Magic System

Top albums (Voir les 16)


Voir les 16 albums de Magic System

Magic System : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 254
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de Magic System
Fourni par l'artiste ou son représentant

Dernier Tweet


Biographie

Avec Toutè Kalé, son sixième album, Magic System, joue à la fois sur ses fondamentaux et nous embarque vers des terres musicales que le groupe ne nous avait pas encore dévoilées jusqu'ici. Ambiances, émotions et voix d'or : bienvenue à bord.

"Ambiance à l'Africaine", premier single, nous a rappelé les fondamentaux du groupe : le sens du refrain immédiat et du dancefloor, la rythmique imparable, des harmonies vocales identifiables à la première écoute... C'est un fait : Magic System sait enchaîner les tubes comme nul autre. Le groupe s'est imposé au fil du temps comme la plus célèbre ... Lire la suite

Avec Toutè Kalé, son sixième album, Magic System, joue à la fois sur ses fondamentaux et nous embarque vers des terres musicales que le groupe ne nous avait pas encore dévoilées jusqu'ici. Ambiances, émotions et voix d'or : bienvenue à bord.

"Ambiance à l'Africaine", premier single, nous a rappelé les fondamentaux du groupe : le sens du refrain immédiat et du dancefloor, la rythmique imparable, des harmonies vocales identifiables à la première écoute... C'est un fait : Magic System sait enchaîner les tubes comme nul autre. Le groupe s'est imposé au fil du temps comme la plus célèbre ... Lire la suite

Cette biographie a été fournie par l'artiste ou son représentant.

Formé en 1996 à Abidjan, Magic System est composé de Asalfo, Goudé, Tino et Manadja. Ils se connaissent depuis l'enfance et sont restés ensemble alors que le groupe originel comprenait sept personnes.

Leur premier album Papitou en 1997 ne rencontre que peu d'écho. 1er Gaou sort en 1999 en Côte d'Ivoire, le succès du simple « 1er Gaou » leur ouvre la porte d'une distribution en France. Remixé par Bob Sinclar, « 1er Gaou » devient un véritable tube, non seulement en France mais dans de nombreux pays européens. Toute l'Afrique et les Caraïbes sont également touchés.

En 2001 Magic System sort ... Lire la suite

Avec Toutè Kalé, son sixième album, Magic System, joue à la fois sur ses fondamentaux et nous embarque vers des terres musicales que le groupe ne nous avait pas encore dévoilées jusqu'ici. Ambiances, émotions et voix d'or : bienvenue à bord.

"Ambiance à l'Africaine", premier single, nous a rappelé les fondamentaux du groupe : le sens du refrain immédiat et du dancefloor, la rythmique imparable, des harmonies vocales identifiables à la première écoute... C'est un fait : Magic System sait enchaîner les tubes comme nul autre. Le groupe s'est imposé au fil du temps comme la plus célèbre formation africaine francophone dans le monde avec un style à la fois très vocal et une approche très contemporaine dans la production, en phase avec un son urbain qu'il soit africain ou européen.

Mais cette première secousse n'est rien au regard de la surprise que provoque Toutè Kalé à la première écoute. Les hits évidents sont là : outre "Ambiance à L'Africaine" composé par Kore avec qui l'alchimie a pris une nouvelle fois (comme sur "Même Pas fatigué" par exemple), on trouve "La danse des magiciens", titre composé par Skalp auquel on prédit déjà une belle carrière sur les pistes de danse.
Mais Toutè Kalé est surtout le disque qui permet à Magic System de s'exprimer enfin pleinement et totalement, d'être à la fois le reflet d'une Afrique jeune et urbaine et de parler au monde entier, d'afficher une modernité sonore inédite et de retourner aux sources du son qui a vu grandir le groupe il y a 17 ans.

Magic System est donc né le 2 octobre 1994 à Abidjan en Côte d'Ivoire. Au départ, formation d'ambianceurs du lycée influencée par le son zouglou, le groupe comprend 8 membres. Trop pour que le moindre producteur n'envisage de signer le groupe...
En 1997, Magic System se divise en deux. Quatre de ses membres deviennent les Marabouts
tandis qu’A’salfo, Manadja, Tino et Goudé conservent le nom original.
Papitou le premier album 6 titres du groupe sort en cassette en cette même année 1997 et se vend à... 1000 exemplaires alors qu'à l'époque, les plus belles ventes des groupes locaux atteignaient parfois les 90.000 exemplaires.
En 1999, avec un véritable esprit de revanche le groupe enregistre et tourne les clips de son second album... Premier Gaou. Le reste est une histoire connue. Le journaliste Claudy Siar découvre le titre phare, mélange d'harmonies vocales précises en soutien de la voix unique d'A’salfo, d'une rythmique contagieuse et d'une mélodie irrésistible. "Premier Gaou" entre sur les ondes de RFI... Le titre prend encore une nouvelle dimension avec le remix de Bob Sinclar qui envoie le hit dans tous les clubs de France en 2001, 2 ans après sa création. Un succès qui fait même passer le nouvel album de Magic System Un Gaou à Paris au second plan.

A’salfo, Manadja, Tino et Goudé possèdent désormais un nouveau statut en France comme en Afrique. Leurs featurings et collaborations sont des hits systématiques : avec Leslie en 2002 sur "On ne sait jamais", sur Rai N B Fever avec un "Gaou à Oran" en 2004... Le groupe alterne les tubes et les longs formats : en 2005 "Bouger Bouger", l'album Cessa Kié La Vérité en 2007, Ki dit mié arrive en bacs après le hit "C cho, ça brûle" en 2006. Depuis, "Même pas fatigué" ou "Neuilly Sa Mère" ont tourné en rotation lourde sur les radios, dans les clubs, les lecteurs MP3. Magic System a parcouru le monde entier avec un minimum de 80 scènes par an.
Bilan ; 13 disques d'or et 2 disques de platine en France, ainsi que les honneurs en Cote d'Ivoire (Chevalier de L'Ordre du Mérite Ivoirien et Officier de l'Ordre du Mérite National).

Les quatre chanteurs ont même profité de leur statut pour créer le FEMUA, le Festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo, qui réunit 60 artistes par an, 150.000 spectateurs chaque weekend Pascal dans le village d'origine du groupe depuis 2006. Un festival caritatif qui a permis de rénover des hôpitaux, construire des écoles...

Quatre ans se sont donc écoulés depuis le dernier album de Magic System, désormais groupe le plus reconnu de l'Afrique francophone. Quatre ans sans pause, quatre ans qui ont permis aux Magic d'affirmer leur position chez eux comme dans le reste du monde.
Mais si le quatuor est unique, son public, disséminé entre Afrique et Europe ne doit lui aussi également faire qu'un à partir de maintenant. C'est l'une des idées motrices de Toutè Kalé, le disque le plus complet et impressionnant du groupe à ce jour. Un album très moderne mais qui revient aussi aux racines musicales de Magic System, le Zouglou, dont le rythme et les sonorités sont très présentes.
Ce nom peut sonner "exotique" à certaines oreilles, mais il ne s'agit pas d'un son sur lequel on pourrait aisément coller l'étiquette "world" mais d'une musique aussi urbaine qu'africaine, en phase avec la jeunesse d’ici et de là-bas, une musique suffisamment profonde et variée pour qu'elle ne dure pas seulement le temps d'un été.
C'est dans la durée et la profondeur que s'inscrit ce nouvel album, d'une richesse et d’une variété étonnantes, et dont la colonne vertébrale musicale a été assurée par Olivier Blé. Le fidèle collaborateur du groupe a composé 6 chansons parmi lesquelles "Dodo" et "Anoumabo", titres aux approches sensibles et personnelles mais également enlevés et dansants. Dans ces titres comme dans le reste du disque, les harmonies du groupe sonnent comme jamais, la voix lead d'A'Salfo prend une ampleur inconnue jusqu'ici et l'affirme parmi les chanteurs les plus marquants du continent africain.
Et pour s'en convaincre encore, "Pas si différents" et "L'eau va manquer" tombent à point. Les deux titres, composés avec délicatesse par Elio, révèlent un aspect plus engagé et conscient du groupe, sensibilisé par les problèmes qui touchent l'Afrique comme la préservation des ressources naturelles et le réchauffement climatique. De véritables gospels à l'Africaine qui prouvent que l'essence du zouglou est universelle : de l'émotion, du sens et des voix.
Sur Toutè Kalé, les surprises ne se limitent pas à l'étendue du registre musical exploré par Magic System. On ne s'attendait pas forcément à trouver un Soprano dans un tel environnement sonore. "Chérie Coco" est un vrai titre d'ambiance dans lequel l’artiste Marseillais et les quatre voix du groupe se répondent à merveille sur un titre produit par Skalp comme trois autres sur ce projet.
Autre collaboration impressionnante : "Ca va aller" avec Tiken Jah Fakoly ou lorsque les grandes voix de la Côte d'Ivoire dépassent les genres pour former une véritable union sacrée et transmettre un message de progrès.

