undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

29
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
24
4 étoiles
5
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Mötley Crüe: The dirt
Format: BrochéModifier
Prix:36,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

6 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
592 pages après avoir ouvert ce pavé à sensations, une seule question tarraude votre esprit : comment est-il possible que ces gars soient encore en vie ?

Très bien écrit au fil de ses presque 600 pages, en suivant la chronologie du groupe vu alternativement de leur quatre points de vue à tour de rôle (structure très judicieuse du livre, qui permet de se forger un avis personnel et de bien connaître les membres à travers leur vision respective du groupe et de leur histoire), et additionnellement de ceux des "satellites" gravitant autour du groupe.

Alors oui : une question saute à l'esprit : comment ont-ils survécu après une telle débauche d'alcool et de drogues ?!!! Depuis leurs débuts "trash" sous le seuil de pauvreté jusqu'aux manoirs et voitures de sport, en passant par les kilomètres de groupies passées à la casserole, les montagnes de drogues en tous genres, sniffées, fumées, piquées, gobées, des tragédies et des remises sur les rails, les innombrables anecdotes parfois (souvent) surréalistes - ainsi que par de belles introspections des membres - on apprend à connaître les facettes de Mötley Crüe sous un jour nouveau... et encore pire que la rumeur !

Bref, voici un bel et riche ouvrage, écrit (dicté) par les membres eux-mêmes. Un seul point faible, inhérent surtout à la nature même des quatre furieux : au bout d'un moment on peut se lasser légèrement de la récurrence de cette énumération de décadence, mais bon, il y a fort heureusement plus à se mettre sous la dent que des brochettes de nanas et des fix à tout-va.

Et puis on réalise aussi, en plus de faire connaissance avec l'univers complet du Sunset Strip de Los Angeles à l'époque (la cours des miracles !), que finalement le Crüe n'a pas sorti tant que ça d'albums, et qu'au-delà d'avoir bâti sa réputation de bad boys sulfureux sur leurs quatre cent coups de toutes tailles, ils sont l'incarnation-même du concept "sex, drugs & rock'n'roll". Dans cette tornade de débauche, on appréciera aussi de les voir s'être repris, et, totalement clean, d'avoir accouché de leur oeuvre maîtresse (Dr Feelgood).

Cette bio étant à ranger aux cotés de celles de Guns'n'Roses et Ozzy, bien entendu.

Sulfureux et déjanté...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
20 sur 24 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 18 juin 2007
Considérée, à juste titre, comme la biographie rock la plus explosive qui n'ait jamais été écrite, The Dirt, est une véritable bible pour tout rocker qui se respecte.

À la lecture du livre, on en vient à se demander par quel miracle les quatre membres sont encore en vie après tout ce qu'ils ont bu, se sont injectés ou ont baisé. Mais au final, The Dirt ne se résume pas à une accumulation de défonces, c'est aussi un livre-confession où chaque membre se livre à caeur ouvert, dévoilant progressivement ses blessures intimes et ses sentiments les plus personnels.

Sur le papier, l'histoire de Mötley Crüe est une véritable saga hollywoodienne classée X, pleine de bruit, de fureur, de cocaïne, de Jack Daniel's, de parties de jambes en l'air, de voitures de sport fracassées, de drames terrassant, de relations humaines tourmentées, de chambres d'hôtel dévastées et de plaisanteries outrancières.

