Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

L'obsession anti-américaine : Son fonctionnement - Ses causes - Ses inconséquences [Poche]

Jean-François Revel
3.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (44 commentaires client)

Voir les offres de ces vendeurs.


Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché --  
Poche --  

Vous cherchez un livre ?

Tous nos livres
Retrouvez toutes les nouveautés en précommande à -5% et livrées gratuitement.

Description de l'ouvrage

4 septembre 2003 Pocket (Livre 11942)
C'est une très vieille histoire d'amour et de haine : entre le vieux continent - au premier rang duquel, la France - et l'Amérique mélange de mépris et d'envie, de respect et de crainte. Pourquoi tant de sentiments ambivalents à l'égard des États-Unis, superpuissance tour à tour menacée et protectrice ? Quelle est la part de vérité et celle d'aveuglement dans cet anti-américanisme ambiant
Jean-François Revel revient sur cette relation passionnelle, prétexte à tous les débordements et les contradictions. Car taxer les Etats-Unis d'hégémonisme renvoie également à notre propre passé colonial. Doit-on craindre pour nos cultures, nos religions, nos langues, si proches mais si différentes ? À l'heure où se dessine un nouvel ordre planétaire, n'occultant ni les hypocrisies ni les écarts du système américain, Jean-François Revel propose une réflexion à contre-courant, ouverte à tous ceux que la bannière étoilée fascine

Offres spéciales et liens associés



Descriptions du produit

Amazon.fr

Sacré Jean-François Revel ! À 78 ans, le journaliste n'a rien perdu de sa verve ni de son habileté intellectuelle. Pour preuve : ce brillant plaidoyer pro-États-Unis, opportunément publié tout juste un an après les attentats du 11 septembre, et qui s'attache à explorer les multiples facettes des critiques, quolibets et sarcasmes qui se concentrent sur le pays de l'oncle Sam.
Quelles sont les racines de l'anti-américanisme ? Est-il objectivement fondé ? Ou bien s'appuie-t-il sur des a priori idéologiques, sources de fantasmes et de désinformation ? Trente ans après Ni Marx ni Jésus, dans lequel l'académicien traitait déjà de la question, force est de constater que ce sentiment s'est accru, statut d'unique superpuissance économique, militaire et culturelle oblige... Selon lui, deux traits essentiels le caractérisent, "la sélection des preuves et la contradiction interne du réquisitoire". Exemples à l'appui, Jean-François Revel débusque les incohérences et les lieux communs qui courent sur les États-Unis : une société qui serait violente, inculte, matérialiste, puritaine, raciste et anti-démocratique. Et l'auteur de toucher juste très souvent.
Dommage qu'il le fasse non sans une certaine mauvaise foi. Car enfin, affirmer que "la fonction principale de l'anti-américanisme [...] est de noircir le libéralisme dans son incarnation suprême" ne relève-t-il pas du postulat idéologique ? Et pourquoi donc se concentrer sur l'anti-américanisme français, sans se soucier de ses spécificités, de ses différences avec ses avatars européens, asiatiques, africains ou sud-américains, si ce n'est pour fustiger le socialisme comme idéologie rampante dans la société française ? Apparaît ainsi en filigrane une critique implacable de la société française, racornie, envieuse et aigrie à l'égard de l'Amérique – seul point faible d'un ouvrage par ailleurs riche en informations, délectable par la verve dont il fait preuve, et stimulant pour l'esprit. --Yves Fraillont

