Luther Vandross

Les clients ont également acheté des articles de

Keith Sweat
Rick James
Chic
Johnny Gill
René & Angela
Cameo
Babyface
Toni Braxton

Luther Vandross : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 358
Titre Album  

Image de Luther Vandross

Biographie

Né le 20 avril 1951 à New York, Luther Vandross prend des leçons de piano dès l'âge de trois ans.

Devenu un musicien professionnel prometteur, il est recruté par David Bowie pour devenir l'arrangeur musical de l'album et la tournée Young Americans en 1975. Il se lance dans une carrière solo en 1976 et connaît le succès avec l'album Never Too Much et le hit du même nom à l'automne 1981. Son style vocal tout en souplesse fait de lui l'un des principaux crooners soul des années 1980.

Il accompagne également les groupes Change et Gregg Diamond's Bionic Boogie à l'ère du disco. Sa voix très ... Lire la suite

Né le 20 avril 1951 à New York, Luther Vandross prend des leçons de piano dès l'âge de trois ans.

Devenu un musicien professionnel prometteur, il est recruté par David Bowie pour devenir l'arrangeur musical de l'album et la tournée Young Americans en 1975. Il se lance dans une carrière solo en 1976 et connaît le succès avec l'album Never Too Much et le hit du même nom à l'automne 1981. Son style vocal tout en souplesse fait de lui l'un des principaux crooners soul des années 1980.

Il accompagne également les groupes Change et Gregg Diamond's Bionic Boogie à l'ère du disco. Sa voix très demandée apparaît sur les disques de Bette Midler, Barbra Streisand, Carly Simon, Sister Sledge, Linda Clifford ou Roberta Flack.

Or et platine

En 1982, son titre For Ever, for Always, for Love est n°1 des charts R&B. La même année, Luther Vandross produit les albums Instant Love de Cheryl Lynn, Anyone Can See d'Irene Cara, et Jump to It d'Aretha Franklin. Il chante également pour Marcus Miller et avec Diana Ross.

En 1983, il obtient un nouveau n°1 R&B avec Busy Body, tout comme pour The Night I Fell in Love en 1985. Ses disques suivants sont dominés par des arrangements de synthétiseurs : Give Me the Reason en 1986 décroche le doublé de n°1 avec « Stop to Love ». Chacune de ses compositions font mouche : « She Won't Talk to Me » (n°3 en 1988), « Here and Now » (n°1, 1989) ; l'album Power of Love (1991) et le hit homonyme obtiennent le même score, ainsi que son duo avec Janet Jackson sur « The Best Things in Life Are Free » (1992).

En 1993, il crée son label LV Records et fait de Never Let Me Go et des reprises de Songs l'année suivante deux disques de platine. Il est sacré Meilleur chanteur de R&B aux Grammy Awards pour Your Secret Love (1996).

Nouveau départ

Après quinze années de bons et loyaux services pour Epic, Luther Vandross quitte le label en 1997, et passe chez Virgin pour I Know (1998, avec le hit « Are You Using Me » remixé par Masters At Work). En 2002, il apparaît aux côtés de Michael Jackson sur le titre « What More Can I Give » puis sort son dernier album studio Dance With My Father (2003), suivi de Live at Radio City Music Hall.

L'homme aux 25 millions de disques vendus et huit Grammy Awards obtenus s'éteint le 1er juillet 2005.

Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud

Né le 20 avril 1951 à New York, Luther Vandross prend des leçons de piano dès l'âge de trois ans.

Devenu un musicien professionnel prometteur, il est recruté par David Bowie pour devenir l'arrangeur musical de l'album et la tournée Young Americans en 1975. Il se lance dans une carrière solo en 1976 et connaît le succès avec l'album Never Too Much et le hit du même nom à l'automne 1981. Son style vocal tout en souplesse fait de lui l'un des principaux crooners soul des années 1980.

Il accompagne également les groupes Change et Gregg Diamond's Bionic Boogie à l'ère du disco. Sa voix très demandée apparaît sur les disques de Bette Midler, Barbra Streisand, Carly Simon, Sister Sledge, Linda Clifford ou Roberta Flack.

