EUR 7,40
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Lumière pâle sur les collines Broché – 4 juin 2009


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 7,40
EUR 5,47 EUR 4,03

Nouveauté : la collection Folio XL

pauvres_diables
Découvrez la nouvelle collection Folio XL avec cette sélection de cinq livres.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Lumière pâle sur les collines + Les vestiges du jour + Auprès de moi toujours
Prix pour les trois: EUR 23,70

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Revue de presse

Premier roman de Kazuo Ishiguro, Lumière pâle sur les collines est de ces livres dont on ne sort pas indemne. Écrit dans un style dépouillé, limpide, tout en demi-teintes et en non-dits, reflet d'un passé mystérieux, il possède un rare pouvoir d'envoûtement.

Présentation de l'éditeur

Après le suicide de sa fille aînée, Etsuko, une Japonaise installée en Angleterre, se replonge dans les souvenirs de sa vie. Keiko, née d'un premier mariage au Japon, ne s'est jamais acclimatée à l'Angleterre, et surtout elle n'accepta pas le remariage de sa mère avec un homme qu'elle considéra toute sa vie comme un parfait étranger. Mais peut-être l'explication du drame demeure-t-elle enfouie dans le Japon de l'après-guerre, à Nagasaki, ville martyre qui se relevait des plaies de la guerre et du traumatisme de la bombe, durant cet étrange été où, alors qu'elle attendait la naissance de Keiko, Etsuko se lia d'amitié avec la plus solitaire de ses voisines, Sachiko, une jeune veuve qui élevait sa fille, la petite Mariko...Premier roman de Kazuo Ishiguro, " Lumière pâle sur les collines " est de ces livres dont on ne sort pas indemne. Écrit dans un style dépouillé, limpide, tout en demi-teintes et en non-dits, reflet d'un passé mystérieux, il possède un rare pouvoir d'envoûtement.


Détails sur le produit

  • Broché: 304 pages
  • Editeur : Folio (4 juin 2009)
  • Collection : Folio
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070389847
  • ISBN-13: 978-2070389841
  • Dimensions du produit: 18 x 1 x 11 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (4 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 144.932 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
5 étoiles
3
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 4 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jo Ann sur 8 septembre 2009
Format: Broché
^Etsuko est une Japonaise installée en Angleterre depuis une vingtaine d'années et n'est jplus amais rentrée au Japon depuis son mariage en secondes noces avec un Anglais, avec qui elle a élevée Keiko, sa fille issue de son premier mariage, et Niki, la fille du couple. Elle vit seule à la campagne après la mort de son mari et le suicide de Keiko la hante. Pendant un court séjour de Niki - qui vit à Londres - elle se souvient de sa jeunesse... Lorsqu'elle vivait à Nagasaki. Elle a survécu à la bombe et essaie, comme tous les Japonais, de se reconstruire. Elle est bien mariée et est enceinte de quelques mois lorsqu'elle fait la rencontre singulière avec une voisine, Sachiko. Cette dernière a une relation étrange avec Mariko et Etsuko s'en inquiète. Sachiko semble rêveuse, idéaliste, voulant suivre son compagnon américain qui n'est pas digne de confiance en Amérique.

C'est un roman énigmatique... on ne sait jamais exactement ce qu'il en est, quel est le réel but d'Etsuko lorsqu'elle raconte l'histoire de Sachiko et de Mariko. Parfois on a l'impression que ce qu'elle reprochait à Sachiko, elle a fini par faire les mêmes erreurs avec Keiko. On ne sait pas ce qu'il s'est passé, pourquoi Etsuko a quitté son mari japonais, pourquoi elle a quitté le Japon, comment elle a rencontré son mari anglais...

On termine ce roman avec un goût d'inachevé, de mélancolie... sans bien savoir quoi en penser...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Luc REYNAERT TOP 100 COMMENTATEURS sur 10 décembre 2011
Format: Broché
Sous la surface de conversations apparemment anodines, K. Ishiguro révèle subtilement un Japon d'avant la deuxième guerre mondiale, très patriotique avec une population très disciplinée, très loyale et trop obéissante envers ses maîtres, leur idéologie et leur politique expansionniste.

En fait, il présente un Japon sclérosé, rigide et sans pitié (symbolisé par la noyade des chatons). A l'école, les enfants n'apprenaient que des mensonges et étaient interdits de poser des questions. Les femmes ne pouvaient pas faire d'études. C'était un pays autoritaire, sans instances démocratiques, où toute pensée indépendante était étouffée dans l'oeuf.

Cette mentalité généralisée et ce régime de fer ont culminé dans le plus grand désastre que le pays a connu dans son histoire : une guerre qui a tourné tout le Japon en une vaste ruine, des bombes atomiques génocidaires et des catastrophes à tous les niveaux, familiales et personnelles (suicides).

Avec sa tactique d'approche indirecte et suggestive et son style lent mais impressionnant, Kazuo Ishiguro a écrit un vrai chef-d'oeuvre implacable et impitoyable.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Format: Poche
Ce roman d'Ishiguro est plus abordable, me semble-til qu'"Inconsolé". Mais il garde cette touche subtile, presque impressionniste, dans sa peinture de l'âme humaine et de ses affres. Mais il n'y a aucun pathos, encore moins de mélodrame. Il y a des souvenirs qui remontent, et qui ne prennent sens qu'au bout du voyage. C'est beau et terrible. Et tellement intelligent.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
0 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Clarita sur 28 novembre 2008
Format: Poche
Ce livre traduit à merveille le raffinement de la culture japonaise. Etsuko, personnage principal, nous conduit dans le Japon des années 1950 à travers ses souvenirs... un délice !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?