, le duel annoncé n'eut pas lieu.
Pour se tromper régulièrement, il faut que les erreurs ne servent à rien. Les sondages continuent donc, ils prospèrent même. Chaque élection les suscite si longtemps à l'avance qu'on ose à peine parler de campagne électorale - à moins que ce ne soit l'ordinaire de la politique. Plus de six mois avant l'échéance présidentielle des 21 avril et 5 mai 2002, ils devinrent hebdomadaires ; et, dans les trois premiers mois de l'année, quarante-deux furent effectués par les six principaux instituts. Au seul mois de mars, vingt-six avaient bénéficié de la une de quatre quotidiens (Le Figaro, Le Monde, Libération, Le Parisien). L'élection présidentielle de 2007 a entamé une course aux sondages encore plus précoce et plus intense.

Biographie de l'auteur

Alain Garrigou, agrégé d'histoire et de sciences politiques, est professeur de sciences politiques à
l'université Paris-X-Nanterre. Il est notamment l'auteur de Les Élites contre la République (La
Découverte, 2001) et Histoire sociale du suffrage universel en France, 1848-2000 (Points-Seuil, 2002).

Détails sur le produit

  • Broché: 122 pages
  • Editeur : Editions La Découverte (19 juin 2006)
  • Collection : Sur le vif
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2707150053
  • ISBN-13: 978-2707150059
  • Dimensions du produit: 18,8 x 11,6 x 2 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 314.353 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Dans ce livre (En savoir plus)
Première phrase
En 2002, alors qu'il contestait un sondage, un dirigeant politique s'attira la ferme repartie du journaliste qui l'interrogeait sur le plateau d'une émission télévisée : « C'est scientifique1 ! » Lire la première page
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Copyright | Extrait | Quatrième de couverture
Rechercher dans ce livre:

Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
4.5 étoiles sur 5
4.5 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
Format:Broché|Achat vérifié
Ce livre remet les instituts de sondage à leur place: au rayon "Farces et attrapes".

Nos journaleux des grands médias le savent pourtant, mais lorsqu'il est question de vendre des salades autant sortir les sondages.Et c'est ce qui fait vendre dans notre misérable société du spectacle et de la consommation.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
5.0 étoiles sur 5 Ouvrons les yeux 5 juin 2009
Par crew.koos COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR TOP 50 COMMENTATEURS VOIX VINE
Format:Broché
A ceux qui ne le sauraient pas, ou qui auraient tendance à l'oublier, à force de banalisation, que la pratique des sondages d'opinion confine à l'imposture, cet ouvrage clair et documenté vient démontrer que la technique prétendument scientifique du sondage, non seulement est une parodie de science dépourvue de cohérence et de rigueur, dans ses présupposés comme dans ses méthodes, mais encore que l'usage intensif qui en est fait aujourd'hui, dans le domaine politique en particulier, a entraîné nombre d'effets pervers qui nuisent à la vie démocratique, contrairement aux affirmations intéressées (et acoquinées) des entrepreneurs de sondages.

Du fait de la résistance croissante des sondés, l'exercice devient périlleux pour les sondeurs eux mêmes, le sondage d'opinion généralisé est devenu, plutôt qu'un moyen de savoir, un auxiliaire du pouvoir, aux mains de sondeurs, journalistes et politiques qui, pour la plupart, ignorent qu'ils font « usage d'un instrument qui verse de plus en plus dans l'affabulation ».
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?