Lucky Peterson


Top albums (Voir les 32)


CD: €9.99  |  MP3: €10.99
CD: €12.99  |  MP3: €9.99
CD: €12.99  |  MP3: €9.99
CD: €19.61  |  MP3: €5.99
CD: €14.03  |  MP3: €9.99
CD: €22.00  |  MP3: €10.99
CD: €12.99  |  MP3: €13.98
CD: €14.99  |  MP3: €8.99
CD: €19.00
Voir les 32 albums de Lucky Peterson

Lucky Peterson : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 317
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Image de Lucky Peterson
Fourni par l'artiste ou son représentant

Dernier Tweet

luckypeterson

Thank you America for making my new CD #28 on the Americana radio chart!!


Biographie

Judge Kenneth Peterson est né le 16 décembre 1964 à Buffalo (New York). Son père, James Peterson lui-même bluesman, y tient le club The Governor's Inn où se produisent les plus grands. Willie Dixon de passage dans l'établissement, remarque le don du jeune Lucky Peterson âgé de seulement cinq ans. Lucky Peterson devient enfant-star en se produisant sur les plateaux de télévision, des enregistrements précoces sont rassemblés sur l'album Our Future (1969).

Guitariste et organiste, Lucky Peterson devenu adulte, accompagne Etta James ou Little Milton. Ce complément de formation l'amène vite à une ... Lire la suite

Judge Kenneth Peterson est né le 16 décembre 1964 à Buffalo (New York). Son père, James Peterson lui-même bluesman, y tient le club The Governor's Inn où se produisent les plus grands. Willie Dixon de passage dans l'établissement, remarque le don du jeune Lucky Peterson âgé de seulement cinq ans. Lucky Peterson devient enfant-star en se produisant sur les plateaux de télévision, des enregistrements précoces sont rassemblés sur l'album Our Future (1969).

Guitariste et organiste, Lucky Peterson devenu adulte, accompagne Etta James ou Little Milton. Ce complément de formation l'amène vite à une carrière solo. Il sort Lucky Strikes! (1989) et Triple Play (1990) pour le label de blues Alligator Records, et devient vite l'un des chantres du blues moderne. Signé ensuite sur la division blues de Verve, Lucky Peterson s'impose sur la scène internationale, en manque de nouvelles têtes pour incarner le blues éternel.

I'm Ready (1992), Beyond Cool (1994), et Lifetime (1996) font de Lucky Peterson une star du genre, en France notamment. Peu prolixe et très croyant, Lucky Peterson interprète régulièrement le gospel dans l'église de sa paroisse à Dallas (Texas) où il vit. Black Midnight Sun sort en 2003 sur le label de Francis Dreyfus, preuve que la France est la seconde patrie de ce bluesman exceptionnel.

En 2009, Lucky Peterson sort l'ambitieux triple album Organ Soul Sessions, dans lequel il rend hommage à l'orgue Hammond. Décliné en trois volumes,The Music Is the Magic,  Mercy, et Brother Where Are You?, le projet s'avère cependant indigeste à moins d'être aficionado de thèmes instrumentaux. Entre blues traditionnel, blues moderne et gospel, You Can Always Turn Around en 2010 montre que Lucky Peterson arrive à cette maturité qui fait les grands du blues. Alors qu'en 2011 Every Second a Fool Is Born passe plutôt inaperçu, Lucky Peterson fait référence à son enfance en 2014 sur The Son of a Bluesman. Copyright 2014 Music Story François Alvarez

Judge Kenneth Peterson est né le 16 décembre 1964 à Buffalo (New York). Son père, James Peterson lui-même bluesman, y tient le club The Governor's Inn où se produisent les plus grands. Willie Dixon de passage dans l'établissement, remarque le don du jeune Lucky Peterson âgé de seulement cinq ans. Lucky Peterson devient enfant-star en se produisant sur les plateaux de télévision, des enregistrements précoces sont rassemblés sur l'album Our Future (1969).

Guitariste et organiste, Lucky Peterson devenu adulte, accompagne Etta James ou Little Milton. Ce complément de formation l'amène vite à une carrière solo. Il sort Lucky Strikes! (1989) et Triple Play (1990) pour le label de blues Alligator Records, et devient vite l'un des chantres du blues moderne. Signé ensuite sur la division blues de Verve, Lucky Peterson s'impose sur la scène internationale, en manque de nouvelles têtes pour incarner le blues éternel.

I'm Ready (1992), Beyond Cool (1994), et Lifetime (1996) font de Lucky Peterson une star du genre, en France notamment. Peu prolixe et très croyant, Lucky Peterson interprète régulièrement le gospel dans l'église de sa paroisse à Dallas (Texas) où il vit. Black Midnight Sun sort en 2003 sur le label de Francis Dreyfus, preuve que la France est la seconde patrie de ce bluesman exceptionnel.

En 2009, Lucky Peterson sort l'ambitieux triple album Organ Soul Sessions, dans lequel il rend hommage à l'orgue Hammond. Décliné en trois volumes,The Music Is the Magic,  Mercy, et Brother Where Are You?, le projet s'avère cependant indigeste à moins d'être aficionado de thèmes instrumentaux. Entre blues traditionnel, blues moderne et gospel, You Can Always Turn Around en 2010 montre que Lucky Peterson arrive à cette maturité qui fait les grands du blues. Alors qu'en 2011 Every Second a Fool Is Born passe plutôt inaperçu, Lucky Peterson fait référence à son enfance en 2014 sur The Son of a Bluesman. Copyright 2014 Music Story François Alvarez

Judge Kenneth Peterson est né le 16 décembre 1964 à Buffalo (New York). Son père, James Peterson lui-même bluesman, y tient le club The Governor's Inn où se produisent les plus grands. Willie Dixon de passage dans l'établissement, remarque le don du jeune Lucky Peterson âgé de seulement cinq ans. Lucky Peterson devient enfant-star en se produisant sur les plateaux de télévision, des enregistrements précoces sont rassemblés sur l'album Our Future (1969).

Guitariste et organiste, Lucky Peterson devenu adulte, accompagne Etta James ou Little Milton. Ce complément de formation l'amène vite à une carrière solo. Il sort Lucky Strikes! (1989) et Triple Play (1990) pour le label de blues Alligator Records, et devient vite l'un des chantres du blues moderne. Signé ensuite sur la division blues de Verve, Lucky Peterson s'impose sur la scène internationale, en manque de nouvelles têtes pour incarner le blues éternel.

I'm Ready (1992), Beyond Cool (1994), et Lifetime (1996) font de Lucky Peterson une star du genre, en France notamment. Peu prolixe et très croyant, Lucky Peterson interprète régulièrement le gospel dans l'église de sa paroisse à Dallas (Texas) où il vit. Black Midnight Sun sort en 2003 sur le label de Francis Dreyfus, preuve que la France est la seconde patrie de ce bluesman exceptionnel.

En 2009, Lucky Peterson sort l'ambitieux triple album Organ Soul Sessions, dans lequel il rend hommage à l'orgue Hammond. Décliné en trois volumes,The Music Is the Magic,  Mercy, et Brother Where Are You?, le projet s'avère cependant indigeste à moins d'être aficionado de thèmes instrumentaux. Entre blues traditionnel, blues moderne et gospel, You Can Always Turn Around en 2010 montre que Lucky Peterson arrive à cette maturité qui fait les grands du blues. Alors qu'en 2011 Every Second a Fool Is Born passe plutôt inaperçu, Lucky Peterson fait référence à son enfance en 2014 sur The Son of a Bluesman. Copyright 2014 Music Story François Alvarez


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.