L'album le plus riche et le plus créatif de Magic System à ce jour est également son plus abouti et cohérent. En revenant à ses bases zouglou tout en profitant de son sens du tube comme de son expérience, le quatuor est parvenu à rendre sa musique plus universelle et intemporelle, à lui donner autant d'écho sur les dancefloors de France et de Navarre que dans les rues d'Abidjan et des grandes villes d'Afrique francophone. Autant de lieux où les voix d' A'Salfo, Manadja, Tino et Goudé vont résonner longtemps.
Installez-vous ou bougez au choix mais en tout cas laissez-vous entraîner sans crainte par ce nouvel album de Magic System. Et ne vous inquiétez pas : Toutè Kalé.

Cette biographie a été fournie par l'artiste ou son représentant.

Avec Toutè Kalé, son sixième album, Magic System, joue à la fois sur ses fondamentaux et nous embarque vers des terres musicales que le groupe ne nous avait pas encore dévoilées jusqu'ici. Ambiances, émotions et voix d'or : bienvenue à bord.

"Ambiance à l'Africaine", premier single, nous a rappelé les fondamentaux du groupe : le sens du refrain immédiat et du dancefloor, la rythmique imparable, des harmonies vocales identifiables à la première écoute... C'est un fait : Magic System sait enchaîner les tubes comme nul autre. Le groupe s'est imposé au fil du temps comme la plus célèbre formation africaine francophone dans le monde avec un style à la fois très vocal et une approche très contemporaine dans la production, en phase avec un son urbain qu'il soit africain ou européen.

Mais cette première secousse n'est rien au regard de la surprise que provoque Toutè Kalé à la première écoute. Les hits évidents sont là : outre "Ambiance à L'Africaine" composé par Kore avec qui l'alchimie a pris une nouvelle fois (comme sur "Même Pas fatigué" par exemple), on trouve "La danse des magiciens", titre composé par Skalp auquel on prédit déjà une belle carrière sur les pistes de danse.
Mais Toutè Kalé est surtout le disque qui permet à Magic System de s'exprimer enfin pleinement et totalement, d'être à la fois le reflet d'une Afrique jeune et urbaine et de parler au monde entier, d'afficher une modernité sonore inédite et de retourner aux sources du son qui a vu grandir le groupe il y a 17 ans.