Souhaitons donc qu'avec cette providentielle sortie française de The Dirt et sa version pour le grand écran, programmée pour 2008 (on parle de Christopher Walken dans le rôle d'Ozzy et Val Kilmer dans celui de David Lee Roth), la réputation de l'entité Mötley Crüe puisse finalement dépasser la popularité de ses musiciens séparément.
review image
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
J'ai toujours détesté ce groupe "CULte". Pourquoi m'être procuré ce bouquin alors !? Serais-je devenu fou...? A la lecture de "Dirt" une chose est sûr: La plus part de ses membres le sont.
Décadent, stupide, outrancier, complêtement dérangé et plus encore dangereux, les 4 de Los Angeles nous plongent en 600 pages dans un tourbillions Rock'n Roll ou l'on y croise une quirielle de monstres dans un déluge de comptes rendus des plus sallace (sexe orgiaque, défonce). Frasques des plus sordides de nos Rock Stars préférées dont les neurones ont disjonctées il y a déjà longtemps (Ozzy en tête). Vous y croiserez aussi une ribambelle de fantomes, de morts prématurés, de filles aussi légères que leurs cerveaux est vide (mais pas leurs entres jambes). Et puis bien sûr ! Tous ceux qui ont bercés nos années Hard des 80: Un jeune Blackie plutôt Bad guy, David lee Roth en special guest opportuniste de la maison Motley (la vraie), ou Dickinson quasiment Cocufié, et tellement d'autres choses toutes aussi croustillantes ... Dégeulasses.
Ce livre est à lire avec des gants et un seau pas trop loin. On ne sort pas totalement indemne d'un tel récit puisqu'il bouscule à chaque page, comme aucun autre livre (excepté "la vie sexuelle de Catherine M"), notre rationnelle imagination .
Hallucinant et captivant, pas sûr ensuite que vous écoutiez vos albums fétiches de l'époque de la même façon . 20/20
88 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Imaginez,,,,imaginez une mare, une mare de sperme, d alcool, de m*** et de crachats à la surface de laquelle flotterait pèle mêle seringues, cuillères, petites culottes sans âge et divers débits de toutes sortes. Prenez maintenant le bouquin qui nous occupe aujourd'hui, le pavé plutôt, et jetez le dedans, ouioui jetez ce pavé dans la mare et délectez vous des éclaboussures qui ne manqueront pas de vous recouvrir, ce n est qu'un avant gout de ce qui vous attend a la lecture de The Dirt, traduit par « la crasse » dans la préface, mais dont finalement le titre original est resté dans l'édition française. « La crasse » donc, c'est le quotidien de Nikki Sixx, Tommy Lee, Vince Neil et Mick Mars, en un mot, le quotidien de Motley Crue dès ses débuts.

Ce livre c'est donc une bio de Motley Crue écrite à 4 mains et chronologiquement par les principaux intérressés vous dites vous ? mouais, au détail près que quelques membres de l'entourage du groupe y vont aussi parfois de leurs petits souvenirs, histoire de lier vraiment les faits entre eux et, peut être, de pallier à certains trous de mémoire collective des 4 rock stars. Une bio donc ? un peu court quand même de résumer ainsi le bouquin, oui c'est une bio s'il faut vraiment lui trouver une catégorie, mais ce Dirt est bien plus que cela, c'est une expérience hallucinée vécue à la vitesse du son et de la lumière, un catalogue de tous les clichés du rock, du sex et, évidemment des drugs. La mort rode à presque toutes les pages, toujours prématurée, vite on vous dit, tout se fait vite et sans regard dans le rétro, entre les tragédies que traverse le playboy Vince Neil (décés de sa fille de 4 ans, responsable d'un accident de la route dans lequel un de ses plus proche ami trouvera la mort), les overdoses à répétitions de Nikki Sixx et bien d'autres fantômes encore. Le rêve rock hollywoodien de nos quatres amis (pas forcément toujours très heureux d'être enfin réunis) tourne peu à peu au cauchemard le plus sordide et les villas hollywoodiennes démesurées, les filles faciles à la pelle, les voitures de réves et les montagnes de coke ont de plus en plus de mal à dissimuler le malaise morbide dans lequel plongent tous les protagonistes de cette histoire.

Ce qui rend d'autant plus poignant ce témoignage qui démystifie quand même beaucoup les retombées de la renommée, c'est qu'après des années à foncer tête baissée dans toutes les spirales les plus infernales que l'on puisse imaginer (drogues, alcools, et bien d'autres encore), le temps aidant, le temps passant et la maturité gagant inexorablement, chaque membre se livre à coeur ouvert, dévoilant progressivement ses blessures intimes et ses sentiments les plus personnels. A l'approche de la quarantaine, donc vers la fin du bouquin, on sent un besoin général de normalité, de ralentir la cadence, de stabilité et...de vie finalement.

En refermant le bouquin, certains se souviendront surtout des horreurs et des scandales qui en imprégnent chaque page. D'autres des tragédies et de la manière dont elles ont été surmontées par l'un ou l'autre des membres du Crue, d'autres encore se régaleront des anecdotes (auxquels on n'a aucune raison de ne pas croire tant tout est hors norme dans l'histoire du groupe) pas toujours très reluisantes, concernant Ozzy Osbourne, Axl rose ou, plus drôle encore, Bruce Dickinson, la voix de la vierge de fer. Enfin, certains y verront surtout l'histoire de 4 hommes qui, revenus de tout et ayant tout connu, se posent enfin pour regarder un instant en arrière et gouter au plaisir simple d'être toujours de ce monde...

