Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Ajoutez à votre liste d'envies
MTV Unplugged In New York
 
Agrandissez cette image
 

MTV Unplugged In New York

4 juin 2007 | Format : MP3

EUR 5,19 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 6,99 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.
Titre
Durée
Popularité  
30
1
3:37
30
2
4:13
30
3
4:37
30
4
4:20
30
5
3:40
30
6
2:53
30
7
3:16
30
8
3:44
30
9
4:01
30
10
3:38
30
11
3:26
30
12
2:55
30
13
4:23
30
14
5:08

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 30 mars 2004
  • Date de sortie: 9 juillet 1993
  • Label: Universal Music Division Polydor
  • Copyright: (C) 1994 Geffen Records Inc.
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 53:51
  • Genres:
  • ASIN: B0025AI9EM
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (53 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 225 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne 

4.8 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

15 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile  Par vincent_33 sur 30 janvier 2005
Format: CD
Deux mois après la sortie du très controversé « In utero » qui, comme un pied de nez à la propreté et au succès commercial de « Nervermind », ramenait Nirvana vers quelque chose de plus brut, de plus sale, le groupe se rendait à New York, dans les studios d'MTV pour y enregistrer un concert... acoustique, aussi surprenant que cela puisse paraître. Difficile alors d'imaginer le groupe en configuration acoustique interprétant ses titres à l'origine aussi saturés que braillards. Le résultat dépassa toutes les espérances. Nirvana allaient ce soir là donner un concert feutré de toute beauté. Souvent accompagné du violoncelle de Lori Goldston, le groupe offre à son public quatorze titres dépouillés au service de la voix brisée de Cobain. Un Cobain que l'on sent ici plus que jamais à nu, lui qui six mois plus tard se donnerait la mort, devenant bien malgré lui l'icône d'une génération, un Cobain qui sur « Pennyroyal tea », « Something in the way » ou « Where did you sleep last night » devient pour moi, pour la première fois réellement touchant, un Cobain que l'on découvre plaisantant entre les morceaux,... Et plus le concert avance, meilleurs les titres sont, notamment ces trois reprises absolument irrésistibles des Meat Puppets en compagnie des frères Kirkwood. Les reprises sont ici nombreuses puisqu'en plus des trois titres des Meat Puppets, le groupe s'attaque également au « Jesus doesn't want me for a sunbeam » des Vaselines, au « The man who sold the world » de David Bowie, et au magnifique « Where did you sleep last night » de Huddie Ledbetter.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
13 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile  Par "danichel" sur 26 janvier 2003
Format: CD
La renomée de Nirvana n'est plus a faire et le MTV Unplugged restera, sans conteste, un des plus beaux "au revoir" du groupe. Avant sa mort tragique, Kurt Cobain et son groupe nous offre un concentré d'émotions, une beauté musicale retransmise par un son acoustique: le public laisse part au silence et se noie dans l'émotion que diffuse Kurt, musicalement et humainement. Le meilleur album jamais réalisé par celui qui n'aurait jamais due nous quitter aussi tot...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile  Par berardgrunge sur 30 avril 2002
Format: CD
Encore une facette d'un groupe atypique qui a marqué de son empreinte l'histoire du rock en particulier et de la musique en général! Concert acoustique donné à New York pour le compte de la chaîne MTV, cet album va en bluffé plus d'un par sa qualité! Il permettra aussi d'élargir le public de Nirvana avec une musique qui à l'accoutumée est peu abordable! Délaissant son son alternatif pour un plus acoustique, Cobain va avec des mélodies imparables et une voix émouvantes mettre à genoux son auditoire! Ce disque est une pure merveille!!!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Bruce Tringale TOP 100 COMMENTATEURS sur 5 avril 2014
Format: CD
Il y a 20 ans, jour pour jour Kurt Cobain disait une dernière fois qu'il ne s'aimait pas.
De l'exterieur il avait tout : une gueule d'ange, femme et enfant, du pognon et la vénération de millions de fans au travers le monde. Cobain pendant deux ans avait réalisé un exploit comme nul autre avec les Beatles : parvenir à introduire un disque de rock qui plairait même à ceux qui n'en écoutait pas ! Rappelons quand même que Nevermind nous débarrassa entre autre de Michael Jackson !

Ecrire sur l'Unplugged est difficile; c'est comme trouver quelque chose d'original à dire sur Abbey Road,The Dark Side Of The Moon Experience ou Never Mind The Bollocks, Here'S The Sex Pistols.

Mais tu le vaux bien, Kurt. Ce disque, c'est l'adieu à ton public, un adieu bien plus beau,plus fort que ta lettre pleurnicharde.
Une scène disposée de bougies comme pour une élégie funèbre, les yeux fermés pendant tout le concert, et des chansons ne parlant que de mort, de regret et de trahison. Nevermind avait fait de toi un millionnaire. Mais ce soir là tu étais habillé avec un chandail bon pour aller jeter les poubelles.
Lire la suite ›
4 Commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile  Par Lightbulb TOP 1000 COMMENTATEURS sur 3 janvier 2005
Format: CD
C'est en passant l'épreuve périlleuse du concert acoustique, qu'on peut juger plus précisément des qualités intrinsèques d'un groupe et de ses compos. Logique puisqu'en "Unplugged", point de superflu, de saturations cradingues sur les grattes, de nappes de synthés ou autres effets arrangeant miraculeusement la musique.
Les détracteurs de Nirvana et Kurt Cobain ont du ainsi se frotter les mains lorsqu'on leur annonca qu'ils préparaient un show à base de guitares acoustiques, Violoncelle et autres Accordéons.
On pouvait d'ailleurs, honnêtement, douter du résultat, au vue de l'énergie du groupe, qu'on imaginait difficile à adapter à cet exercice de style.
Kurt, Dave, Pat, Krist et leurs invités balayent tous ces doutes en 14 titres éthérés, touchants, qui expriment parfaitement l'état d'esprit dans lequel se trouvait Kurt lors de son enregistrement.
Qu'il s'agisse des classiques "Come as you are", "Polly", "All Apologies", "On a Plain", ou des reprises, très surprenantes et innattendues,(Bowie, Meat Puppets -exceptionnel "Lake of Fire"-, Vaselines et même le bluesman Leadbelly) on reste scotché par cet homme au coeur et à la voix blessés, qui concentre sur lui l'émotion des chansons, bien accompagné par Novoselic, qui troque sa basse pour un accordéon sur une reprise des Vaselines, Grohl, pour une fois discret, mais efficace derrière ses futs, Pat Smear, qui assure la seconde guitare et appuye parfaitement Kurt, mais aussi une violoncelliste, et les guitaristes du groupe Meat Puppets, qui sont aux guitares sur leurs propres reprises.
Le final désormais culte "Where did you sleep last night", ferme l'ouvrage de la plus belle mais aussi la plus douloureuse façon qui soit.
Un album inévitable, un témoignage cultissime de l'histoire du rock.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Les images de produits des clients

Commentaires client les plus récents

Rechercher

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique