undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles37
4,1 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 11 juin 2014
Fan de post apocalyptique, il me manquait (entre autres!) le 2033 au tableau de chasse. C'est fait.
Par où commencer ? C'est russe, donc c'est foisonnant ! à la page 100, on a l'impression d'avoir déjà lu 2 romans !
C'est dans le métro, ce traitement est original et on se sert beaucoup du plan du Métro de Moscou !
C'est prenant et inquiétant ! J'ai beaucoup aimé même si, vers la fin, j'avais vraiment envie de sortir de là-dessous !
D'autres Post Ap à lire aussi : Une Seconde Après - Le Feu de Dieu - La Route - Je suis une Légende...
0Commentaire8 sur 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
La bêtise humaine et la haine ont anéanti toute vie en surface et les rares survivants se sont réfugiés dans les entrailles du métro de Moscou, construit par les Soviets à la gloire du peuple. Construit de main d'homme, ce dédale est vivant, c'est un golem moderne, mais dont les aspects malfaisants l'emportent, car il donne vie à des espèces mutantes dangereuses, tout en ressuscitant parmi ses habitants humains toutes les idéologies qui ont existé.

Le roman, malgré quels aspects des "Malheurs de Sophie" (le héros tombe de Charybde en Scylla), tient le lecteur en haleine jusqu'à la dernière page. Lugubre à souhait, il excite la curiosité du lecteur malgré un environnement bien monotone (un tunnel, une station et l'on recommence). Mais les ténèbres provoquent aussi, par la dialectique humaine, l'attrait de la lumière, la transcendance, le désir de rédemption et ce roman est aussi l'illustration d'une tentative avortée par le péché origninel de l'Homme, ici la vanité, l'ignorance, la colère,la peur.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 mars 2013
J'ai voulu lire le livre après avoir joué au jeu, que j'ai aussi adoré, et c'est une bonne surprise! Le livre est différent du jeu et est même plus intéressant. L'histoire est mieux décrite et Artyom rencontre bien plus de problèmes durant son périple ce qui rend le personnage plus intéressant. Je recommande au amateur du jeu et de récit post apocalyptique.
0Commentaire9 sur 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 février 2016
Une lecture pénible pour ce premier tome d'un récit post apocalyptique russe (2034 pour la suite).

Artyom vit sous terre depuis que les radiations ont condamné la surface. Pour les hommes certes, mais les mutants ont pris le pouvoir et menacent l'intégrité de la dernière arche de l'humanité, le métro de Moscou. Informé d'un danger imminent, Artyom doit partir en quête. Rejoindre la célèbre Polis pour délivrer un message et peut-être les sauver tous. Il devra au mépris du danger traverser de nombreuses stations aux régimes politiques aussi divers qu'étranges sans compter leurs occupants.

La succession des différents régimes politique ont certes, une valeur pour ce que veut véhiculer l'auteur sur les travers humains mais ils ont du mal à passer en matière de crédibilité.
Le héros passe son temps à être sauvé par foule d'intervenants alors qu'il devrait être mort et même pas enterré cent fois déjà.
Le voyage lui-même manque de conviction et surtout de cette énergie qui fait un bon road movie, une bonne quête, un bon bouquin du genre quoi. Sans compter qu'on a l'impression qu'il passe des mois à voyager entre des stations qui ne devraient être espacées que de quelques centaines de mètres.
La valeur énergétique du champignon, élément de base depuis plusieurs décennies, à peine plus qu'une bonne salade verte (sans sauce bien sûr). Parfait pour le thé, mais pour nourrir les cochons, ils devraient tous être morts de faim là-dedans...
C'est répétitif, lourd, c'est parfait pour une adaptation en jeu vidéo (tiens, ça été fait) mais à lire, franchement pénible et toujours cette touche mystico-ésotérique qui nous pourrit tout bon récit post-apocalyptique.
Impossible de s'attacher au héros, impossible de s'attacher aux personnages secondaires qui disparaissent plus vite qu'une larme de femme en enfer. Mesdames, d'ailleurs, n'espérez pas trouver un modèle dans ce livre ou même simplement un personnage féminin consistant.

Au final, je me suis profondément ennuyé, comme le héros j'ai fait un voyage interminable et je vais spoiler, attention : Pour rien.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
VINE VOICEle 28 juin 2014
A la lecture de ce livre, on espère que cela n'arrivera jamais! On plonge ici dans une société humaine post catastrophe (guerre nucléaire), où les humains se sont regroupés dans le métro... Les mêmes choses qui avaient lieu en surface on lieu ici: clans, guerres, vols... la vie n'est vraiment pas simple! Ils sont aussi régulièrement attaqué par des "mutants" qui viennent de la surface... Le livre suit Artyom, jeune homme né dans le métro, et qui va voyager au gré de ses aventures un peu partout, dans toutes les factions (politiques, religieuses...). J'ai eu du mal à lâcher le livre, malgré quelques passages un peu longs et répétitifs par moment. La fin est surprenante!
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 janvier 2015
j'ai mis un peu de temps à rentrer dans l'histoire et puis... je ne me suis plus arrêté
un peu complexe tous ces noms Russes de station de métro, un conseil, imprimer une petite carte pour vous situer pendant le récit.
si vous aimez les post Ap il faut le lire !
11 commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 mai 2013
J'ai mis 4 étoiles comme j'aurais pu en mettre 5.
Ce livre vous transporte dans un univers post-apocalyptique très intéressant. A mon avis ce livre n'aurait pas souffert d'être 10-20% moins long, même s'il ne traîne pas en longueur. On ne s'ennuie pas, on accroche bien, et quelques chapitres (le 13e par exemple) sont si prenants qu'on a de la peine à reposer le livre.
Je ne regrette clairement pas l'achat, et je viens de me lancer dans la lecture de Metro 2034.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 juin 2014
D'aucuns diront parcours initiatique et spirituel, je confirme ! En choisissant ce bouquin, je m'étais demandé si j'avais fait le bon choix car un récit qui se situe dans le métro moscovite avec des noms de stations à rallonge ....skaya ne pouvait être qu'ennuyeux. Et puis petit à petit, on passe outre ces difficultés " linguistiques" et l'intrigue devient géniale. Quant à la chute ....apocalyptique ! A lire et a relire !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 avril 2013
Ce livre a une ambiance unique. On suit les aventures du héros sans jamais s'ennuyer et toujours avec la curiosité de savoir quels sont les nouveaux habitants qui habitent le metro. Lorsque la fin arrive, on regrette de quitter Artyom et pour ma part j'espère le retrouver dans Metro 2034...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 décembre 2013
On est ici dans bien plus que de la science-fiction, Dmitry Glukhovsky nous montre une réflexion philosophique et même politique. On traverse aussi par sous-entendus plusieurs morceaux de l'histoire de Russie. Je le recommande à tous malgré qu'il soit parfois un peu long.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,73 €
27,00 €