ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Longues peines : roman [Broché]

Jean Teulé
3.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (4 commentaires client)
Prix : EUR 18,50 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Habituellement expédié sous 10 à 13 jours.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Un mot de l'éditeur

Vous qui, sur les talons de Jean Teulé, entrez dans l’univers carcéral, vous allez affronter l’épouvante en riant aux éclats…

Quatrième de couverture

Dans la cellule 203, ils sont quatre : Jacky Coutances, maigrichon et sournois, a probablement tué trois de ses amoureuses dont on n’a jamais retrouvé les corps ; Sergueï Kazmarek, colosse illettré et irritable, a rendu hémiplégique une jeune mariée dont le futur époux avait eu la mauvaise idée de lui faire une queue de poisson ; Pierre-Marie Poupineau, pataud et bonhomme, a trop aimé les enfants en général et ses belles-filles en particulier. Elles ont attendu la mort de leur mère pour l’envoyer en prison ; Et Sébastien Biche, instituteur fragile, a, dans un moment d’épuisement et de folie, tué son bébé en lui cognant la tête contre la cheminée. Dans la 108, elles sont trois : Corinne Lemonnier, monstre femelle qui offrait ses neveux et ses nièces aux plaisirs sadiques de son amant ; Nadège Desiles, qui a tué son bébé à sa naissance par crainte de déplaire à son mari ; Et Rose Allain, dont tout laisse à penser qu’elle est là par erreur. Jacky aime Corinne et Corinne aime Jacky. Ils ne se connaissent que par les mensonges amoureux qu’ils échangent en hurlant, chacun collé aux barreaux de leur fenêtre respective. Kazmarek fait lire et écrire ses lettres d’amour par ses codétenus contre de menus services (comme d’accompagner Poupineau à la douche pour lui éviter de se faire sodomiser, car la prison est dure aux pédophiles). Sébastien Biche s’étiole en silence. Nadège Desîles, elle, s’est prise d’affection pour le deuxième barreau de la fenêtre de sa cellule où elle croit reconnaître son mari tant aimé. Et tout le monde plaint la petite Rose Allain, qui est si mignonne. Le directeur fou d’amour pour son épouse stérile sombre lentement dans une douce démence alors que, tel un chœur antique, les gardiens commentent et explicitent les lois étranges qui régissent cet enfer. Et si l’un d’entre eux croit pouvoir franchir la ligne invisible qui sépare ceux qui sont détenus de ceux qui les gardent, il en crève.
Peut-être aurez-vous le sentiment que Jean Teulé a poussé le bouchon un peu trop loin. Que son imagination enfiévrée et son goût immodéré de la provocation l’ont poussé hors du cadre. Que son amour de la phrase enlevée, du mot juste et de la scène explosive l’a fait disjoncter. Sachez simplement que les histoires qui tissent ce roman magnifique sont tirées de faits authentiques.

Détails sur le produit

  • Broché: 192 pages
  • Editeur : Julliard (1 janvier 2001)
  • Collection : Hors Collection
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2260015549
  • ISBN-13: 978-2260015543
  • Dimensions du produit: 20,4 x 13 x 2,4 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (4 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 73.629 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Jean Teulé est l'auteur de treize romans. Parmi les plus notables, Je, François Villon a reçu le Prix du récit biographique ; Le Magasin des suicides a été traduit dans dix-neuf pays (best-seller à Taïwan !). Son adaptation en film d'animation par Patrice Leconte est en cours de réalisation et sortira sur les écrans en 2012. Darling a été adapté au cinéma par Christine Carrière, avec Marina Foïs et Guillaume Canet dans les rôles principaux ; Le Montespan, prix Maison de la presse et grand prix Palatine du roman historique, a été élu parmi les vingt meilleurs livres de l'année 2008 par le magazine Le Point. Son roman Les lois de la gravité est joué actuellement au théâtre par la Compagnie du Brasier. La totalité de son œuvre romanesque est publiée aux Éditions Julliard. Son dernier roman, Charly 9, a rejoint, dès sa première semaine de parution, la liste des meilleures ventes.

Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

3.8 étoiles sur 5
3.8 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Lourdes ames 14 novembre 2007
Par Vincent
La quatrième de couverture prècise que Jean Teulé a tiré son inspiration de faits réels. On peut imaginer, par exemple, qu'il a rassemblé en un meme lieu et sur une période de temps courte, des histoires venues d'un peu partout et courant sur de nombreuses années. Chercher à dévoiler les secrets de fabrication n'a pas beaucoup d'intérèt. Jean Teulé, de son style unique romance avec talent les existences grises et misérables abritées par une prison. Il nous fait pénétrer dans les cellules, et aussi dans les salles des gardiens. Le génie de l'auteur, consiste à faire oublier la pesanteur des ames, l'absence de soleil et d'espoir et raconter le tout de manière légère et presque humoristique. En résumé, il s'agit d'un documentaire romancé très plaisant à lire.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Choc 19 août 2009
Par Elmire
Ce livre est un coup de poing! Toutes ces histoires vous arrivent en plein visage avec violence et pourtant,on en redemande...Encore une fois,et avec brio, Teulé nous transporte dans l'univers des détraqués,cassés par la vie.Des gens insupportables mais tellement intéressants.Un des meilleurs de cet auteur ( avec l'inoubliable "Darling).A lire de toute urgence!
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
3.0 étoiles sur 5 L UNIVERS CARCERAL 3 mars 2012
Par ides60
Il paraît que les histoires croisées qu'on trouve dans ce roman sont inspirées de faits réels. Si c'est vrai il est évident que parfois c'est dur à croire. On a presque l'impression que c'est trop pour être véridique, notamment la personnalité du directeur de la prison.
Mais sait-on jamais, certains sont bien capables de faire tourner leur enfant dans une machine à laver alors pourquoi pas des énormités de ce genre. Il est vrai que notre monde a depuis perdu ses valeurs et que lorsqu'on est un minimum sensé, on a du mal en concevoir que des familles entières 'et les individus qui les composent) soient aussi démunies de raison, de logique, d'intelligence, de bon sens, et qu'autant de vices s'accumulent chez certains.
Quand au style c'est du Teulé. Brut comme le béton des cellules, un style rythmé, bref, hard qui vous gifle parfois mais qui dit bien ce qu'il a à dire. Intéressant.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Faut-il en rire ou en pleurer ? 22 avril 2007
Tout ce que raconte Jean Teulé est vrai. Sauf ce qui ne l'est pas. Et bien malin celui qui sera capable de distinguer le réel de l'imaginaire. Le "poète des destins perdus" (dixit San-Antonio) nous conte avec sa simplicité habituelle les destins courants et hors du commun d'un groupe de taulards, mais aussi d'un groupe de matons, et quand se finit le roman, on ne sait plus très bien qui croire du Réel ou de l'Imaginaire. Le destin est triste pour les personnages de Jean Teulé, mais ça serait vache pour eux de ne pas y croire...
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?