M83

Les clients ont également acheté des articles de

Kavinsky
Daft Punk
Ramin Djawadi
Hans Zimmer
Metronomy
Lykke Li
Angus and Julia Stone
Coldplay

Top albums (Voir les 13)


Voir les 13 albums de M83

M83 : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 191
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de M83
Fourni par l'artiste ou son représentant

Dernier Tweet


Biographie

En 1999, Anthony Gonzalez et Nicolas Fromageau, deux étudiants originaires d'Antibes (France) passionnés de musiques électroniques et de rock, forment un duo baptisé M83. Ensemble, ils sortent plusieurs maquettes puis finissent par signer un contrat avec le label parisien Goom en 2001. Il sortent alors leur premier album, homonyme, cette même année, mais celui-ci demeure assez confidentiel.

C'est deux ans plus tard, avec leur deuxième album, intitulé Dead Cities, Red Seas ... Lire la suite

En 1999, Anthony Gonzalez et Nicolas Fromageau, deux étudiants originaires d'Antibes (France) passionnés de musiques électroniques et de rock, forment un duo baptisé M83. Ensemble, ils sortent plusieurs maquettes puis finissent par signer un contrat avec le label parisien Goom en 2001. Il sortent alors leur premier album, homonyme, cette même année, mais celui-ci demeure assez confidentiel.

C'est deux ans plus tard, avec leur deuxième album, intitulé Dead Cities, Red Seas & Lost Ghosts que M83 fait parler de lui. Le disque, entre electro, ambient très atmosphérique, pop et shoegazing (style de rock abrasif et torturé datant de la fin des années 80) connaît un vif succès en France, mais aussi à l'étranger, où le duo commence à s'exporter, notamment aux Etats-Unis...

M83 : du duo au solo

Alors que M83 est véritablement lancé dans sa carrière, Nicolas Fromageau décide de quitter le navire afin de poursuivre sa carrière en solo... Cela n'empêche pas Anthony Gonzalez de continuer l'aventure seul. Un deuxième album, baptisé Before the Dawn Heals Us, sort en janvier 2005. Le disque, plus rock, aux contours plus abrasifs, connaît un joli succès, autant en Europe qu'aux Etats-Unis. Suite à cet album sort en 2007 une compilation initiée par Anthony Gonzalez, intitulée Digital Shades, Vol. 1. Ce florilège ambient est inspiré, selon les dires du musiciens, par Brian Eno et Krautrock.

Puis Anthony Gonzalez, alias M83, revient en avril 2008 chez Labels avec un nouvel opus, Saturdays = Youth. Produit par Ewan Pearson (The Rapture, Ladytron) et Ken Thomas (Sigur Rós, The Sugarcubes, Cocteau Twins ou encore Suede), ce disque étoffe encore un peu plus la musique de M83, explorant ici tant la dream pop synthétique que le shoegazing cher à Anthony Gonzalez.

Après une tournée en compagnie de Kings of Leon, The Killers et Depeche Mode, Anthony Gonzalez s'installe à Los Angeles d'où il s'attelle à l'enregistrement de son sixième opus. Coproduit par Justin Meldal-Johnsen et mixé par Tony Hoffer, le pléthorique Hurry Up, We're Dreaming! voit le jour en octobre 2011. Le frère du compositeur, Yann Gonzalez, apporte sa touche, ainsi que Zola Jesus sur « Intro » et Brad Laner (« Splendor »). Le double album porté par le single « Midnight City », oscillant entre electro pop rêveuse et secousses rock emballées dans des sonorités eighties, est encensé par la presse jusqu'au Royaume-Uni et outre-Atlantique où M83 fait partie des musiciens français très appréciés. 

M83 marche sur les traces du Vangelis de Blade Runner (1979) ou sur celles de Marc Streitenfeld pour Prometheus (2012), en composant en 2013 la bande originale du film de science-fiction Oblivion. Sur ce score, il collabore pour plusieurs titres avec Joseph Trapanese, déjà présent avec Daft Punk sur Tron: Legacy en 2010. Copyright 2014 Music Story Arnaud de Vaubicourt

En 1999, Anthony Gonzalez et Nicolas Fromageau, deux étudiants originaires d'Antibes (France) passionnés de musiques électroniques et de rock, forment un duo baptisé M83. Ensemble, ils sortent plusieurs maquettes puis finissent par signer un contrat avec le label parisien Goom en 2001. Il sortent alors leur premier album, homonyme, cette même année, mais celui-ci demeure assez confidentiel.

C'est deux ans plus tard, avec leur deuxième album, intitulé Dead Cities, Red Seas & Lost Ghosts que M83 fait parler de lui. Le disque, entre electro, ambient très atmosphérique, pop et shoegazing (style de rock abrasif et torturé datant de la fin des années 80) connaît un vif succès en France, mais aussi à l'étranger, où le duo commence à s'exporter, notamment aux Etats-Unis...