Magic System est donc né le 2 octobre 1994 à Abidjan en Côte d'Ivoire. Au départ, formation d'ambianceurs du lycée influencée par le son zouglou, le groupe comprend 8 membres. Trop pour que le moindre producteur n'envisage de signer le groupe...
En 1997, Magic System se divise en deux. Quatre de ses membres deviennent les Marabouts
tandis qu’A’salfo, Manadja, Tino et Goudé conservent le nom original.
Papitou le premier album 6 titres du groupe sort en cassette en cette même année 1997 et se vend à... 1000 exemplaires alors qu'à l'époque, les plus belles ventes des groupes locaux atteignaient parfois les 90.000 exemplaires.
En 1999, avec un véritable esprit de revanche le groupe enregistre et tourne les clips de son second album... Premier Gaou. Le reste est une histoire connue. Le journaliste Claudy Siar découvre le titre phare, mélange d'harmonies vocales précises en soutien de la voix unique d'A’salfo, d'une rythmique contagieuse et d'une mélodie irrésistible. "Premier Gaou" entre sur les ondes de RFI... Le titre prend encore une nouvelle dimension avec le remix de Bob Sinclar qui envoie le hit dans tous les clubs de France en 2001, 2 ans après sa création. Un succès qui fait même passer le nouvel album de Magic System Un Gaou à Paris au second plan.

A’salfo, Manadja, Tino et Goudé possèdent désormais un nouveau statut en France comme en Afrique. Leurs featurings et collaborations sont des hits systématiques : avec Leslie en 2002 sur "On ne sait jamais", sur Rai N B Fever avec un "Gaou à Oran" en 2004... Le groupe alterne les tubes et les longs formats : en 2005 "Bouger Bouger", l'album Cessa Kié La Vérité en 2007, Ki dit mié arrive en bacs après le hit "C cho, ça brûle" en 2006. Depuis, "Même pas fatigué" ou "Neuilly Sa Mère" ont tourné en rotation lourde sur les radios, dans les clubs, les lecteurs MP3. Magic System a parcouru le monde entier avec un minimum de 80 scènes par an.
Bilan ; 13 disques d'or et 2 disques de platine en France, ainsi que les honneurs en Cote d'Ivoire (Chevalier de L'Ordre du Mérite Ivoirien et Officier de l'Ordre du Mérite National).

Les quatre chanteurs ont même profité de leur statut pour créer le FEMUA, le Festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo, qui réunit 60 artistes par an, 150.000 spectateurs chaque weekend Pascal dans le village d'origine du groupe depuis 2006. Un festival caritatif qui a permis de rénover des hôpitaux, construire des écoles...

Quatre ans se sont donc écoulés depuis le dernier album de Magic System, désormais groupe le plus reconnu de l'Afrique francophone. Quatre ans sans pause, quatre ans qui ont permis aux Magic d'affirmer leur position chez eux comme dans le reste du monde.
Mais si le quatuor est unique, son public, disséminé entre Afrique et Europe ne doit lui aussi également faire qu'un à partir de maintenant. C'est l'une des idées motrices de Toutè Kalé, le disque le plus complet et impressionnant du groupe à ce jour. Un album très moderne mais qui revient aussi aux racines musicales de Magic System, le Zouglou, dont le rythme et les sonorités sont très présentes.
Ce nom peut sonner "exotique" à certaines oreilles, mais il ne s'agit pas d'un son sur lequel on pourrait aisément coller l'étiquette "world" mais d'une musique aussi urbaine qu'africaine, en phase avec la jeunesse d’ici et de là-bas, une musique suffisamment profonde et variée pour qu'elle ne dure pas seulement le temps d'un été.
C'est dans la durée et la profondeur que s'inscrit ce nouvel album, d'une richesse et d’une variété étonnantes, et dont la colonne vertébrale musicale a été assurée par Olivier Blé. Le fidèle collaborateur du groupe a composé 6 chansons parmi lesquelles "Dodo" et "Anoumabo", titres aux approches sensibles et personnelles mais également enlevés et dansants. Dans ces titres comme dans le reste du disque, les harmonies du groupe sonnent comme jamais, la voix lead d'A'Salfo prend une ampleur inconnue jusqu'ici et l'affirme parmi les chanteurs les plus marquants du continent africain.
Et pour s'en convaincre encore, "Pas si différents" et "L'eau va manquer" tombent à point. Les deux titres, composés avec délicatesse par Elio, révèlent un aspect plus engagé et conscient du groupe, sensibilisé par les problèmes qui touchent l'Afrique comme la préservation des ressources naturelles et le réchauffement climatique. De véritables gospels à l'Africaine qui prouvent que l'essence du zouglou est universelle : de l'émotion, du sens et des voix.
Sur Toutè Kalé, les surprises ne se limitent pas à l'étendue du registre musical exploré par Magic System. On ne s'attendait pas forcément à trouver un Soprano dans un tel environnement sonore. "Chérie Coco" est un vrai titre d'ambiance dans lequel l’artiste Marseillais et les quatre voix du groupe se répondent à merveille sur un titre produit par Skalp comme trois autres sur ce projet.
Autre collaboration impressionnante : "Ca va aller" avec Tiken Jah Fakoly ou lorsque les grandes voix de la Côte d'Ivoire dépassent les genres pour former une véritable union sacrée et transmettre un message de progrès.

