• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
L'origine de la violence ... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

L'origine de la violence - PRIX RENAUDOT POCHE 2010 Broché – 8 janvier 2009

4 étoiles sur 5 45 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 18,25
EUR 13,89 EUR 0,01

Romans et littérature

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • L'origine de la violence - PRIX RENAUDOT POCHE 2010
  • +
  • La fortune de Sila
  • +
  • Avant la chute
Prix total: EUR 55,50
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Lors d'un voyage scolaire en Allemagne, un jeune professeur découvre au camp de concentration de Buchenwald la photographie d'un détenu dont la ressemblance avec son propre père Adrien, le stupéfie. Rentré en France, il retrouve son père, mais le souvenir de la photographie ne le quitte plus. Il décide alors de se lancer dans une recherche qui va bouleverser sa vie. Ce détenu, nommé David Wagner, se révèle être son véritable grand-père. Peu à peu se met en place l'autre famille, la branche Wagner, la branche cachée, celle dont personne chez les Fabre n'évoque l'existence. Et c'est le destin croisé de ces deux familles, deux générations plus tôt, lorsque l'ambitieux David Wagner rencontra le riche Marcel Fabre et sa femme Virginie, qui éclate alors au grand jour, ainsi que les terribles conséquences que la liaison entre David et Virginie entraîna. Au cours de sa quête à travers la France et l'Allemagne, dans la nouvelle vie qu'il tâche d'inventer avec une Allemande qu'il vient de rencontrer, le jeune homme se rend compte qu'on ne se débarrasse pas si facilement du passé - ni du sien, ni de celui de sa famille. Lorsqu'on remonte à l'origine de la violence, c'est sa propre violence qu'on finit par rencontrer.

Biographie de l'auteur

Fabrice Humbert est l'auteur de Autoportraits en noir et blanc (Plon, 2001) et Biographie d'un inconnu (Le Passage, 2008).

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Fabrice Humbert est l'auteur de Autoportraits en noir et blanc (2001), Biographie d'un inconnu (2008), L'Origine de la violence (2009), Prix Orange du Livre 2009, Prix Renaudot Poche 2010, et La Fortune de Sila (2010), Grand Prix RTL-Lire 2011.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par Michelle RIVALLAND TOP 1000 COMMENTATEURS le 15 juillet 2009
Format: Broché
Dès le début de son roman, en partie autobiographique d'après les dires de l'auteur, Fabrice Humbert s'interroge sur ses accès de violence, le plus souvent contenue, ou parfois sur sa lâcheté quand il voudrait réagir à la vue d'une injustice flagrante et qu'il n'y parvient pas. Ne sommes-nous pas tous à la même enseigne? Mais Fabrice Humbert veut trouver l'origine de ses comportements. Il tente une explication, à la lumière de la suite du récit qui nous ramène à ses origines. À cette occasion nous voilà plongés dans l'univers du camp de concentration de Buchenwald que Fabrice Humbert a eu l'occasion de visiter avec ses élèves d'un lycée franco-allemand. C'est là que l'auteur a eu une révélation. Mais chut... S'ensuit, intimement mêlé au récit très prenant, un questionnement sans fin de l'auteur sur la violence des Nazis, leur acharnement à humilier de toutes les façons, et à torturer à plaisir, leurs futures victimes. Ces bourreaux ne sont-ils pas des gens comme tout le monde, qui aiment leur femme, leurs enfants, qui vivent normalement en dehors de leur sale besogne? D'où leur vient donc cette violence? Comment peuvent-ils concilier vie de famille tranquille et travail d'extermination. Il y a de quoi se poser plein de questions. Voilà donc la quête de Fabrice Humbert, dans laquelle il extériorise sa souffrance, son indignation, sa révolte, contre les faits du passé qui ont touché quelqu'un d'important pour lui. Tout cela sur fond d'histoire de famille, romancée probablement.Lire la suite ›
5 commentaires 26 sur 28 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Bigot le 19 décembre 2010
Format: Poche
Une intrigue a priori classique sur la quête des origines qui découle de la découverte d'un secret de famille. Avec le plus que le narrateur se frotte ici à l'Histoire, celle de la guerre, des camps de concentration. Dans sa recherche il va brasser les remugles de cette période dont il ramène la violence à la sienne propre. C'est dans l'analyse de ce lien, que le narrateur - auteur - se perd un peu en conjectures pas toujours intéressantes, notamment dans la première partie du roman. Des digressions pertinentes - sur le mal notamment - se trouvent un peu noyées dans ces longueurs mais elles permettent d'entrevoir le talent de Fabrice Humbert. L'Origine de la violence gagnerait à avoir une dimension romanesque plus dense même si sa seconde partie devient plus palpitante.
Remarque sur ce commentaire 5 sur 5 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Christian Aufranc TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 10 mars 2011
Format: Poche
Un livre sonore dans lequel chaque page tournée claque comme un botte sur le pavé. Un livre violent et d'une cadence infernale devenant sous-jacente sur la toile de fond d'une famille énigmatique. Qui est le bon, qui est le mauvais dans cette guerre qui n'a plus de sens sinon d'éliminer jusqu'à la fin selon son atroce "solution finale" du plus fou de tous ?
Fabrice Humbert nous livre secrets et clefs de la folie meurtrière, condamnant l'essence même de l'âme dépourvue de son pneuma au sens propre de l'assassin déguisé sous son uniforme.
Remarque sur ce commentaire 5 sur 5 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Joël TOP 1000 COMMENTATEURS le 12 août 2010
Format: Poche
Je me suis plongé dans ce livre sans vraiment savoir à quoi m'attendre. Très rapidement j'ai été intrigué par ce mélange de fiction et de documentaire. Et puis, j'ai dévoré ce roman tant il m'a plu.

