Livraison gratuite en 1 jour ouvré avec Amazon Premium


Version MP3
incluse GRATUITEMENT
ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Egalement disponible en MP3
 
Album MP3 à EUR 10,99
 
 
 
 

Load

Metallica CD
3.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (29 commentaires client)
Prix conseillé : EUR 15,98
Prix : EUR 13,14 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Économisez : EUR 2,84 (18%)
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
 : inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le mardi 23 décembre ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
A télécharger immédiatement en MP3 pour EUR 10,99.

‹  Retourner à l'aperçu du produit

Descriptions du produit

Description du produit

Load est le 6è album studio de Metallica, Ce fut un album très attendu, après l'énorme succès du Black Album en 1991. Load a surpris le public à sa sortie qui s'attendait à un Black Album 2. Malgré la surprise, l'album fut N°1 en Angleterre et aux USA. Le groupe explore ici de nouveaux territoires moins trash metal mais plus heavy et mélodique. On sent une plus grande maturité, les riffs plombés et les solos ravageurs de Kirk Hammet sont toujours là, l'atmosphère est sombre mais la patte du groupe est reconnaissable dès la première seconde.

Critique

Maturité où sénilité ? Le dilemme est apparu pour les fans de la première heure avec la sortie de Metallica. Load y apporte une réponse : ça sent le moisi. Les ambitions sont ici clairement en deçà de ce que l’on est en droit d’attendre d’un groupe comme Metallica. Le groupe a renoncé à sa propre identité. Ce malaise est perceptible dans l’ensemble de l’album dont on voit difficilement la cohérence : les flammes de la jaquette promettaient beaucoup, mais on est loin d’un retour façon Hell’s Angels. On passe d’un metal violent et sans compromis à un mélange de heavy et de hard-rock teinté de sonorités et d’arrangements évoquant le rock sudiste, façon Lynyrd Skynyrd (« Until it sleeps », « Poor twisted me »).

 

Premier échec : le traitement du thème de la déchéance avec le style musical. Ce hard rock mâtiné de sonorités country rock/blues s’accorde très mal à ce qui reste de violence dans certaines paroles. Par exemple, « 2 x 4 » est trop long et répétitif, cédant à la facilité avec des paroles à double sens dont le refrain n’arrive à mettre en musique qu’un vernis de vulgarité, comparé à la gouaille paillarde de certains bluesmen. Le groupe semble s’être fait un plaisir de tout désaccorder, de sorte que des paroles pleines de gravité sont mises en scène avec des airs plutôt entraînants.

 

Second échec : la composition de l’album est douteuse. On cherche en vain un rapport entre le titre et le contenu musical : Load, « charger » ? Autant dire faire du remplissage, verser tout ce que l’on a sous la main. Résultat : une bien mauvaise cuisine, de qualité totalement inégale. Près d’une moitié de l’album est constitué de titres insupportablement longs à écouter, parfois avec une tentative de mixer hard rock et metal avec un chant aux accents de crooner (« Hero of the day »). Le groupe semble essayer de palier l’absence de profondeur par la répétition sans fin et sur tous les tons des refrains, ad nauseam. L’autre partie de l’album est constituée de titres de qualité respectable. On trouve alors de bonnes idées, servant bien une ambiance de désespoir, comme le chant étouffé de « Poor twisted me » qui retranscrit le tourment intérieur exprimé dans la chanson. De même pour « Mama said » qui est l’exemple de ce que Load offre de plus réussi. Un titre à connotation blues, avec une intro en conséquence, nuancé de sonorités toujours limpides, parfois claires et parfois plus saturées. On devine dans ce titre ce qu’a maladroitement cherché à créer Metallica : un metal renouant avec ses origines blues.

 

Mais les maladresses de construction, la médiocrité des paroles allant jusqu’à une mise en scène outrée de la subjectivité (« Bleeding me »), finissent par déformer ce projet. Au mieux, c’est une caricature, au pire Metallica se livre à une archéologie poussiéreuse et stérile de ses racines et influences. Loin d’être l’album de la « renaissance », Load s’affirme seulement comme celui du malaise musical du groupe. Laissons-lui le dernier mot : « The higher you are / The further you fall » (« Plus haut tu parviens / Plus dure sera la chute »).

 



Nicolas Kotasek - Copyright 2014 Music Story
‹  Retourner à l'aperçu du produit