L'album le plus riche et le plus créatif de Magic System à ce jour est également son plus abouti et cohérent. En revenant à ses bases zouglou tout en profitant de son sens du tube comme de son expérience, le quatuor est parvenu à rendre sa musique plus universelle et intemporelle, à lui donner autant d'écho sur les dancefloors de France et de Navarre que dans les rues d'Abidjan et des grandes villes d'Afrique francophone. Autant de lieux où les voix d' A'Salfo, Manadja, Tino et Goudé vont résonner longtemps.
Installez-vous ou bougez au choix mais en tout cas laissez-vous entraîner sans crainte par ce nouvel album de Magic System. Et ne vous inquiétez pas : Toutè Kalé.

Cette biographie a été fournie par l'artiste ou son représentant.

Formé en 1996 à Abidjan, Magic System est composé de Asalfo, Goudé, Tino et Manadja. Ils se connaissent depuis l'enfance et sont restés ensemble alors que le groupe originel comprenait sept personnes.

Leur premier album Papitou en 1997 ne rencontre que peu d'écho. 1er Gaou sort en 1999 en Côte d'Ivoire, le succès du simple « 1er Gaou » leur ouvre la porte d'une distribution en France. Remixé par Bob Sinclar, « 1er Gaou » devient un véritable tube, non seulement en France mais dans de nombreux pays européens. Toute l'Afrique et les Caraïbes sont également touchés.

En 2001 Magic System sort Poisson d'Avril avec le titre « Un Gaou à Paris » qui est un aimable copier/coller de leur succès initial. Le succès est forcément moindre pour cette redite. Cessa Kié La Vérité (2005) et Ki Dit Mié (2007) montrent les limites de l'inspiration du groupe. Des problèmes de management viennent de plus compliquer l'existence du groupe, Magic System reste cependant les ambassadeurs d'une certaine joie de vivre à l'africaine et une véritable attraction scénique.

Le groupe revient en force en 2011 pour un nouvel album, idéalement préparé par le succès du simple « Ambiance à l'africaine ». Le titre « Chérie Coco » avec Soprano laisse lui aussi augurer de l'ambiance survoltée de l'album sorti en avril. Touté Kalé ne contient pas que des tubes, avec la participation de Tiken Jah Fakoly sur un titre, il montre que Magic System a aussi un regard sur les vicissitudes du continent africain.

Magic System marque une pause en 2012 et sort son premier best of avec D'Abidjan à Paris. Cette courte interruption lui permet de revenir en mars 2014 avec de nouvelles ambitions et le tube « Magic in the Air » produit par RedOne. Ce single est la locomotive naturelle de l'album Africainement Vôtre qui sort en mai. Copyright 2014 Music Story François Alvarez


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page