undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
L'ontologie politique de ... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par dominiquecolau
État: D'occasion: Bon
Commentaire: broche petites salissures au dos.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

L'ontologie politique de Martin Heidegger Broché – 1 mars 1988


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché, 1 mars 1988
"Veuillez réessayer"
EUR 9,90
EUR 9,76 EUR 8,50

Livres et manuels scolaires Livres et manuels scolaires


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

L'ontologie politique de Martin Heidegger + Acheminement vers la parole
Prix pour les deux : EUR 19,90

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Quatrième de couverture

Le discours philosophique, comme toute autre forme d'expression, est le résultat d'une transaction entre une intention expressive et la censure exercée par l'univers social dans lequel elle doit se produire. Ainsi, pour comprendre l'oeuvre de Heidegger dans sa vérité inséparablement philosophique et politique, il faut refaire le travail d'euphémisation qui lui permet de dévoiler en les voilant des pulsions ou des phantasmes politiques. Il faut analyser la logique du double sens et du sous-entendu qui permet à des mots du langage ordinaire (Fürsorge, par exemple) de fonctionner simultanément dans deux registres savamment unis et séparés. Mettre en forme philosophique, c'est aussi mettre des formes politiquement : c'est présenter sous une forme philosophiquement acceptable, en les rendant méconnaissables, les thèmes fondamentaux de la pensée des « révolutionnaires conservateurs ». C'est donc à condition de reconstruire les différentes variantes de la vision du monde qui s'exprime crûment chez les essayistes de l'Allemagne de Weimar et la logique inséparablement intellectuelle et sociale du champ philosophique qui est le véritable opérateur de la transmutation de l'humeur völkisch en philosophie existentielle, que l'on peut comprendre l'ontologie politique de Martin Heidegger sans opérer les clivages trop commodes entre le texte et le contexte, ou entre le recteur nazi et le « berger de l'Être ».



Détails sur le produit

  • Broché: 122 pages
  • Editeur : Editions de Minuit (1 mars 1988)
  • Collection : Le sens commun
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2707311669
  • ISBN-13: 978-2707311665
  • Dimensions du produit: 21,7 x 13,5 x 1,3 cm
  • Moyenne des commentaires client : 2.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 222.162 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

2.3 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
2
Voir les 3 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Hôpital Mathématique le 15 juillet 2014
Il n'est pas nécessaire d'être sociologue ou bourdieusien pour apprécier cette démystification limpide et directe. Bourdieu est philosophiquement renseigné, il ne se cantonne pas à l'analyse sociologique, mais élabore une dissection jubilatoire de la pensée et du style heideggerien. Il n'y a ici rien de déterministe, le sociologue situe simplement Heidegger dans son époque, il reconstitue le cheminement (théorique, idéologique, professionnel) qui a pu mener le philosophe à coïncider avec le nazisme jusque dans son œuvre. Il s'agit de comprendre d'où vient cette pensée, mais surtout de décrire comment et pourquoi elle se dissimule elle-même, pourquoi Heidegger est cachottier, évasif dès qu'il est explicitement question de politique.

Ce qui distingue Heidegger des courants idéologiques réactionnaires qu'il perpétue, c'est la sophistication de ses stratégies de dissimulation, la pudeur "philosophique" qu'il pratique pour faire semblant de ne pas dire ce qu'il dit malgré tout. Ainsi, en méprisant systématiquement les interprétations trop intelligibles de ses propres thèses, en donnant à son petit folklore rural des allures "ontologiques" et surplombantes, Heidegger esquive toute remise en question. Le philosophe partage avec les essayistes réactionnaires de sa génération (Jünger, Spengler) une sourde haine du discernement, un ressentiment petit-bourgeois contre la modernité (science, socialisme, etc.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile  Par Nicolas Plagne VOIX VINE le 14 janvier 2012
ce livre est très très mauvais et de mauvaise foi: bourdieu y adore les jeux de mots idiots du genre "heidegger un professeur extraordinaire très ordinaire". ça rappelle les stupidités de jean-françois revel qui se moquait "spirituellement" des analyses de heidegger avec des trucs journalistiques du genre: "l'étang tombe dans l'étang" ... mais allons au fond: ce livre relève du réductionnisme sociologique, il plaque des schémas de sociologues anti-fascistes sur un philosophe de grande envergure! heidegger serait un petit bourgeois provincial , de culture catholique, donc réactionnaire, et après 1929, forcément destiné à devenir fasciste. quelle bêtise.
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 25 ont trouvé ce commentaire utile  Par T. Rossi le 15 octobre 2009
Bourdieu disait en privé que M. Heidegger était son 'amour philosophique.' Pourtant, étant donné son désire de cacher les racines de sa propre pensée (habitude sale du système français) il a écrit son livre, en visant, bien sur, Derrida, seul philosophe à l'époque d'après Foucault qui gênait Bourdieu et son projet d'obtenir une position dans l'académie parisienne.

La lecture d'Heidegger faite par Bourdieu est délibérément opaque et, en outre, élusive: il était trop intelligent d'avoir commit une telle lecture erronée de l'ontologie Heideggérienne.

Le titre droit lire: l'ontologie de Bourdieu de cacher ses propres traces.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?