Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 

Mahler - Symphonie n° 5 [Import]

Simon Rattle CD
4.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (6 commentaires client)

Voir les offres de ces vendeurs.


Vous cherchez un CD de Musique Classique ?

CD Musique Classique
Retrouvez tous nos CD au sein de notre Boutique Musique Classique.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Simon Rattle

Discographie

Image de l'album de Simon Rattle

Photos

Image de Simon Rattle

Biographie

Né à Liverpool le 19 janvier 1955 d'un commandant de la Royal Navy, Simon Denis Rattle commence par étudier le piano et le violon avant d'occuper un poste de percussionniste au sein de l'Orchestre de son conservatoire. Élève de l'Académie de Musique de Londres en 1971, il remporte un premier concours de direction d'orchestre qui le ... Plus de détails sur la Page Artiste Simon Rattle

Visitez la Page Artiste Simon Rattle
197 albums, 16 photos, discussions, et plus.

Les clients ayant consulté cet article ont également regardé


Détails sur le produit

  • Chef d'orchestre: Simon Rattle
  • CD (4 octobre 2002)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: EMI Classics
  • ASIN : B00006I9K2
  • Autres éditions : Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (6 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 170.748 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


1. Symphonie n5 ut diese min/trauermarsch premier mvt
2. Symphonie n5 ut diese min/sturmisch deuxième mvt
3. Symphonie n5 ut diese min/scherzo troisième mvt
4. Symphonie no5 en ut diese mineur IV adagietto (m - Rattle Sir Simon
5. Symphonie n5 ut diese min/rondo cinquième mvt

Descriptions du produit

Amazon.fr

Moment historique, proprement dit : le 7 septembre 2002, Sir Simon Rattle inaugurait son ère à la direction de l'Orchestre philharmonique de Berlin, l'une des formations européennes parmi les plus prestigieuses. Au programme de ce concert inaugural, notamment : la Symphonie n° 5 de Mahler. Un moment d'anthologie discographique, marqué par l'émotion et par la retenue. Face à Mahler, le chef britannique déploie mille et un trésors expressifs, alliant lyrisme et intelligence avec un équilibre rare, placé sous le signe d'une fidélité scrupuleuse aux moindres détails de la partition. À découvrir. --Pierre Guillaume

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

4.2 étoiles sur 5
4.2 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
10 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 malher éclatant 14 mai 2004
Par oliverte
Format:CD
Rattle, Berlin en live et Mahler. il s'agit d'une intronisation de choix pour le chef anglais qui a du laisser clouer sur son très confortable fauteuil la spectateur privilégié d'y assister. Pas question de comparer cette interprétation à Bernstein, Boulez, Haitink, Barbirolli,... on est en live, il y a une tension, certaines imperfections soit, mais une chose est frappante et fait tous le prix de ce disque, c'est la très intelligente ou intuitive fluctuation perpétuelle des tempi, savemment accroché à l'enchainement des thèmes. Sans jamais déconstruire le propos, son geste au contraire la reconstruit sous une lumière nouvelle, ainsi il en résulte une dynamique qui donne un autre sens à la marche initiale, son sa robuste apparante, elle en devient fragile comme en déséquilibre. Ailleurs, cette approche met en lumière les plus petits détails qui foisonnent dans l'élément central du tryptique , tel un tableau de Breughel ou Jérome Bosch , il rend autrement vivant cette partie longue et complexe. L'adagietto est une mer étale, là où l'on s'attend à un déchainement des contrastes dynamiques et un rubato puissant, les inflections s'atténuent, il y a un apaisement. Subtilement sur les premières mesures, le dernier mouvement reprend sa course en avant, il boullionne; véhément, il semble déjà prédire le tragique de la sixième symphonie.
L'image sonore est très naturel, à l'inverse de l'approche de Boulez, l'orchestre est capté finement mais de loin. la dynamique et la conception de Rattle n'en ressort que mieux!
En espérant que Rattle enregistre les 8 autres symphonies avec le même génie, ce disque doit avoir été absolument entendu.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Historique ! 30 octobre 2010
Par Sirantoine Laurent VOIX VINE
Format:CD
Septembre 2002. Il était attendu au tournant, Simon Rattle ... Pas facile d'arriver à Berlin, de succéder à Claudio Abbado. On sait l'orchestre exigeant.
Et en plus, il ne fait pas dans la simplicité : choisir Mahler, la cinquième, dans lequel l'orchestre n'a pas toujours brillé, Mahler qu'Abbado lui-même reprendra en quittant Berlin pour Lucerne, sans doute peu satisfait de Berlin.

Et la magie opéra. Ce concert d'investiture s'est transformé en sacre immédiat : l'orchestre montre le meilleur de lui-même; tous se surpassent. Chaque pupitre est excellent
Ecoutez la clarté de la fin du scherzo : jamais on n'a entendu aussi bien chacun des instruments. Rattle lui-même donne tout ce qu'il a. Ce jour là, Berlin était le meilleur orchestre du monde.

L'effet produit est purement magique : une émotion intense, une puissance qui éclate, un tempo parfait et surtout ce sens du détail qui ne nuit pas à la ligne générale : du grand art.

La vidéo du concert (pour ceux qui ne l'ont pas vu en direct sur Arte ce soir là) rend encore mieux cette atmosphère.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
10 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Peut mieux faire.... 16 décembre 2002
Format:CD
Une Trauermarsch puissante mais précise, un adagietto un peu froid, Simon Rattle s'attaque à une oeuvre difficile pour une arrivée à la tête du meilleur orchestre du monde ; donc un pari difficile partiellement réussi. Un disque à posséder de toute façon, ne serait-ce que pour le comparer à l'interprétation légendaire de Sir John Barbirolli, complètement à l'opposé de celle ci.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?