Quatrième de couverture

L'Amérique a toujours été considérée, par tous les pays du monde et plus spécialement par les pays européens, à la fois avec envie et mépris. Elle l'est davantage encore depuis qu'elle est devenue, au XXe siècle, une grande puissance, et surtout depuis qu'elle est, à la suite de l'effondrement des empires communistes, la seule superpuissance planétaire. Qu'est-ce qui, dans cet antiaméricanisme général, est fondé sur une connaissance des réalités, sur une analyse des faits, et qu'est-ce qui s'explique par les survivances d'idéologies fossiles, par un ressentiment irrationnel, générateur d'informations fausses et de phobies, imputables aux échecs des pays mêmes qui critiquent sans cesse les Etats-Unis en leur attribuant des défauts souvent imaginaires ? Jean-François Revel avait déjà traité cette question dans Ni Marx ni Jésus, livre paru en 1970 avec un grand succès international. Mais depuis lors la situation a bien entendu évolué, du fait de l'émergence des Etats-Unis comme unique « hyperpuissance », à la fois économique, stratégique et, jusqu'à un certain point, culturelle. L'animosité à l'égard de l'Amérique a décuplé. On l'attaque à la fois comme modèle de société et comme force prépondérante dans les relations internationales. Cette diabolisation a même poussé certains courants islamistes jusqu'à l'hyperterrorisme religieux qui a surgi en 2001. Mais bien d'autres pays, sans aller jusqu'à ces extrêmes, partagent les sentiments qui les inspirent. Il y a donc lieu d'actualiser la question de l'antiaméricanisme et de réexaminer ce phénomène politico-culturel à la lumière des transformations survenues depuis une trentaine d'années. C'est ce que fait Jean-François Revel dans L'Obsession anti-américaine. Comment l'Amérique est-elle vue par les autres et comment est-elle en elle-même ? Mesurer et expliquer l'écart entre la vision et la réalité, tel est l'objet de ce livre.

Détails sur le produit

  • Poche: 316 pages
  • Editeur : Pocket (4 septembre 2003)
  • Collection : Pocket
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2266133403
  • ISBN-13: 978-2266133401
  • Dimensions du produit: 16,8 x 11 x 1,6 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (44 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 339.955 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

Commentaires client les plus utiles
99 internautes sur 107 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le déclin de l'empire antiaméricain? 25 mai 2003
Par Alceste
Format:Broché
Critique vigoureuse de la dictature intellectuelle gauchiste. Ou de l'asservissement à nos nouveaux maîtres, comme dirait Minc. Revel dénonce l'antiaméricanisme, bien sûr, mais aussi l'absurdité des "progressistes" paléomarxistes, des "tiersmondistes" protectionnistes, des "antiglobalistes" adeptes de la pensée unique, des "pacifistes" alliés à Saddam Hussein, des "multiculturalistes" qui condamnent les enfants ethniques aux ghettos.
À vrai dire, la lecture de ce livre suscite un malaise: comment se fait-il que des propos si évidents, au point qu'on a l'impression que Revel s'acharne sur une cause déjà gagnée, soient encore rejetés par la majorité des intellectuels, et même que l'antiaméricanisme ait progressé depuis une dizaine d'années, malgré la chute du mur de Berlin et l'évident succès économique américain? Jalousie? Inquiétude face aux puissants? Humiliation des gauchistes qui en a exacerbé l'animosité? Certes, mais il y a probablement autre chose.
Il me semble que l'antiaméricanisme européen, tout comme le pacifisme, l'écologisme, l'animalisme etc. soit passé du domaine des choix socio-politiques à celui de l'image qu'on veut projeter pour soi-même: il s'agit moins de ce qu'on veut faire et plus de ce qu'on veut être.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
77 internautes sur 94 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Revel est unique ! 9 octobre 2002
Format:Broché
Revel est unique. Pendant la guerre froide, il fut seul, ou presque, à dénoncer la bêtise des politiques européennes (françaises en particulier) à l'égard de l'URSS; l'Ouest a gagné la guerre froide, non pas grâce à mais malgré l'Europe continentale. A l'heure de la menace islamiste et terroriste mondialisée, Revel est encore seul, ou presque, à dénoncer l'incurie, la vanité et la pusillanimité des Européens. Attentistes et "prudents" dans la lutte contre l'islamisme terroriste comme ils le furent dans la lutte contre le communisme et l'URSS, les élites européennes abandonnent par contre toute prudence et toute réserve quand il s'agit de communier dans l'anti-américanisme, avec une virulence d'autant plus courageuse et remarquable que les Américains sont nos alliés et qu'ils protègent l'Europe contre l'extérieur et contre ses propres errances depuis un siècle.
Revel est unique encore dans le monde intellectuel francophone lorsqu'il constate "la haine pour l'Occident de la majorité des musulmans vivant parmi nous" (p. 129). C'est là une donnée de base d'une problématique que les Européens ont créée de toutes pièces et qu'ils devront gérer à très bref délai.
Unique toujours Revel le libéral qui raille la Droite française, cette "droite" étatiste obsédée par l'idée de plaire à la gauche, cette droite de centre-gauche, incapable de réformer quoi que ce soit et qui jette ses électeurs déçus dans les filets d'une extrême droite tout aussi anti-libérale et anti-américaine.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 une bonne défense du Marché Libre 26 avril 2011
Format:Broché
Ce livre est écrit dans une mode intelligent et humoreux. M. Revel, qui était chef du bureau français de Time il y a des années, défend les peuples et la politique étrangère américaine contre des plaintes habituelles. Je peux dire, mon expérience en tant que travailleur social aux EEUU, Revel a raison. Il écrit, par exemple, que les plupart des familles qui sont immigrés aux ÉEUU d'un autre pays ne veulent pas seulement la culture de leurs pays d'origines pour ses enfants: ils veulent que leurs enfants réussirent dans la société américaine. Pour ça, il faut apprendre la langue, l'histoire, et les politiques américains même comment les maths et les sciences. Et c'est vrai, comme M. Revel nous dit, que les enseignements bilingues avancées par les écoles américains il y a une dizaine d'années leurs donnaient l'inverse : c'est pourquoi les familles étrangères ici ont voté contre ça mesure (C'est seulement un exemple dans ce livre ; une liste des choses dont M. Revel et moi sont au même avis serait plus longue pour l'espace ici.)

