undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Baby nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes
Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
Lost In The Dream
 
Agrandissez cette image
 

Lost In The Dream

17 mars 2014 | Format : MP3

EUR 9,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 45,81 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
8:52
30
2
4:58
30
3
6:02
30
4
7:11
30
5
6:51
30
6
5:55
30
7
3:07
30
8
5:48
30
9
4:09
30
10
7:41
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

Commentaires en ligne

4.5 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD Achat vérifié
Il suffit parfois de quelques mesures pour réaliser qu'on est en présence d'un disque exceptionnel, qui fera date. Lost in the Dream est de cette trempe. The War on Drugs amène ici l'americana (s'il faut donner une étiquette) à une sorte de perfection. Adam Granduciel, chanteur-leader du groupe, est le fils de Bruce Springsteen, de Tom Petty, voire de Dylan période "TIme out of Mind", ou encore le cousin de Wilco, Il réalise brillamment son ambition de sortir un disque qui compte, une sorte de "grande oeuvre". Sous l'évidence des mélodies, on devine des tensions personnelles un peu torturées, mais sans pose ni esbroufe car à tout moment, c'est la musique qui emplit l'espace et dirige le mouvement. Porté par une production d'une lumineuse méticulosité et la qualité de l'instrumentation et de la voix, ce disque devient un fidèle compagnon de route, irrésistible et terriblement addictif. Parler d'album de l'année n'est pas faux, mais par trop réducteur tant on a ici affaire à une oeuvre intemporelle, un classique immédiat.
Remarque sur ce commentaire 9 sur 9 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Liquidons tout de suite les sujets qui fâchent : pour aimer vraiment ce "Lost In The Dream", il faut sans doute n'avoir jamais entendu ni Bob Dylan ni Bruce Springsteen. Éviter de qualifier The War on Drugs de Dire Straits alternatif. Ne pas comparer la voix de Adam Granduciel avec celle de Stephan Eicher... Il faut oublier toutes ces références qui empoisonnent tant de disques de nos jours, et glisser ce CD dans le lecteur de la voiture, vider son esprit et essayer de rouler une bonne partie de la nuit à vitesse moyenne sur des échangeurs illuminés par des néons orange, en attendant une pluie qui ne viendra pas (si l'orage éclate, je recommande toujours de passer aux "Riders On the Storm" des Doors, imbattable !). Il faut revenir à une manière plus simple d'écouter notre vieille musique usée par les années (le Rock a 60 ans, déjà !), simplement pour le plaisir simple des sensations les plus élémentaires, que ce disque qui n'a peur de rien, et surtout pas du ridicule, illustre parfaitement. Engourdissement lié au sommeil, dérive dans des rêves soyeux, sourdes montées d'angoisse, puis relâchement progressif des nerfs. Et on repart pour une cavalcade presque héroïque qui donne envie d'enfoncer la pédale d'accélérateur. Et les vieux réflexes reviennent. Comme en 1974... au hasard. Born to Run ? Pitié, pitié, soyons tous amnésiques ce soir, le temps d'un disque. Nous l'avons bien mérité, non ? Shut Up and Drive !
2 commentaires 11 sur 12 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
(et pour s'en assurer, il suffit de checker Metacritic.com)

D'un côté je suis un peu rebuté (j'avoue) par une certaine monotonie au niveau du son, et une si franche filiation avec Dylan au niveau de la voix.

De l'autre, le son est magnifique, on est immergé. Et il y a 2 classiques sur cet album (Under The Pressure et An Ocean In Between The Waves).

J'ai eu la chance de le voir en concert en mai et là pour finir tout devient clair : ce type est vraiment habité. Superbe.
Remarque sur ce commentaire 3 sur 3 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
The War On Drug sort en 2014 un album, "Lost In The Dream" encensé par une certaine presse rock. Si le parti prix indiscutable est le song writing, la mise en forme n'est pas à la hauteur des ambitions affichées. Composé de morceaux qui font tous ou presque plus de cinq minutes, il faut un certain talent pour tenir sur la longueur. Or, on ne trouve pas de virtuosité des groupes de rock progressif, on atteint pas des hauteurs extatiques de la pop planante. Rien de tout cela.On a droit à des plages de synthétiseurs inutiles ou à un jeu de guitare finalement assez pauvre. Quand à la rythmique, on peut imaginer parfois l'ennui du bassiste et du batteur, tant leur jeu est remisé très au fond des arrangement, avec des partitions qui font de la peine.Les fins de morceaux sont interminables et on a envie de zapper sur la plage suivante plus souvent qu'à notre tour. Et puis, The War On Drugs chasse sur des terrains qui ont été explorés par des Dylan, des Springsteen ou des Young. Autant dire qu'il faut des épaules sacrément charpentées pour résister sous un tel poids. Et visiblement, l'exercice n'est pas réussi. Alors pourquoi trois étoiles ? pour les deux premiers morceaux qui se détachent très nettement du reste de la production et qui tiennent vraiment bien la route. C'est ensuite que le soufflé retombe. Et c'est triste pour cet album survendu par quelques journalistes conciliants.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Téléchargement MP3 Achat vérifié
C'est vrai que dès le premier morceau de l'album, on est embarqué dans un voyage spatio-temporel où certaines références anciennes viennent vous chatouiller les tympans, la qualité musicale est au top, la voix est parfois superflue mais jamais envahissante. Je ferme les yeux et je me laisse emporter à quelques années-lumières de mes petits soucis quotidiens et c'est ce qui est essentiel.
Remarque sur ce commentaire 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique