Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 

Love Child & Go-Go [Import]

Diana Ross and The Supremes CD
4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)

Voir les offres de ces vendeurs.


Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Diana Ross and The Supremes

Discographie

Image de l'album de Diana Ross and The Supremes

Photos

Image de Diana Ross and The Supremes
Visitez la Page Artiste Diana Ross and The Supremes
219 albums, 5 photos, discussions, et plus.

Détails sur le produit

  • CD (25 octobre 1990)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Motown
  • ASIN : B000008K8Z
  • Autres éditions : CD  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Commentaires en ligne 

5 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
4.0 étoiles sur 5
4.0 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Bonne cuvée des Supremes 14 juillet 2005
Par earthlingonfire TOP 500 COMMENTATEURS VOIX VINE
Format:CD
Deux 33 tours sur ce CD, comme dans le reste de la série, et pas dans l'ordre chronologique :
Love Child (1968) est typique du dilemme cornélien affronté par tant d'artistes populaires des années 1960 après 1967 : comment continuer à vendre du clean family entertainment à un public déniaisé politiquement par la guerre du Vietnam, mentalement par la drogue, culturellement par Dylan ? Tout est à refaire : les chansons, d'abord, car il est difficile d'aborder les mêmes thèmes et plus encore de les aborder de la même manière, la façon de faire un LP, ensuite, qui n'est plus un récipient qu'on remplit de chansons jusqu'à ce qu'il soit plein, mais qui est devenu, pour les chanteurs populaires eux aussi et plus seulement pour les artistes de musique classique et de jazz, un format à part entière, et le plus "noble". On verra ainsi James Brown se battre avec des doubles 33 tours jusqu'en 1974 pour reconquérir une légitimité artistique. Le virage est particulièrement difficile à négocier pour les Supremes, devenues Diana Ross and the Supremes pour des raisons "sentimentales" et après éviction de Florence Ballard, posant dans la rue pour gagner littéralement une street credibility hors d'atteinte. il faut continuer à juger les Supremes selon leurs critères, qui sont ceux de la chanson pop, et dans ce contexte Love Child n'est pas trop raté, même s'il représente de toute évidence l'extrême limite de plausibilité du groupe.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?