Or et platine

En 1982, son titre For Ever, for Always, for Love est n°1 des charts R&B. La même année, Luther Vandross produit les albums Instant Love de Cheryl Lynn, Anyone Can See d'Irene Cara, et Jump to It d'Aretha Franklin. Il chante également pour Marcus Miller et avec Diana Ross.

En 1983, il obtient un nouveau n°1 R&B avec Busy Body, tout comme pour The Night I Fell in Love en 1985. Ses disques suivants sont dominés par des arrangements de synthétiseurs : Give Me the Reason en 1986 décroche le doublé de n°1 avec « Stop to Love ». Chacune de ses compositions font mouche : « She Won't Talk to Me » (n°3 en 1988), « Here and Now » (n°1, 1989) ; l'album Power of Love (1991) et le hit homonyme obtiennent le même score, ainsi que son duo avec Janet Jackson sur « The Best Things in Life Are Free » (1992).

En 1993, il crée son label LV Records et fait de Never Let Me Go et des reprises de Songs l'année suivante deux disques de platine. Il est sacré Meilleur chanteur de R&B aux Grammy Awards pour Your Secret Love (1996).

Nouveau départ

Après quinze années de bons et loyaux services pour Epic, Luther Vandross quitte le label en 1997, et passe chez Virgin pour I Know (1998, avec le hit « Are You Using Me » remixé par Masters At Work). En 2002, il apparaît aux côtés de Michael Jackson sur le titre « What More Can I Give » puis sort son dernier album studio Dance With My Father (2003), suivi de Live at Radio City Music Hall.

L'homme aux 25 millions de disques vendus et huit Grammy Awards obtenus s'éteint le 1er juillet 2005.

Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud

Né le 20 avril 1951 à New York, Luther Vandross prend des leçons de piano dès l'âge de trois ans.

Devenu un musicien professionnel prometteur, il est recruté par David Bowie pour devenir l'arrangeur musical de l'album et la tournée Young Americans en 1975. Il se lance dans une carrière solo en 1976 et connaît le succès avec l'album Never Too Much et le hit du même nom à l'automne 1981. Son style vocal tout en souplesse fait de lui l'un des principaux crooners soul des années 1980.

Il accompagne également les groupes Change et Gregg Diamond's Bionic Boogie à l'ère du disco. Sa voix très demandée apparaît sur les disques de Bette Midler, Barbra Streisand, Carly Simon, Sister Sledge, Linda Clifford ou Roberta Flack.

Or et platine

En 1982, son titre For Ever, for Always, for Love est n°1 des charts R&B. La même année, Luther Vandross produit les albums Instant Love de Cheryl Lynn, Anyone Can See d'Irene Cara, et Jump to It d'Aretha Franklin. Il chante également pour Marcus Miller et avec Diana Ross.

En 1983, il obtient un nouveau n°1 R&B avec Busy Body, tout comme pour The Night I Fell in Love en 1985. Ses disques suivants sont dominés par des arrangements de synthétiseurs : Give Me the Reason en 1986 décroche le doublé de n°1 avec « Stop to Love ». Chacune de ses compositions font mouche : « She Won't Talk to Me » (n°3 en 1988), « Here and Now » (n°1, 1989) ; l'album Power of Love (1991) et le hit homonyme obtiennent le même score, ainsi que son duo avec Janet Jackson sur « The Best Things in Life Are Free » (1992).

En 1993, il crée son label LV Records et fait de Never Let Me Go et des reprises de Songs l'année suivante deux disques de platine. Il est sacré Meilleur chanteur de R&B aux Grammy Awards pour Your Secret Love (1996).

Nouveau départ

Après quinze années de bons et loyaux services pour Epic, Luther Vandross quitte le label en 1997, et passe chez Virgin pour I Know (1998, avec le hit « Are You Using Me » remixé par Masters At Work). En 2002, il apparaît aux côtés de Michael Jackson sur le titre « What More Can I Give » puis sort son dernier album studio Dance With My Father (2003), suivi de Live at Radio City Music Hall.

L'homme aux 25 millions de disques vendus et huit Grammy Awards obtenus s'éteint le 1er juillet 2005.

Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page