ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Plus de choix
Skyvo Direct Ajouter au panier
EUR 31,70
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 

Lost Tapes [Import]

Can CD
3.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (6 commentaires client)
Prix : EUR 32,34 LIVRAISON GRATUITE Détails
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le samedi 30 août ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Can

Discographie

Image de l'album de Can

Photos

Image de Can

Biographie

Tout commence en juin 1968 à Cologne où a lieu dans l'appartement d'Irmin Schmidt la rencontre de cinq musiciens. Trois d'entre eux ont fait des études classiques de musique : Irmin Schmidt (claviers) Holger Czukay (basse) et David Johnston (flûte). Jaki Liebezeit, le batteur ne goûte plus l'évolution du free jazz qui mène selon ... Plus de détails sur la Page Artiste Can

Visitez la Page Artiste Can
81 albums, 9 photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Lost Tapes + Tago Mago + Soundtracks
Acheter les articles sélectionnés ensemble
  • Tago Mago EUR 25,82
  • Soundtracks EUR 18,05

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • CD (9 octobre 2012)
  • Nombre de disques: 3
  • Format : Import
  • Label: Mis
  • ASIN : B0091V6TJ0
  • Autres éditions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 3.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (6 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 49.840 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Descriptions du produit

Critique

Pour certains, et en particulier les laudateurs de l’un des groupes les plus singuliers de l’histoire du rock, l’aventure s’apparente à la découverte de l’île au trésor, qui vit, lors du démantèlement du mythique studio de Can à Weilerswit, réapparaître de vénérables boîtes métalliques – pour certaines à l’étiquetage effacé – contenant plus d’une trentaine d’heures d’enregistrement sur support de bande magnétique.

Le claviériste Irmin Schmidt, aux commandes de l’exhumation en compagnie de Daniel Miller et de l’éditeur Jono Podmore, collaborateur de longue date, s’est donc retrouvé face à une somme d’enregistrements inédits (titres rejetés lors des éditions initiales, fragments de concerts, séances de répétitions, bandes originales de films qui n’ont jamais bénéficié d’exploitation en salles, morceaux écartés en conséquence du caprice du temps), pour la plupart issus de la décade prodigieuse du groupe (1968-1977), au mitan duquel reste fiché à tout jamais Tago Mago, double album extrême, et plus aventureuse inventivité structurelle des Allemands.

Ce triple album témoigne donc en clair-obscur et depuis les coulisses de dix années d’extrême créativité. En un passé plus ou moins récent, Can a déjà procédé de la sorte, éditant des pièces inédites à foison. Mais, assez curieusement dans le cas d’un groupe qui enregistrait systématiquement tout dès qu’il mettait un pied en studio (en fait, les magnétophones y tournaient en permanence), ces albums d’archives, même s’ils permettaient un éclairage original sur certaines périodes sous-exposées (on pense aux premiers temps du groupe, avant que Malcom Mooney, éreinté par une dépression nerveuse, et particulièrement mis en valeur ici avec sept morceaux non publiés auparavant, soit remplacé par le chanteur Damo Suzuki) proposaient en règle générale des performances en concert. Ce qui explique la frénésie qui a saisi les fans à l’annonce de la réalisation de The Lost Tapes, farouchement claironné comme une collection intégrale d’inédits, ce qui n’est pas complètement exact, dans la mesure où certaines plages relèvent clairement du statut de la prise alternative, d’autres s’inscrivant comme des séances d’échauffement dans lesquelles pointent en croquis préparatoire les disques majeurs de Can.

Cet état de fait implique qu’une sélection plus drastique aurait considérablement réduit le titrage, et, partant, la proportion d’indulgence plénière dont bénéficient ici certains interminables mantras. Mais convenons que l’appréciation dépend essentiellement du positionnement du curseur, du fan hardcore toujours mû par un violent désir d’exhaustivité, au simple curieux. Les deux se retrouveront assurément sur le fabuleux album qui jaillit ici, après une sélection un peu rigoriste excluant la moindre complaisance, et qui impose Can comme le pendant continental à The Velvet Underground, en matière et d’avancée esthétique, et d’influence sur plusieurs générations.

En ce sens, peut-être que The Lost Tapes n’offre pas vraiment un éclairage définitif sur le krautrock, ni même sur Can, l’un de ses éléments les plus novateurs. En revanche, le tableau in situ que le coffret déroule sur une époque libertaire où tout était permis même l’inconnu, et où le champ des possibles semblaient infinis, reste d’une brûlante acuité.

Christian Larrède - Copyright 2014 Music Story

Descriptions du produit

3CD 24 Page Booklet

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

Commentaires client les plus utiles
20 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 A chacun ses madeleines... 25 juin 2012
Par Sb
Format:CD
Ça dormait depuis 35 ans caché entre les lattes de l'Inner Space Studio à Weilerswist... Résultat des courses la sélection des 30 pépites (enregistrées entre 1968 et 1977) soit 3 heures sur les 50 heures retrouvées est excellente. Le son est parfait. La qualité des morceaux sur la durée surprend... moi qui trouvait Tago Mago trop court... Sans être un fanatique de Krautrock certains morceaux donnent le frisson comme si vous écoutiez Can pour la première fois à 17 ans...
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
Par Zorn John
Format:CD
............ je pense que personne ne t'obligeait a écouter les 3 cds d'un coup..... "un cd avec le meilleur des trois proposés aurait suffit" oui forcément le meilleur du meilleur on ne garde que le meilleur, le mieux... et c'est quoi le meilleur?? ce n'est pas un marathon il n'y a pas de meilleur!!!!!
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
5.0 étoiles sur 5 Ce que devrait être le rock. 4 mai 2013
Par Philippe
Format:Album vinyle
CAN représente aujourd'hui à l'instar d'une poignée d'autres groupes (The Velvet Underground, Nurse With Wound, Coil, Public Image Ltd, Naked City,...) l'horizon singulier, exalté et aventureux vers lequel devrait tendre chaque musicien. Qu'importe la durée, leur génie fait que le tout est dans la partie, que chaque morceau témoigne de l'énergie et de l'inventivité des Colonais.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?