Long week-end et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 7,50
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Long week-end a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Long week-end Poche – 20 janvier 2011


Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 7,50
EUR 7,40 EUR 3,95


Découvrez notre boutique 10/18.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Long week-end + Et devant moi, le monde + Les filles de l'ouragan
Prix pour les trois: EUR 24,70

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Une chaleur caniculaire règne sur la côte est. Henry, treize ans, et sa mère Adèle doivent faire les dernières courses pour la rentrée des classes. Une rencontre fortuite au supermarché va venir tout bouleverser : Franck, un taulard en cavale, leur demande de l'héberger. Le temps d'un long week- end, le trio va vivre en huis clos une expérience qui bouleversera leur vie à jamais... " Un roman frémissant, plein d'espoir et de drôlerie. " Marine Landrot, Télérama Traduit de l'anglais (États-Unis) par Françoise Adelstain

Biographie de l'auteur

Auteure de plusieurs romans et essais, surnommée lors de ses débuts fracassants en 1972 la Françoise Sagan américaine, Joyce Maynard, 55 ans, vit désormais entre la Californie et le Guatemala. Plébiscité par une critique américaine unanime, son roman Long Week-End (adapté au cinéma sous le titre Last days of summer) marque aussi la redécouverte d'un écrivain. Après son autobiographie,Et devant moi, le monde, elle signe Les Filles de l'ouragan, puis Baby Loveet Une adolescence américaine, chronique des années 1960.


Détails sur le produit

  • Poche: 251 pages
  • Editeur : 10 X 18 (20 janvier 2011)
  • Collection : Domaine étranger
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2264052694
  • ISBN-13: 978-2264052698
  • Dimensions du produit: 17,7 x 1,6 x 10,8 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (16 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 91.177 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par cathulu TOP 500 COMMENTATEURS sur 30 janvier 2010
Format: Broché
Qu'est-ce qu'une famille ? Est-ce cette femme, Adele, qui ne peut se résoudre qu'à de brèves incursions dans le monde extérieur et qui vit quasiment retranchée en compagnie de son fils de treize ans , Henry ? Fils qui s'efforce sans cesse de lui redonner le sourire . Est-ce cette famille recomposée qui s'efforce de correspondre aux clichés en vogue en s'imposant des rituels qui ne satisfont personne ? Où est-ce plutôt ce trio improbable constitué par ce preneur d'otages et ceux avec qui il s'est enfermé, Adele et Henry, en ce Long week-end du Labor Day ?
Rien ne se déroule comme prévu dans ce roman sobre, où le suspense tout autant que l'évolution des personnages se révèlent d'une efficacité redoutable . Toute mère d'un ado de 13 ans se devrait de lire ce très joli portrait d'un homme en devenir.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jean for Joel TOP 500 COMMENTATEURS sur 6 février 2010
Format: Broché
monologue intérieur d'Henri qui raconte, vingt ans plus tard, quatre jours caniculaires qui ont bouleversé sa vie, alors qu'il avait 13 ans et qu'il vivait seul avec sa mère divorcée ... je n'en dirai pas plus sur la teneur de ce roman où il est question de familles recomposées, de l'isolement des êtres, de la rumeur menteuse, de sexe, d'un assassin qui n'en n'est pas un et d'amour avec un grand A. A découvrir.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par dumdumgirl sur 1 mars 2010
Format: Broché
Si ce roman n'est pas d'une originalité fracassante, il est attachant, sincère & il se lit comme on tricoterait. Un enfant de 13 ans, tout à la fois naïf et grave, tiraillé par le malheur, la tristesse entre un père qui ne lui prête pas beaucoup d'attentions, affairé qu'il est à sa nouvelle famille et une mère maniaco-dépressive, ce long week-end du "Labor Day" lui proposera un autre possible. La banalité sombrera ainsi dans une histoire fantasque, et même si elle est peu crédible, qu'importe puisque la progression gratte insidieusement les carapaces pour laisser place à des individus écorchés qui se dévoilent, et là, pour le coup, on y croit.
Les ambivalences de cet ado qui se cherche, et finira par se trouver vingt ans plus tard, qui le bousculent font de ce huis-clos un récit enveloppant, dans lequel chaque personnage se révèle petit à petit.
L'écriture est simple, pas forcément admirable, mais étaye majestueusement ses protagonistes, coule, écrite comme un scénario devant les yeux d'un lecteur presque haletant. Reste un souci : le film à venir, parce qu'on n'a jamais fait mieux qu'un livre !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par frecile sur 19 mai 2014
Format: Poche Achat vérifié
Je me suis intéressée à ce livre à l'occasion de la sortie cinéma de "Last days of summer" (avec Kate Winslet et Josh Brolin) qui est l'adaptation de "un long week end".

Il ne faut pas se laisser décourager par le côté très "cliché" de l'histoire : un homme qui s'enfuit de prison et trouve refuge chez une femme qui vit seule avec son fils de 13 ans, cela sonne très "Harlequin", et on est sûr d'avoir deviné la suite...et bien on en est très loin !

D'abord parce que le point de vue est celui du fils de 13 ans, ce qui ôté toute dimension "mièvre" ou "convenue", au contraire, on est plongé dans les affres de l'adolescence, avec ses questionnements sur la vie, les relations avec les adultes, la découverte des premiers émois…D'autre part parce que l'écriture de Joyce Maynard est d'une rare sensibilité, elle parvient à rendre compte des sentiments ressentis par les différents protagonistes avec beaucoup d'acuité. Elle évoque des thèmes universels : l'amour, le handicap, la culpabilité, la rédemption...et chacun d'entre nous peut se retrouver dans l'un ou l'autre des personnages suivant le moment de sa vie.

Enfin, ce livre est une réussite parce qu'en traitant de choses assez simples (faire la cuisine, danser, jouer au base ball…), il parvient à nous faire vibrer, ressentir des émotions de telle sorte qu'on a un seul regret lorsqu'on l'a refermé : qu'il soit déjà terminé.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Format: Poche
Ce livre commence sur les chapeaux de roue, on n'a à peine de le temps de faire con51XnEu-PkNL.jpgnaissance avec Henry et sa mère... que c'est déjà parti !
C'est au fur et à mesure, que les pièces du décor vont nous être présentées : comment et pourquoi Adèle vit-elle retirée du monde? quelles relations entretient Henry avec son père et sa nouvelle famille? Comment Franck s'est-il évadé et, surtout, pourquoi purgeait-il une si longue peine?
Ici, pas de surprise sortie de derrière les fgots, pas de suspense haletant, pas de secret de famille à éventer, juste la vie et les surprises qu'elle nous réserve, avec ses joies immenses et ses drames incontournables.
C'est avec simplicité et délicatesse que ce livre traite de vies dévastées, de sombres désespérances, d'émois adolescents.
Le monde vu avec les yeux, encore innocents d'un jeune ado : on croit qu'on a compris... mais on est peut-être trop petit pour ça...
J'ai été extrêmement touchée par l'histoire, évoquée par bribes, de cette jeune femme, encore belle, mais presque battue par les méandres d'une existence décevante qui lui a beaucoup pris. Touchée aussi par l'amour incondiitonnel que lui porte en retour son fils, qui supporte une vie bizarre, erratique, pour aider sa mère à maintenir la tête hors de l'eau. Tout est un peu branque, vu de l'extérieur, mais, plongé dans leur intimité... on les comprendrait presque...
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?