Magnum

Les clients ont également acheté des articles de

Asia
Pretty Maids
House of Lords
Gotthard
Steel Panther
Ayreon
Stryper
H.E.A.T

Magnum : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 501
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30


Biographie

Le chanteur Bob Catley et le guitariste Tony Clarkin sont responsables de la formation de Magnum en 1972 à Birmingham (West Midlands). Ils sont rejoints par le bassiste Dave Morgan et le batteur Kex Gorin. Magnum est d'abord le groupe résident de la discothèque locale Rum Runner. Les premières années sont difficiles et Magnum peine à être autre chose qu'un groupe d'accompagnement pour des artistes de seconde zone en tournée dans les Midlands . Ce dur apprentissage est récompensé en 1975 avec l'enregistrement de la reprise de « Sweet for My Sweets » de The Searchers. Le titre ne connaît pas le ... Lire la suite

Le chanteur Bob Catley et le guitariste Tony Clarkin sont responsables de la formation de Magnum en 1972 à Birmingham (West Midlands). Ils sont rejoints par le bassiste Dave Morgan et le batteur Kex Gorin. Magnum est d'abord le groupe résident de la discothèque locale Rum Runner. Les premières années sont difficiles et Magnum peine à être autre chose qu'un groupe d'accompagnement pour des artistes de seconde zone en tournée dans les Midlands . Ce dur apprentissage est récompensé en 1975 avec l'enregistrement de la reprise de « Sweet for My Sweets » de The Searchers. Le titre ne connaît pas le succès et Magnum continue de composer dans son coin.

Le groupe sort de l'anonymat en 1977 en assurant les premières parties de Judas Priest. En 1978, Magnum peut enfin sortir son premier album Kingdom of Madness sur Jet Records. Le hard rock teinté de rock progressif de Magnum fait son petit effet et se retrouve dans les cinquante meilleures ventes du moment. Magnum tourne alors avec Whitesnake ou Blue Öyster Cult, avant de revenir en 1979 avec l'indigeste Magnum II. Il faut dire que Magnum a aussi la fâcheuse manie d'être tiraillé vers le hard dit FM, composante d'un son pop rock plutôt commercial. 

Chase the Dragon en 1982 rectifie brillamment le tir et fournit à Magnum son premier vrai succès, ainsi qu'une flopée de titres qui deviennent des incontournables de ses concerts. Toujours inconstant, Magnum fléchit derechef en 1983 avec The Eleventh Hour. Le mouvement de balancier se poursuit avec la seconde grande réussite de Magnum, On a Storyteller's Night en 1985. Enfin reconnu, Magnum signe chez Polydor et participe en août 1985 au Monsters of Rock de Castle Donington avec Bon Jovi, Metallica, Marillion, et ZZ Top.

Produit par Roger Taylor de Queen et aidé par les moyens promotionnels de Polydor, Vigilante en 1986 lance la période la plus bénéfique commercialement du groupe. Mais pas artistiquement, Magnum glissant chaque fois un peu plus vers un pop rock insipide. Wings of Heaven en 1988 est ainsi numéro cinq des ventes et contient trois titres classés au top quarante anglais. Tout aussi racoleur, Goodnight L.A. en 1990 est numéro neuf en Grande-Bretagne. Ce passage faste ne dure pas et Sleepwalking (1992) comme Keeping the Nite Light Burning (1993) explosent en vol. Passé chez EMI, Magnum tente un sursaut en 1994 avec Rock Art. Magnum se sépare finalement après une tournée d'adieu à l'été 1995. 

C'est bien connu, rares sont les groupes qui ne se reforment pas. Magnum ne fait pas exception et décide de revenir en 2001, pour sortir l'année suivante un décent Breath of Life. Hélas, Magnum reprend vite ses sales habitudes et alterne de nouveau le meilleur et le pire. Seul Into the Valley of the Moonking en 2009 mérite vraiment d'être cité dans cette rallonge de carrière. The Visitation en 2011 est à oublier comme pratiquement un album de Magnum sur deux. fidèle à ses principes, Magnum retrouve des couleurs en 2012 avec On the Thirteenth Day. En mars 2014, sort Escape from the Shadow Garden. Copyright 2014 Music Story François Alvarez

Le chanteur Bob Catley et le guitariste Tony Clarkin sont responsables de la formation de Magnum en 1972 à Birmingham (West Midlands). Ils sont rejoints par le bassiste Dave Morgan et le batteur Kex Gorin. Magnum est d'abord le groupe résident de la discothèque locale Rum Runner. Les premières années sont difficiles et Magnum peine à être autre chose qu'un groupe d'accompagnement pour des artistes de seconde zone en tournée dans les Midlands . Ce dur apprentissage est récompensé en 1975 avec l'enregistrement de la reprise de « Sweet for My Sweets » de The Searchers. Le titre ne connaît pas le succès et Magnum continue de composer dans son coin.

Le groupe sort de l'anonymat en 1977 en assurant les premières parties de Judas Priest. En 1978, Magnum peut enfin sortir son premier album Kingdom of Madness sur Jet Records. Le hard rock teinté de rock progressif de Magnum fait son petit effet et se retrouve dans les cinquante meilleures ventes du moment. Magnum tourne alors avec Whitesnake ou Blue Öyster Cult, avant de revenir en 1979 avec l'indigeste Magnum II. Il faut dire que Magnum a aussi la fâcheuse manie d'être tiraillé vers le hard dit FM, composante d'un son pop rock plutôt commercial. 