M83 : du duo au solo

Alors que M83 est véritablement lancé dans sa carrière, Nicolas Fromageau décide de quitter le navire afin de poursuivre sa carrière en solo... Cela n'empêche pas Anthony Gonzalez de continuer l'aventure seul. Un deuxième album, baptisé Before the Dawn Heals Us, sort en janvier 2005. Le disque, plus rock, aux contours plus abrasifs, connaît un joli succès, autant en Europe qu'aux Etats-Unis. Suite à cet album sort en 2007 une compilation initiée par Anthony Gonzalez, intitulée Digital Shades, Vol. 1. Ce florilège ambient est inspiré, selon les dires du musiciens, par Brian Eno et Krautrock.

Puis Anthony Gonzalez, alias M83, revient en avril 2008 chez Labels avec un nouvel opus, Saturdays = Youth. Produit par Ewan Pearson (The Rapture, Ladytron) et Ken Thomas (Sigur Rós, The Sugarcubes, Cocteau Twins ou encore Suede), ce disque étoffe encore un peu plus la musique de M83, explorant ici tant la dream pop synthétique que le shoegazing cher à Anthony Gonzalez.

Après une tournée en compagnie de Kings of Leon, The Killers et Depeche Mode, Anthony Gonzalez s'installe à Los Angeles d'où il s'attelle à l'enregistrement de son sixième opus. Coproduit par Justin Meldal-Johnsen et mixé par Tony Hoffer, le pléthorique Hurry Up, We're Dreaming! voit le jour en octobre 2011. Le frère du compositeur, Yann Gonzalez, apporte sa touche, ainsi que Zola Jesus sur « Intro » et Brad Laner (« Splendor »). Le double album porté par le single « Midnight City », oscillant entre electro pop rêveuse et secousses rock emballées dans des sonorités eighties, est encensé par la presse jusqu'au Royaume-Uni et outre-Atlantique où M83 fait partie des musiciens français très appréciés. 

M83 marche sur les traces du Vangelis de Blade Runner (1979) ou sur celles de Marc Streitenfeld pour Prometheus (2012), en composant en 2013 la bande originale du film de science-fiction Oblivion. Sur ce score, il collabore pour plusieurs titres avec Joseph Trapanese, déjà présent avec Daft Punk sur Tron: Legacy en 2010. Copyright 2014 Music Story Arnaud de Vaubicourt

En 1999, Anthony Gonzalez et Nicolas Fromageau, deux étudiants originaires d'Antibes (France) passionnés de musiques électroniques et de rock, forment un duo baptisé M83. Ensemble, ils sortent plusieurs maquettes puis finissent par signer un contrat avec le label parisien Goom en 2001. Il sortent alors leur premier album, homonyme, cette même année, mais celui-ci demeure assez confidentiel.

C'est deux ans plus tard, avec leur deuxième album, intitulé Dead Cities, Red Seas & Lost Ghosts que M83 fait parler de lui. Le disque, entre electro, ambient très atmosphérique, pop et shoegazing (style de rock abrasif et torturé datant de la fin des années 80) connaît un vif succès en France, mais aussi à l'étranger, où le duo commence à s'exporter, notamment aux Etats-Unis...

M83 : du duo au solo

Alors que M83 est véritablement lancé dans sa carrière, Nicolas Fromageau décide de quitter le navire afin de poursuivre sa carrière en solo... Cela n'empêche pas Anthony Gonzalez de continuer l'aventure seul. Un deuxième album, baptisé Before the Dawn Heals Us, sort en janvier 2005. Le disque, plus rock, aux contours plus abrasifs, connaît un joli succès, autant en Europe qu'aux Etats-Unis. Suite à cet album sort en 2007 une compilation initiée par Anthony Gonzalez, intitulée Digital Shades, Vol. 1. Ce florilège ambient est inspiré, selon les dires du musiciens, par Brian Eno et Krautrock.

Puis Anthony Gonzalez, alias M83, revient en avril 2008 chez Labels avec un nouvel opus, Saturdays = Youth. Produit par Ewan Pearson (The Rapture, Ladytron) et Ken Thomas (Sigur Rós, The Sugarcubes, Cocteau Twins ou encore Suede), ce disque étoffe encore un peu plus la musique de M83, explorant ici tant la dream pop synthétique que le shoegazing cher à Anthony Gonzalez.

Après une tournée en compagnie de Kings of Leon, The Killers et Depeche Mode, Anthony Gonzalez s'installe à Los Angeles d'où il s'attelle à l'enregistrement de son sixième opus. Coproduit par Justin Meldal-Johnsen et mixé par Tony Hoffer, le pléthorique Hurry Up, We're Dreaming! voit le jour en octobre 2011. Le frère du compositeur, Yann Gonzalez, apporte sa touche, ainsi que Zola Jesus sur « Intro » et Brad Laner (« Splendor »). Le double album porté par le single « Midnight City », oscillant entre electro pop rêveuse et secousses rock emballées dans des sonorités eighties, est encensé par la presse jusqu'au Royaume-Uni et outre-Atlantique où M83 fait partie des musiciens français très appréciés. 

M83 marche sur les traces du Vangelis de Blade Runner (1979) ou sur celles de Marc Streitenfeld pour Prometheus (2012), en composant en 2013 la bande originale du film de science-fiction Oblivion. Sur ce score, il collabore pour plusieurs titres avec Joseph Trapanese, déjà présent avec Daft Punk sur Tron: Legacy en 2010. Copyright 2014 Music Story Arnaud de Vaubicourt


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page