CREW.KOOS
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
9 sur 11 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 30 septembre 2007
Bio exceptionnelle des rois du Hard US made in California. Des anecdotes, des récits vus de l'intérieur du groupe, des tonnes de révélations pour tous les fans des CRUE ! La traduction en français était attendue par tous !! Un pavé de 600 pages ! Vous saurez tout ce qu'il vous a échappé sur Vince, Tommy, Mick et Nikki. Un régal !!!!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 11 septembre 2014
Triste d'en arriver là, mais il y a un peu de ça dans la vie des groupes, et malheureusement, on doit admettre que les bonnes musiques ont presque toujours été influencer par la drogue...c'est n'est pas une pub, mais regardez et écouter les Mötley et vous le comprendrez !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
11 sur 14 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
On l'aura compris : la traduction française de The Dirt était attendue. C'est désormais chose faite et les critiques de Rock & Folk vont devoir revoir leur copie : non, les rockeurs les plus dégenérés, les plus outranciés, les plus scandaleux qui n'aient jamais existé ne s'appelent pas Keith Richards, Iggy Pop, Axl Rose ni Marilyn Manson, mais bel et bien Nikki Sixx, Tommy Lee, Vince Neil et Mick Mars. A une époque où le heavy metal était roi, le Crüe était la confrérie de princes décadents la plus ravagée qui soit. Cependant, derrière toute la gloire qu'on pouvait voir dans les photos de Hard Rock Magazine se cachait plus de désespoir, d'excès et de violence qu'on aurais jamais pu imaginer. Nikki Sixx semblait vraiment être le mec le plus cool qui soit dans les photos de pochette, mais quand on lit qu'il ne pouvais pas s'empêcher de s'envoyer un fix d'héro même pas vingt-quatre heures après avoir été cliniquement mort d'overdose pendant plusieures minutes, le cool laissse la place au glauque le plus sordide. Vince Neil semblait être l'homme à femmes le plus branché d'Hollywood, mais quand on lit comment une virée en voiture en état d'ébriété avancée s'est terminée en tragédie, on ne sourit plus du tout. Des exemples lugubres de ce genre, ce bouquin en contient à chaque page. C'est le rêve rock hollywoodien qui tourne au cauchemard. Toute la gloire et la décadence du Crüe est contenue dans ces pages et ce qui peut ressembler à un tas d'ordures tout juste bon pour le tabloïde s'avère être une experience humaine d'une intensité rare. Bien sûr, les membres du Crües ne sortent pas forcément grandis de cette histoire. En fait, arrivés à la dernière page, on occille entre mépris, pitié et admiration. N'empêche, ce bouquin ridiculise les anecdotes des divers Stones, Led Zep et Stooges. Les véritables Mémoires de l'Enfer, ce n'est pas dans l'autobiographie de Marilyn Manson qu'on les trouve. C'est dans The Dirt.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
L'histoire de Motley des débuts à 2001 écrite à plusieurs plumes dont celles de Nikky/Tommy/Vince/Mick, mais aussi John Corabi/Doc Mc Guee et bien d'autres. Les frasques bien sûr, mais aussi des moments intimes, durs, tendres, l'envers du décor et les révélations sans complaisances d'un groupe des plus sulfureux! Vivement la suite .... s'il y a une un jour!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 4 novembre 2012
Je suis une "fan finie" de Mötley Crüe depuis mon adolescence (j'ai maintenant 36 ans). J'ai littéralement dévoré cette biographie! Je savais que le groupe avait eu une vie rock'n'roll, mais jamais à ce point-là... Je conseille fortement ce livre aux vrais fans qui veulent tout connaître de leur groupe favori. Bonne lecture!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 3 février 2014
une des meilleure bio du rock... tellement bon que Hollywood souhaite en faire un film.
petit regret: comme chaque musicien parle de l'histoire du groupe la lecture a quelques longueurs, mais rien de grave il y a des annecdotes et des situations cocasses a chaques pages..... bonne lecture!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé

The Dirt: Confessions of the World's Most Notorious Rock Band
The Dirt: Confessions of the World's Most Notorious Rock Band de Tommy Lee (Broché - 9 juillet 2002)
EUR 13,57

Motörhead : La Fièvre de la ligne blanche
Motörhead : La Fièvre de la ligne blanche de Lemmy Kilmister (Broché - 28 juin 2004)
EUR 30,00