undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
Low
 
Zoom
Voir une image plus grande (avec un zoom)
 

Low

21 août 2006 | Format : MP3

EUR 9,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 10,68 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
2:46
30
2
1:52
30
3
2:23
30
4
3:04
30
5
3:33
30
6
2:57
30
7
2:53
30
8
6:23
30
9
3:47
30
10
3:28
30
11
5:41
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

Commentaires en ligne

4.6 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Apres avoir paru 4 ou 5 chefs d'oeuvres (de 71 a 76, principalement, de Hunky Dory a Station to Station) qui se sont suivi aussi vite qu'ils ne se ressemblaient pas, Sir Bowie a du en decontenancer plus d'un en sortant ce truc bizarre, glacial, indescriptible. Sur la premiere face, l'auditeur est accueilli par 7 titres etranges, distants, entre rock science fiction (Speed of Glass !), pop mecanique desarticulee (Breaking Glass, What in the world), melodies cubiques (Sound and Vision) ou espaces aeriens aux solos de guitare hypnotiques (Always crashing in the same car, Be wy wife). On pense au Alien de Ridley Scott, au 1984 de George Orwell, aussi bien qu'a une morne etendue deserte de Varsovie en plein hiver. La derniere piste musicale de la face A, (A new career in a new town et sa note unique d'harmonica enfouie sous une melodie impeccable) annonce plus ou moins la face B, essentiellement instrumentale, entre ambiances froides, lourdes et oniriques, et espaces sonores inquietants (la logique souterraine du dernier morceau Subterraneans ou le splendide et dramatique Warszawa). Low est exceptionnel dans le sens ou il rejoint le pantheon tres ferme des chefs d'oeuvre dramatiques formant une et meme unite de son incroyablement perceptible (avec entre autres Pink Moon de Nick Drake, Closer de Joy Division, Loveless de My Bloody Valentine, Disintegration de The Cure). C'est nul doute le seul disque integralement reussi de sa trilogie berlinoise (Heroes et Lodger tiennent souvent de la redite, avec un peu moins de creativite ou de panache). Low est aussi exceptionnel puisqu'il est sorti en pleine (ins)urgence punk et se voit involontairement attitre le role d'avant-gardiste merite de la cold-wave. Low est enfin exceptionnel si on analyse la discographie de Bowie depuis le debut de la decennie, livrant quasiment un chef d'oeuvre par an, sans copier ou prolonger la musicalite du precedent. Superbe.
Remarque sur ce commentaire 44 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Low profile, c'est ce que signifie le visuel de la pochette. Par ce jeu de mots, Bowie veut marquer son retour à l'expérimentation et à la modestie après des années sexe, rock and coco. Le nez dans la poudre, il avait déjà annoncé son retour en Europe par cette phrase tirée de Station to Station : "The European cannon is here", soit le modèle européen est à portée de main. Enregistré en France au Château d'Hérouville, Low n'en demeure pas moins une pièce fondamentale du tryptique berlinois. Peu défendu par RCA en 1977 parce que jugé non commercial, Low apparaît 23 ans plus tard comme une oeuvre majeure ayant influencée toute la cold wave et l'electro-pop des années 80. Déroutant, toujours surprenant avec ses deux faces bien différenciées, l'album s'ouvrira à ceux qui sans cesse l'écouteront. Mes deux morceaux préférés : Warzsavia et Subterraneans qui évoquent des paysages désolés comme peu de chansons auront jamais pu les "peindre".
Remarque sur ce commentaire 36 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par DAM TOP 1000 COMMENTATEURS le 19 août 2015
Format: CD
L’album « Low » de David Bowie est un ovni musical. Sorti en 1977, enregistré au château d’Hérouville et à Berlin, ce disque co-produit par Tony Visconti bénéficie également de l’apport essentiel de Brian Eno, comme multi-instrumentiste, dont l’influence est majeure sur ce disque. D’une durée totale de 38 minutes, l’album contient 11 morceaux, dont 5 sont instrumentaux, mais les morceaux chantés contiennent eux-mêmes peu de paroles.
Il faut du temps pour aimer, apprécier et découvrir ce disque.
La première écoute est difficile car il n’y a pas véritablement de morceaux phares qui se dégagent, mise à part peut-être « Sound and vision » sorti en 45 tours à l’époque avec « A new career in a new town » en face B. Mais au fur et à mesure des écoutes, on l’aime de plus en plus, même si l’univers et l’ambiance du disque sont très froids, glaciales à l’image de la pochette (prise lors du tournage de « l’homme qui venait d’ailleurs », presque robotiques. Les machines semblent avoir pris le pas sur l’homme, qui fait profil bas (« Low »).
Pour autant, remis dans son contexte, les expérimentations réalisées dans le cadre de ce disque apparaissent avec le recul de presque 40 années comme extrêmement modernes. On y sent l’influence montante de la musique minimaliste de Philip Glass ou électronique de Kraftwerk. D’ailleurs, Philip Glass reprendra en 1993 deux des morceaux « Subterrraneans » et « Warzszawa » sortis dans le disque original pour réaliser sa première symphonie. Le monde de Bowie est en 1977 glacial, robotique, électronique, froid, beau et moderne.
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Mélomania COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 2 janvier 2016
Format: CD
A l'avant-garde de ce qui se passera dans les années 80, et pourtant encore fermement ancré dans les années 70, le David Bowie de Low est l'hybride trans-générationnel par excellence, un album rabibochant par anticipation le rock progressif des septantes et la synthpop des octantes, un petit miracle accompli à Berlin, dans les frimas de 1976.
Force est de constater que Low amorce donc une nouvelle mue pour David, une mue à laquelle l'ex-Roxy Music Brian Eno, son compagnon principal de l'album, n'est certainement pas étranger. On retrouve aussi Tony Visconti aux manettes, lui qui n'avait pas été convoqué sur le précédent opus du Thin White Duke, Station to Station. Pour conclure avec l'équipe qui réalisa le tour de force que demeure Low, on précisera que si Carlos Alomar (guitare), Dennis Davis (percussion) et George Murray (basse) sont partiellement reconduits, c'est avant tout d'un album de duo (Bowie/Eno) dont il s'agit, il suffit d'ailleurs de jeter un œil aux crédits pour s'en convaincre.
Musicalement, autant du fait de la volonté de Bowie que de l'influence d'Eno, c'est un Bowie parti dans l'espace, avant-gardiste d'une new wave et d'une synthpop encore à l'état proto-embryonnaires, parce que sur Low ce sont bel et bien les synthétiseurs prennent le pas sur des guitares reléguées au rang d'épice certes important mais absolument pas force de traction de l'opus.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique