Lunar Park (English Edition) et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Lunar park Broché – 3 septembre 2007


Voir les 20 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché, 3 septembre 2007
EUR 5,99 EUR 0,01
CD audio
"Veuillez réessayer"
EUR 35,04
CD audio
"Veuillez réessayer"
Cassette
"Veuillez réessayer"
EUR 152,20

A court d'idées pour Noël ?

Offres spéciales et liens associés


Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Extrait

Please visit eastonellis.com to read an excerpt, and get more information about the book. --Ce texte fait référence à l'édition Relié .

Revue de presse

Autor 'maldito' en vida, odiado por distintos colectivos progresistas, adorado por sus incondicionales y desmenuzado implacablemente por la crítica, Easton Ellis se convierte en personaje de su sexta novela, una magnética historia sobre una casa encantada propiedad de una familia de clase alta, donde comenzarán a producirse una serie de hechos terribles que al final desembocarán en una sobrecogedora realidad paralela. Es su primer libro después de seis años de silencio. Muy esperado por la crítica y sus seguidores. El contenido es una bomba: combina muchos datos autobiográficos, con una historia típica de este autor: extrema, inteligente, divertida y estremecedora. Se habla de temas que despiertan interés: fama, droga, América, periodistas, escritores famosos, etc. Todos ellos retratados por uno de los mayores transgresores de la literatura actual. --Ce texte fait référence à l'édition Relié .


Détails sur le produit

  • Broché: 472 pages
  • Editeur : Pocket (3 septembre 2007)
  • Collection : Litterature
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2266164333
  • ISBN-13: 978-2266164337
  • Dimensions du produit: 17,5 x 2 x 10,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (30 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 122.891 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Bret Easton Ellis est né à Los Angeles en 1964. Dès la publication de son premier livre Moins que zéro, en 1985, il a connu un succès foudroyant et s'est imposé comme l'un des écrivains majeurs de sa génération.
Suivront Les Lois de l'attraction, American Psycho, Zombies, Glamorama, Lunar Park et Suite(s) Impériale(s), la suite de Moins que zéro. Traduite dans le monde entier, adaptée au cinéma, son œuvre est l'une des plus significatives de la littérature contemporaine.

Dans ce livre (En savoir plus)
Parcourir et rechercher une autre édition de ce livre.
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Copyright | Extrait
Rechercher dans ce livre:

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par M. Marconnet Thibault TOP 500 COMMENTATEURS sur 31 juillet 2013
Format: Poche
Dans Lunar Park, Bret Easton Ellis a su mettre de côté les fioritures "branchées" qui, de mon point de vue, empesaient les opus précédents, pour nous livrer un récit poignant entre la distance d'un père et son fils, qui sont, en somme, deux inconnus l'un pour l'autre.

Une oeuvre sur la paternité, également à travers les enfants du narrateur ; et le sens que chacun trouve ou donne à sa propre vie.

C'est aussi le récit du fantastique niché dans un quotidien que tout tend à banaliser.
Le vraisemblable y est tellement bien mêlé aux aspects fantastiques, qu'on finit par s'emmêler dans cet écheveau savamment construit.

Bret Easton Ellis, en guide facétieux, nous prend la main, nous la lâche dans le noir puis vient nous recueillir en cours de route pour nous conduire vers plus de lumière.

Lunar Park est un livre du recueillement, celui du narrateur et peut-être de chaque lecteur en particulier - puisque, comme le dit si admirablement Proust dans Le Temps retrouvé : « En réalité, chaque lecteur est, quand il lit, le propre lecteur de soi-même.»

Lunar Park est peut-être, de même qu'en alchimie, "l'Oeuvre au blanc" de Bret Easton Ellis.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
12 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile  Par Un client sur 4 mars 2006
Format: Broché
Je n'avais rien lu de Bret Ellis auparavant. Lunar Park m'a fait découvrir l'univers impressionnant de l'auteur, peuplé d'alcool, de drogues et médicaments en tout genre (plusieurs des personnages dont les enfants fictifs de l'auteur sont des pharmacies ambulantes), de sexe, d'argent facile et, surtout, d'égocentrisme et d'absence de repères et de valeurs.
L'écriture est claire et plaisante. L'histoire originale et très prenante se développe sur un rythme haletant, alternant les scènes surréalistes de type film d'horreur avec des passages introspectifs où le mal-être de l'auteur est permanent dans son rôle de père, de mari, de fils et même d'écrivain (il est hanté par le fantôme de son père mort et tourmenté par ses personnages qui prennent vie).
Bref, Lunar Park est brillant et me donne envie de lire le reste de l'oeuvre d'Ellis.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Bruce Tringale TOP 100 COMMENTATEURS sur 1 août 2013
Format: Poche
L'auteur d'American Psycho se met en scène dans une autofiction aux enjeux vertigineux et profondément angoissants .
Lorsque une " Rock star" de l'écriture décide d'abandonner sa vie dissolue pour tenter une rédemption en banlieue avec sa famille qui le hait , BEA croit trouver la paix . Il devra encore affronter ses démons .Littéralement . A mi chemin entre Elroy et Stephen King , BEA se met en scène sans aucune pudeur ni concession .

Il se décrit comme un homme hanté par un père tyrannique et négligent . Le même qu'il est devenu avec des enfants bourrés d'angoisses et de névroses . Alors qu' Ellis retombe dans la drogue et l'alcool , le voila pris d'étranges visions : son tueur en série de fiction , Patrick Bateman apparait devant chez lui ! Le mobilier de sa chambre se déplace ! Il reçoit des emails anonymes de son père décédé ! De nombreux animaux viennent mourir devant sa porte ! Et des meurtres directement inspirés d'American Psycho défraient la chronique . L’auteur sombre t'il dans la folie ? Ou est t'il victime d'un complot?

J'avoue qu'à certaines pages l'angoisse profonde de l'auteur m'est devenue irrespirable tant la prose d'Ellis tutoie comme personne la part d'ombre du lecteur . En cela , c'est un auteur qu'il serait facile de détester pour toucher là où cela fait mal à en crever .
Lire la suite ›
5 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Fraggle sur 12 janvier 2008
Format: Broché
J'ai lu un peu de tout comme avis sur Lunar Park. Certains sont choqués par le côté un peu trash du livre, soit-disant vulgaire. D'autres regrettent American Psycho ou Glamorama. D'autres encore portent le bouquin au pinacle, forcément Lunar Park est, parait-il, le meilleur ouvrage de 2005...
Ok...
Choquée, je ne l'ai pas été, j'ai même beaucoup aimé l'acidité mordante d'Easton Ellis, son côté "je raconte ça mais je m'en moque aussi et vas-y que je te pousse"... J'adore. Le portrait de cette societé bourgeoise malade de ses enfants, de ses rêves, bien caustique, j'adore.
Après, quand l'histoire vire au délire psychotique, je continue à aimer: le Terby qui prend vie, Bret qui croit être haï du chien, la maison qui pèle, j'adore (aussi) et en plus c'est très très bien écrit...

Pourtant, je ne mets que trois étoiles (enfin "que", tout est relatif!), parce que la fin m'a déçue. La force qui tend tout le livre s'épuise, le délire avec Neverland fatigue, le soit-disant exhorcisme ne colle pas avec ce que j'attendais, "trop de fantastique tue", j'aurais préferé rester dans la décompensation psychotique, les excès d'alcool, les excès tout court de ce personnage (autobiographique?) complètement ravagé, mais si "nous"...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?