Amazon Rachète votre article
Recevez un chèque-cadeau de EUR 1,30
Amazon Rachète cet article
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Mémoires [Broché]

Jacques Delors
3.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)

Voir les offres de ces vendeurs.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 1,30
Vendez Mémoires contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 1,30, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Description de l'ouvrage

8 janvier 2004
Qui est vraiment l'homme qui refusa de se présenter à l'élection présidentielle de 1995, alors que tous les sondages le donnaient gagnant ? Pour la première fois Jacques Delors s'explique sur cette décision - unique dans notre vie politique. Ces Mémoires révèlent un parcours intellectuel, syndical et politique peu commun, dont l'originalité n'est pas étrangère à la popularité de Delors auprès de l'opinion française. Cadre à la Banque de France, alors qu'il rêvait de cinéma, de haute couture et de journalisme, militant syndicaliste, on le retrouve dans la coulisse de l'action gouvernementale, au Commissariat général au Plan, puis à Matignon comme conseiller du Premier ministre Jacques Chaban-Delmas et artisan de ce qu'on a appelé la Nouvelle Société. Après avoir enseigné à l'université, il sera élu au Parlement européen, et deviendra ministre des Finances de François Mitterrand, avant de se consacrer à l'Europe, à la tête de la Commission de Bruxelles pendant dix ans. Un quart de siècle après Monnet, Schuman et Spaak, Delors fait partie de cette deuxième génération de pères de l'Europe, celle de l'Union économique et monétaire et de la bataille pour l'Union politique. De l'euro, Schmidt et Giscard furent les précurseurs, Kohl et Mitterrand les parrains et Delors l'accoucheur. Bref, plusieurs vies, mais cependant une indéniable unité d'action et de pensée dans la trajectoire de cet homme atypique. Une leçon d'histoire par l'un de ses acteurs principaux. Cet ouvrage a été écrit en collaboration avec Jean-Louis Arnaud, écrivain et journaliste

Offres spéciales et liens associés


Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Amazon.fr

Nulle confidences déplacées, révélations ou règlements de comptes par la bande, ce n’est pas le genre de la maison. À 78 ans, Jacques Delors se peint tel qu’en lui-même, avec une grande simplicité et une extrême rigueur. Petit-fils de paysan, Jacques Delors a accédé au sommet de l’État en passant les concours de la Banque de France. Sa réputation de travailleur et d’homme intègre lui ont valu d’exercer les plus hautes fonctions : membre du cabinet Chaban-Delmas (1969-1972), ministre de l’Économie et des Finances de 1981 à 1984, président de la Commission européenne de 1985 à 1995. L’héritage de Delors est considérable. On lui doit le projet de la "nouvelle société" qui fit entrer la France dans une vraie modernité, (idée du SMIC, politique contractuelle dans le secteur public, formation permanente) et, au niveau européen, les notions de marché unique, d’espace sans frontière et de zone euro. Si le parcours politique de Delors est exemplaire, il n’en reste pas moins que l’homme se définit comme un timide, incapable d’endosser en politique une veste dans laquelle il ne se sentirait pas à l’aise. Les premières pages de ses Mémoires expliquent clairement son double refus d’accepter un rôle de Premier ministre en 1983 ou de devenir présidentiable en 1995 : "La plupart des hommes politiques se contemplent le soir dans leur miroir et se disent : je suis le meilleur ! Cela n’a jamais été mon cas…". Et cet homme, qui fait partie des plus grands serviteurs de l’État, d’avouer son "incapacité à se positionner en vedette".
À travers le parcours de Jacques Delors, ces 500 pages témoignent d’une certaine idée de la politique, plus morale que pugnace, plus partageuse qu’ambitieuse. Le cas Delors restera unique. Il est certainement le seul homme à avoir refusé le pouvoir suprême alors que les sondages le donnaient favori aux présidentielles. Modeste, atypique, clairvoyant, "mi-chrétien, mi-socialiste", comme il se définit lui-même, Jacques Delors demeure un homme de foi et de conviction. Ces 500 pages passionnantes, le roman fourmillant d’une vie, restent sobres et pudiques. C’est précisément ce qui les rend essentielles. --Denis Gombert

Quatrième de couverture

Qui est vraiment l'homme qui refusa de se présenter à l'élection présidentielle de 1995, alors que tous les sondages le donnaient gagnant? Pour la première fois Jacques Delors s'explique sur cette décision - unique dans notre vie politique.
Ces Mémoires révèlent un parcours intellectuel, syndical et politique peu commun, dont l'originalité n'est pas étrangère à la popularité de Delors auprès de l'opinion française. Cadre à la Banque de France, alors qu'il rêvait de cinéma, de haute couture et de journalisme, militant syndicaliste, on le retrouve dans la coulisse de l'action gouvernementale, au Commissariat général au Plan, puis à Matignon comme conseiller du Premier ministre Jacques Chaban-Delmas et artisan de ce qu'on a appelé la Nouvelle Société.
Après avoir enseigné à l'université, il sera élu au Parlement européen, et deviendra ministre des Finances de François Mitterrand, avant de se consacrer à l'Europe, à la tête de la Commission de Bruxelles pendant dix ans.
Un quart de siècle après Monnet, Schuman et Spaak, Delors fait partie de cette deuxième génération de pères de l'Europe, celle de l'Union économique et monétaire et de la bataille pour l'Union politique. De l' euro, Schmidt et Giscard furent les précurseurs, Kohl et Mitterrand les parrains et Delors l'accoucheur. Bref, plusieurs vies, mais cependant une indéniable unité d'action et de pensée dans la trajectoire de cet homme atypique.
Une leçon d'histoire par l'un de ses acteurs principaux.

Détails sur le produit

  • Broché: 511 pages
  • Editeur : Olivier Orban; Édition : Plon (8 janvier 2004)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2259192920
  • ISBN-13: 978-2259192927
  • Dimensions du produit: 25 x 15,2 x 3,6 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 164.643 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Commentaires en ligne 

4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
3.0 étoiles sur 5
3.0 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
5.0 étoiles sur 5 atypique homme et parcours 1 juillet 2009
Par Mottier
Format:Broché
Bon, ça vaut vraiment le coup cet achat pour se remettre dans les méandres de la politique et de l'esprit jeune de l'époque qui semble à des années lumières de celle d'aujourd'hui...
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
6 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 la mélancolie d'un "has not been" 4 juillet 2004
Par fawnes
Format:Broché
Chabaniste sous Chaban, socialiste sous Mitterrand, Jacques Delors, dont nul ne songe à nier les qualités d'expression littéraire, a toujours su se trouver du côté du manche. Il ne faut pas exagérer ses louvoiements poliiques: son anticommunisme et son anticégétisme sont chez lui des constantes aussi fortes que son catholicisme. Une réelle méconnaissance de la tradition laïque propre à la France l'a placé en porte à faux, et ses efforts pas toujours bien inspirés pour occuper le terrain médiatique en jouant du contre-emploi l'ont condamné, sans doute à un rôle de second plan. L'âge a fait le reste. Ses Mémoires révèlent un homme somme toute attachant, malgré sa vilaine habitude de faire passer ses convictions personnelles pour des évidences que seul un lecteur de mauvaise foi pourrait discuter. On ne peut à la lecture de Jacques Delors s'empêcher d'évoquer le proverbe juif: "Bien sûr, il faut qu'il y ait des prophètes: toute la difficulté est de séparer les vrais prophètes des faux"
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?