Revel contre aussi les pensées européennes sur les politiques domestiques, comme sur le chômage des jeunes gens arabes (encore, il écrit que c'est nécessaire d'enseigne le français official bientôt qu'un élève étranger s'apport à la classe pour trouver la résolution de ce problème) et sur l'accroissement des taxes pour choses qui sont (maintenant) à l'Amérique encore la responsabilité du marché libre.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Commentaires client les plus récents
1.0 étoiles sur 5 aucun intérêt
Un livre tout sauf ... intéressant, j'étais parti sans à priori sur ce livre dont le sujet me paraissait plus que passionnant. Lire la suite
Publié le 20 janvier 2010 par Clairotte
1.0 étoiles sur 5 Venez, venez donc voir vous-meme...
Tous ceux qui aiments ce livre et trouvent que l'anti-americanisme des francais est deplace, venez donc vivre ici aux USA, plus d'un mois bien sur. Lire la suite
Publié le 8 mai 2008 par nobody
5.0 étoiles sur 5 Indispensable.
Si je ne me trompe pas, je crois qu'il s'agit du dernier ouvrage de Jean-François Revel que j'ai eu l'immense bonheur de lire, avant que malheureusement il ne disparaisse (ceux sur... Lire la suite
Publié le 31 janvier 2008 par Johan Rivalland
5.0 étoiles sur 5 Jean-François Revel nous a quitté
Jean-François Revel était un esprit libre et libéral. Avec des auteurs comme Raymond Aron, il fut un des rares intellectuels à prendre fait et cause pour le... Lire la suite
Publié le 15 novembre 2007 par bir-hacheim
5.0 étoiles sur 5 radiographie d'une névrose collective
...Une Amérique totalement dominante économiquement, politiquement, militairement et -comble du comble au pays de Voltaire et Rousseau - culturellement, tout en... Lire la suite
Publié le 28 août 2006 par Jean-françois Dupuis
1.0 étoiles sur 5 bravo le sophiste ...
le propos de revel se ramène à nous dire ces banalités que 1) tout Etat cherche la puissance de son pays dans le concert des nations, les Etats-Unis comme la... Lire la suite
Publié le 16 août 2006 par Nicolas Plagne
5.0 étoiles sur 5 Brillant
Un membre de l'Académie française qui prend la plume pour contrer la malhonnêteté intellectuelle qui plâne sur la France, c'est rassurant. Lire la suite
Publié le 10 novembre 2004
1.0 étoiles sur 5 nul par malhonnêté
On est atterré de la mauvaise foi de cet auteur, qui ne retient que ce qui l'arrange, et qui passe sous silence une volonté hégémonique... Lire la suite
Publié le 9 novembre 2004
5.0 étoiles sur 5 L'avocat du Diable
Attention, oeuvre militante.
Tout le long du livre, Revel se livre à un plaidoyer pro-américain brillament orchestré. Lire la suite
Publié le 26 septembre 2003 par Branislav PERIC
4.0 étoiles sur 5 les clichés démontés
Un ouvrage qui ne laisse pas indifférent. Oui l'anti-américanisme transpire en France: insidueux il s'est inscrit dans nos schèmes de pensée. Lire la suite
Publié le 10 septembre 2003
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit
ARRAY(0xa9d6193c)

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?