Le sujet est assez bien décrit dans les autres commentaires. Un jeune professeur découvre une photo dans le camp de Buchenwald à l'occasion d'un voyage scolaire et croit reconnaître son père dans les traits d'un détenu se tenant debout derrière le médecin du camp. Obnubilé par cette ressemblance, ce jeune professeur mènera son enquête aussi bien dans les archives et les livres d'histoire qu'au sein de sa propre famille. De cette façon, la vérité, enfin, celle un peu différente de chaque protagoniste, sera mise au jour.

Ce qui est fascinant dans cet ouvrage est justement qu'il n'y a pas LA vérité mais que chaque personnage, avec ses forces et ses faiblesses, permettra de mieux comprendre le déroulement des faits. Aspect intéressant, ce jeune professeur en quête d'identité ne dévoilera jamais la sienne : c'est un Fabre-Wagner mais son prénom n'est jamais précisé (à moins qu'il m'ait échappé).

Le grand père « géniteur » déporté qui est mort en camp n'a pas toujours été la pauvre victime. Il a un passé qui ne permet pas de dire qu'il s'agissait d'un ange. L'autre grand-père, le vrai Fabre, qui apparaît sous des airs bourrus, n'en a pas pour autant dénigré le fils bâtard et l'a élevé de son mieux en le considérant comme son propre fils.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 11 sur 12 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Un témoignage sur l'ouverture d'esprit que nous devrions tous avoir.
Si nous n'appartenons pas tous à une race jugée un temps maudite, nous pourrions tous découvrir que sans le savoir, nos racines s'y trouvent mêlées. De fait la vraie différence n'est pas dans nos origines ethniques diverses, mais bien plutôt dans nos natures et pulsions enfouies : rester fidels aux valeurs d'humanisme élémentaire, ou choisir un rejet d'une différence apparente pour masquer nos peurs et nos jalousies, sources de toutes les dérives.
Remarque sur ce commentaire 4 sur 4 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?