Chase the Dragon en 1982 rectifie brillamment le tir et fournit à Magnum son premier vrai succès, ainsi qu'une flopée de titres qui deviennent des incontournables de ses concerts. Toujours inconstant, Magnum fléchit derechef en 1983 avec The Eleventh Hour. Le mouvement de balancier se poursuit avec la seconde grande réussite de Magnum, On a Storyteller's Night en 1985. Enfin reconnu, Magnum signe chez Polydor et participe en août 1985 au Monsters of Rock de Castle Donington avec Bon Jovi, Metallica, Marillion, et ZZ Top.

Produit par Roger Taylor de Queen et aidé par les moyens promotionnels de Polydor, Vigilante en 1986 lance la période la plus bénéfique commercialement du groupe. Mais pas artistiquement, Magnum glissant chaque fois un peu plus vers un pop rock insipide. Wings of Heaven en 1988 est ainsi numéro cinq des ventes et contient trois titres classés au top quarante anglais. Tout aussi racoleur, Goodnight L.A. en 1990 est numéro neuf en Grande-Bretagne. Ce passage faste ne dure pas et Sleepwalking (1992) comme Keeping the Nite Light Burning (1993) explosent en vol. Passé chez EMI, Magnum tente un sursaut en 1994 avec Rock Art. Magnum se sépare finalement après une tournée d'adieu à l'été 1995. 

C'est bien connu, rares sont les groupes qui ne se reforment pas. Magnum ne fait pas exception et décide de revenir en 2001, pour sortir l'année suivante un décent Breath of Life. Hélas, Magnum reprend vite ses sales habitudes et alterne de nouveau le meilleur et le pire. Seul Into the Valley of the Moonking en 2009 mérite vraiment d'être cité dans cette rallonge de carrière. The Visitation en 2011 est à oublier comme pratiquement un album de Magnum sur deux. fidèle à ses principes, Magnum retrouve des couleurs en 2012 avec On the Thirteenth Day. En mars 2014, sort Escape from the Shadow Garden. Copyright 2014 Music Story François Alvarez

Le chanteur Bob Catley et le guitariste Tony Clarkin sont responsables de la formation de Magnum en 1972 à Birmingham (West Midlands). Ils sont rejoints par le bassiste Dave Morgan et le batteur Kex Gorin. Magnum est d'abord le groupe résident de la discothèque locale Rum Runner. Les premières années sont difficiles et Magnum peine à être autre chose qu'un groupe d'accompagnement pour des artistes de seconde zone en tournée dans les Midlands . Ce dur apprentissage est récompensé en 1975 avec l'enregistrement de la reprise de « Sweet for My Sweets » de The Searchers. Le titre ne connaît pas le succès et Magnum continue de composer dans son coin.

Le groupe sort de l'anonymat en 1977 en assurant les premières parties de Judas Priest. En 1978, Magnum peut enfin sortir son premier album Kingdom of Madness sur Jet Records. Le hard rock teinté de rock progressif de Magnum fait son petit effet et se retrouve dans les cinquante meilleures ventes du moment. Magnum tourne alors avec Whitesnake ou Blue Öyster Cult, avant de revenir en 1979 avec l'indigeste Magnum II. Il faut dire que Magnum a aussi la fâcheuse manie d'être tiraillé vers le hard dit FM, composante d'un son pop rock plutôt commercial. 

Chase the Dragon en 1982 rectifie brillamment le tir et fournit à Magnum son premier vrai succès, ainsi qu'une flopée de titres qui deviennent des incontournables de ses concerts. Toujours inconstant, Magnum fléchit derechef en 1983 avec The Eleventh Hour. Le mouvement de balancier se poursuit avec la seconde grande réussite de Magnum, On a Storyteller's Night en 1985. Enfin reconnu, Magnum signe chez Polydor et participe en août 1985 au Monsters of Rock de Castle Donington avec Bon Jovi, Metallica, Marillion, et ZZ Top.

Produit par Roger Taylor de Queen et aidé par les moyens promotionnels de Polydor, Vigilante en 1986 lance la période la plus bénéfique commercialement du groupe. Mais pas artistiquement, Magnum glissant chaque fois un peu plus vers un pop rock insipide. Wings of Heaven en 1988 est ainsi numéro cinq des ventes et contient trois titres classés au top quarante anglais. Tout aussi racoleur, Goodnight L.A. en 1990 est numéro neuf en Grande-Bretagne. Ce passage faste ne dure pas et Sleepwalking (1992) comme Keeping the Nite Light Burning (1993) explosent en vol. Passé chez EMI, Magnum tente un sursaut en 1994 avec Rock Art. Magnum se sépare finalement après une tournée d'adieu à l'été 1995. 

C'est bien connu, rares sont les groupes qui ne se reforment pas. Magnum ne fait pas exception et décide de revenir en 2001, pour sortir l'année suivante un décent Breath of Life. Hélas, Magnum reprend vite ses sales habitudes et alterne de nouveau le meilleur et le pire. Seul Into the Valley of the Moonking en 2009 mérite vraiment d'être cité dans cette rallonge de carrière. The Visitation en 2011 est à oublier comme pratiquement un album de Magnum sur deux. fidèle à ses principes, Magnum retrouve des couleurs en 2012 avec On the Thirteenth Day. En mars 2014, sort Escape from the Shadow Garden. Copyright 2014 Music Story François Alvarez


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page